Un crédit sans garant : est-ce possible ?

Avoir un garant n’est pas une condition obligatoire pour obtenir un crédit. D’autres solutions existent…

Un crédit sans garant : est-ce possible ?
Les moyens d'’obtenir un crédit sans garant…

Situation économique oblige, les établissements bancaires sont de plus en plus regardant lorsqu’il s’agit d’octroyer un crédit. Sachez néanmoins qu’il est possible d’obtenir un crédit sans garant à condition, bien sûr, d’apporter d’autres contreparties.

Crédit sans apport personnel

Pour obtenir un crédit avec des conditions moins restrictives, il est nécessaire d’avoir au moins une situation professionnelle stable et de bons revenus. En d’autres mots, être salarié en contrat à durée indéterminé (CDI) depuis plusieurs années, et de préférence au sein de la même entreprise.

Attention toutefois, si on peut emprunter sans garant, cela ne signifie pas pour autant que l’on puisse emprunter sans garantie… A défaut de caution et/ou d’apport personnel, l’hypothèque est une garantie utilisée par ceux qui disposent d’un bien immobilier.

La garantie peut aussi se faire sur le bien immobilier en cours d’acquisition. En cas de non remboursement de la part de l’emprunteur, la banque récupère son argent en vendant le bien. Il existe une autre solution qui est le prêt sur gage pour un bien corporel ou le nantissement sur un bien meuble incorporel, comme par exemple les actions.

Crédit avec de faibles revenus

Même avec de faibles revenus, on ne peut pas obtenir un crédit sans répondre favorablement à certaines garanties et conditions. Le Prêt d’Accession Sociale (PAS) de La Caisse d’Allocations Familiales (CAF) est l’un des recours. Il est remboursable de 5 à 30 ans aux taux d’intérêts plafonnés de 3,15% à 3,60% selon la durée du crédit. Parmi les conditions requises :

  • Ne pas dépasser 37 000 euros1 de revenus pour une personne seule en zone A (région parisienne). De plus, ces revenus ne doivent pas être inférieurs à 1/10 du coût total de l’achat immobilier.
  • Avoir un projet de financement pour une résidence principale uniquement.

Les salariés à faibles revenus ne sont pas, eux aussi, exemptés de fournir quelques garanties liées à l’emploi et aux fonds prêtés. Pour les garanties liées á l’emploi, l’emprunteur devra être soit en CDI, ou avoir été en CDD lors des deux dernières années.

La garantie liée aux fonds prêtés consistera à la mise en place d’une hypothèque réglementée ou d’un privilège prêteur de deniers. L’emprunteur dispose aussi d’un filet de sécurité en cas de perte d’emploi. Il bénéficie dans ce cas d’un différé de remboursement de la moitié de la mensualité sur une période d’un an maximum.

1 C’est le revenu fiscal de référence de l’année N-2 qui est pris en compte

A lire aussi :

Continuer à lire