Élections législatives : à quoi ça sert ?

Connaître le principe des élections législatives pour mieux comprendre les enjeux politiques et la finalité de son vote.

Élections législatives : à quoi ça sert ?
Comprendre la finalité de son vote

Les prochaines élections législatives se dérouleront les 11 et 18 juin prochains.

Cette échéance électorale post-élections présidentielles a une grande importance pour la détermination et la mise en œuvre de la politique de l’Etat.

Faisons le point.

Élections législatives : de quoi parle-t-on ?

Les élections législatives ont pour objet d’élire les 577 députés qui siègeront à l’Assemblée nationale. Ces élections sont organisées au suffrage universel direct (élection ouverte à tout électeur, qui vote directement pour un candidat).

Les candidats élus auront ensuite un rôle majeur dans la mise en œuvre de la politique du Gouvernement puisque ce sont eux qui seront en charge de modifier par amendement et de voter les textes proposés par le Gouvernement.

L’Assemblée nationale peut également proposer des textes de lois.

Assemblée nationale et circonscription électorale

Le fait que les députés de l’Assemblée Nationale soient élus au sein de circonscriptions électorales (sur les territoires) peut être difficile à comprendre pour les électeurs. Il n’est pourtant pas besoin d’être un expert en politique pour saisir l’organisation :

  • Les candidats aux élections législatives se présentent au sein de circonscriptions électorales (au niveau local, au sein des départements) avec leur étiquette politique (ils représentent un parti)
  • Ceux qui seront élus auront pour mission de représenter l’ensemble de la nation au sein de l’Assemblée Nationale : il ne s’agit pas donc d’un mandat local mais d’un mandat national.

Élections législatives et Gouvernement

Les élections législatives constituent un enjeu majeur pour le déploiement d’un programme présidentiel.

Cohabitation ou coalition

Cohabitation – On parle de cohabitation lorsque le parti majoritaire représenté par les députés de l’Assemblée Nationale ne relève pas du même parti que le Gouvernement. Dans ce cas, le Gouvernement ne pourra pas déployer facilement sa politique. Des compromis devront être trouvés.

Coalition – Lorsqu’aucun parti n’obtient la majorité absolue à l’Assemblée nationale, et pour éviter que les textes de loi ne soient systématiquement bloqués du fait des oppositions dans le cadre du processus législatif, le Gouvernement devra être constitué de ministres de différents partis politiques : c’est ce qu’on appelle le Gouvernement de coalition. Dans ce cas, la politique menée devra prendre en compte le plus grand dénominateur commun.

Les députés et l’action du Gouvernement

Les députés élus dans le cadre des élections législatives peuvent contrôler l’action du Gouvernement : ils peuvent ainsi l’interroger directement (ce sont les séances de « Questions au Gouvernement »), analyser les actions menées par ce dernier par un travail en Commission, contrôler l’utilisation de l’argent public, etc.

A savoir : la motion de censure est également un instrument de contrôle de la politique gouvernementale par les députés. Par le vote d’une motion de censure, les députés peuvent renverser le Gouvernement.

A lire aussi :