Tanguy Revault
Tanguy Revault
25 Nov, 2016 - 11:11
Comment venir à bout de l’insomnie ?

Comment venir à bout de l’insomnie ?

Tanguy Revault

L’insomnie touche aujourd’hui plus de 20 % de personnes. Quelles en sont les causes et comment lutter ?

L’article continue en dessous de cette annonce

Lorsque l’on n’arrive pas à trouver le sommeil, on parle d’insomnie. Celle-ci peut avoir de nombreuses répercussions négatives sur le quotidien et il est important d’en parler et de se faire aider afin de retrouver un équilibre essentiel à la qualité de vie.

Insomnie : définition, causes et symptômes

L’insomnie est la diminution de la durée habituelle du sommeil et/ou l’atteinte de la qualité du sommeil avec observation d’un retentissement sur la qualité de vigilance du lendemain. Elle peut être ponctuelle et liée à une cause identifiable ou chronique en se manifestant au moins 3 nuits par semaine, et ce, pendant un mois au moins.

Parmi les causes, on retrouve plusieurs facteurs :

  • Les facteurs psychologiques : le stress, l’angoisse et des épisodes ponctuels traumatisants représentant 50 % des causes.
     
  • Les facteurs physiques et environnementaux : on retrouve l’utilisation d’écrans (tablettes, smartphones, ordinateurs, télé…), le contenu des repas, les bruits ambiants ou encore l’activité physique tard le soir.
     
  • Les facteurs liés à des problèmes de santé aigus ou chroniques : apnée du sommeil, dépression, difficultés respiratoires, hyperthyroïdie, maladies neurodégénératives, douleurs chroniques (arthrite, cancer…).

Les symptômes qui alertent sont les difficultés d’endormissement, des réveils nocturnes ou encore un réveil trop tôt le matin. Un sommeil que l’on juge en général non-reposant et qui se traduit la journée par des plaintes de fatigue, des états de somnolence, une irritabilité.


Quels sont les traitements possibles ?

Les traitements peuvent être les suivants :

  • Les médicaments traditionnels du type somnifères (benzodiazépines, antihistaminiques, anxiolytiques, neuroleptiques..), en sachant bien que s’ils permettent de redormir le temps de la prise, ils ne sont pas un traitement de fond.
     
  • La phytothérapie ou la prise de médicaments à base de plantes comme la Passiflore, l’Aubépine, la Valériane, le Houblon, la Mélisse, le Tilleul, la Vervaine. Bien demander conseil à son médecin ou à son pharmacien.
     
  • L’homéopathie.
     
  • L’aromathérapie, l’utilisation d’huiles essentielles à diluer et se passer sur les poignées, le plexus ou le long de la colonne vertébrale avant le coucher (Mandarine, Marjolaine, Camomille romaine, cumin).

Attention : avant tout traitement, il est fortement conseillé d’en parler à son médecin afin que celui-ci soit adapté.


Les mesures préventives

Afin de retrouver une qualité de sommeil nécessaire à une bonne qualité de vie et à un équilibre durant la journée, certains gestes ou certaines pratiques sont considérés comme préventifs aux troubles du sommeil.

Faire 20 à 30 minutes d’exercices physiques par jour et pratiquer une activité relaxante le soir de type yoga, prendre un bain chaud, lire, écouter de la musique douce, ont de l’effet sur l’endormissement.

Prendre un repas léger le soir à distance du coucher, car la digestion maintient éveillé. Un repas qui doit être riche en glucides d’assimilation lents et pauvre en protéines.

Éviter la consommation d’excitants le soir, comme le café, le thé, le chocolat, la nicotine et les sodas.

Rappel : un adulte a besoin de 7 à 9 heures de sommeil par nuit pour se sentir bien et reposé.

A lire aussi :