Dépression : signes et symptômes, causes et traitement

Travail, famille, situation personnelle, … La dépression peut se révéler dans différents contextes. Nous vous aidons ici à comprendre quelles peuvent être les causes d'un dépression nerveuse, les signes et les symptômes qui doivent vous alerter, et les différents moyens pour s'en sortir.

Dépression : signes et symptômes, causes et traitement
Comment faire face à la dépression ?

La dépression est un mal qui touche de nombreuses personnes, et ce, quel que soit leur âge, leur sexe, ou leur situation. Elle n’est pas à prendre à la légère, et c’est la raison pour laquelle praticiens, institutions, associations, etc. y accordent une attention particulière. Comment la reconnaître et y faire face ? Le point pour mieux comprendre.

Dépression nerveuse : de quoi parle-t-on ?

Il s’agit d’un mal-être psychologique qui se traduit par différents symptômes dont l’intensité varie selon les personnes concernées. On parle souvent de « dépression nerveuse » pour désigner un «  coup de blues » qui perdure, ce qui distingue la dépression de la simple déprime, qui, elle, est passagère.

Aujourd’hui, la dépression est reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) comme la première cause d’incapacité, le nombre de cas diagnostiqués ayant fait un bond ces dernières années (augmentation de 18% en 10 ans). La conséquence peut être dramatique, celle-ci pouvant aller jusqu’au suicide. C’est la raison pour laquelle campagnes de sensibilisation et d’aide aux personnes dépressives ont été renforcées sur la dernière décennie.

Les causes de la dépression

Les origines de la dépression peuvent être très diverses : elle peut naître d’un contexte professionnel stressant, d’un burn out professionnel ou familial, d’une situation générant une grande émotion (deuil, rupture amoureuse, etc.).

La conjugaison de ces différents facteurs de risques peut également conduire à la dépression, alors que, pris isolément, chacun d’entre eux n’aurait pas eu de telles conséquences. Il s’agit ici de facteurs dits « contextuels ». Sont à ajouter à ces facteurs contextuels les états dépressifs liés par exemple au « baby blues » (dépression post natale), au « retirement blues » (dépression liée à la cessation de l’activité professionnelle et au départ en retraite), etc.

Par ailleurs, des prédispositions liées à l’histoire personnelle peuvent également jouer un rôle majeur dans le basculement en état de dépression, notamment la maltraitance durant l’enfance.

Enfin, elle peut également être favorisée par des causes biologiques, c’est-à-dire des dérèglements ou carences qui conduisent à une perturbation des neuromédiateurs (sérotonine, dopamine, oméga 3, …).

Quels sont les signes et symptômes ?

Au regard de la dangerosité de la maladie, la détection des symptômes le plus en amont possible est riche en enjeux. Cependant, cette maladie est très complexe car les symptômes dépressifs présentent la particularité de varier d’une personne à l’autre :

  • dans leur nature (troubles comportementaux, manifestations physiques, psychiques)
  • dans leur intensité
  • dans leur interdépendance (certaines personnes ne ressentiront que de faibles troubles physiques dans un premier temps, d’autres éprouveront ces difficultés dès le début du mal-être, etc.).

Les symptômes liés à un état de dépression renvoient notamment à une grande tristesse, des troubles du sommeil (insomnie ou hypersomnie) ou de l’alimentation (perte d’appétit ou hyperfagie), une fatigue permanente, une perte de motivation et d’intérêt pour l’ensemble des activités, de la vie en général (loisirs, activité professionnelle, …).

Pour en savoir plus sur les symptômes qui doivent alerter : Quels sont les symptômes de la dépression ?

Surmonter la dépression et s’en sortir : les traitements

Plus elle est diagnostiquée tôt, plus il y aura de chances pour une remise sur pieds rapide. Tout réside donc dans le repérage de ces troubles.

En cas de doutes sur sa propre santé, ou sur celle d’un proche, il est recommandé de se rapprocher, ou d’orienter la personne concernée, vers un médecin généraliste dans un premier temps. La sortie de l’état de dépression sera plus ou moins rapide selon les cas.

Les traitements pouvant rétablir l’équilibre de la personne concernée peuvent renvoyer :

  • à une prescription médicamenteuse (antidépresseurs, calmants, etc.)
  • au recours à des remèdes naturels (plantes, huiles essentielles, compléments alimentaires, etc.)
  • à un accompagnement psychologique (psychothérapie, thérapie brève comme l’hypnose, etc.)
  • à un accompagnement renforcé (prise en charge par un établissement spécialisé, etc.).

Etre écouté et aidé

Etre écouté est souvent la première chose dont ont besoin les personnes dépressives. Des numéros d’appel spécifiquement dédiés aux troubles dépressifs ont été mis en place. Ils permettent de disposer d’une première oreille, et de conseils pour venir à bout de cette maladie.

Ces numéros d’écoute et d’assistance sont notamment :

  • SOS Amitié : 09 72 39 40 50 et sos-amitie.com
  • Suicide Ecoute : 01 45 39 40 00 et suicide-ecoute.fr
  • Ecoute Famille : 01 42 63 03 03 (ce service est destiné aux familles qui sont confrontées à la dépression d’un proche)

Pour en savoir plus sur les contacts pouvant apporter une aide : la-depression.org

A lire aussi :

Continuer à lire