Impôt sur le revenu 2018 : calcul et barème

Le barème de l'impôt sur le revenu pour 2018 a été annoncé. Découvrez les nouvelles tranches afin de faire une estimation de ce que vous devrez déclarer.

Impôt sur le revenu 2018 : calcul et barème
La déclaration d’impôt sur le revenu à la loupe

La loi de finance 2018 va marquer quelques changements pour les contribuables. En ce qui concerne l’impôt sur le revenu, le barème a très peu évolué par rapport à l’année précédente. Les seuils ont été très légèrement augmentés pour prendre en compte la hausse des prix et des salaires, comme chaque année.

2018, une année blanche pour les contribuables

Emmanuel Macron l’avait annoncé lors de la campagne présidentielle, 2018 serait une année blanche pour l’impôt sur le revenu. Mais cela ne signifie pas que l’on ne paiera pas d’impôts !

En pratique, le projet d’imposition sur le revenu à la source est censé être plus juste et permettre une taxation sur les revenus perçus l’année n au lieu de prendre en compte l’année n-1 comme c’est le cas actuellement. Une mesure qui demande un peu d’organisation. Le prélèvement à la source doit être mis en place pour 2019. En 2018 nous paierons donc les impôts sur les revenus 2017, et en 2019 ceux de l’année en cours. Ce qui signifie que les revenus de 2018 ne seront pas imposés mais il faudra tout de même payer ses impôts chaque année !

Le calcul de l’impôt sur le revenu en 2018 (sur les revenus perçus en 2017)

Le barème d’imposition sur le revenu pour l’année 2018 est le suivant :

  • Jusqu’à 9 807 € : 0 %
  • De 9 807 à 27 086 € : 14 %
  • De 27 086 à 72 617 € : 30 %
  • De 72 617 à 153 783 € : 41 %
  • Pour les ménages qui ont déclaré plus de 153 783 €, les revenus dépassant cette somme seront imposés à 45%.

Si vous souhaitez déterminer avec précision quel sera le montant de votre impôt sur le revenu en 2018, le plus simple est de faire une simulation. Vous pouvez trouver un formulaire complet à remplir sur le site impots.gouv.

Pour en savoir plus sur le calcul de son taux d’imposition : Impôt sur le revenu : calcul du taux d’imposition

Ce que vous pouvez déclarer pour réduire votre imposition sur le revenu

Mais là où les contribuables peuvent tous espérer faire des économies fiscales, c’est au niveau des charges. A condition de ne pas omettre de les déclarer.

Les biens loués

Les contribuables qui ont acheté un logement neuf en vue de le louer disposent d’une réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 300 000 euros pour ceux qui disposent d’un patrimoine important. Mais cela concerne les agglomérations de plus de 250 000 habitants ou en zone dite éligible. La location doit être d’une durée de 6, 9 ou 12 ans. Avec respectivement des taux progressifs de 12, 18 et 21%. C’est le dispositif de la loi Pinel.

Le crédit d’impôt

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique permet aux contribuables réalisant des travaux visant à diminuer les dépenses énergétiques (isolation thermique, chaleur provenant d’une énergie propre).

Il faut uniquement déclarer le prix des matériaux TTC sans la main d’oeuvre.

Les autres réductions d’impôts

Il faut savoir que d’autres charges ouvrent droit à réduction d’impôts. Il s’agit des dons aux associations ou à un parti politique, les employés à domicile.

Dans ce dernier cas par exemple, le dispositif cerfa permet d’obtenir un crédit d’impôt lorsque l’on emploie un aide à domicile ou une personne qui vient donner des cours chez vous. Par exemple, si vous ou vos enfants suivez des cours de musique, si vos enfants ont besoin d’un soutien scolaire, si vous payez une femme de ménage… Vous pouvez déduire une partie de ces dépenses. Si vous n’êtes pas imposable, un remboursement sera effectué afin de ne pas pénaliser les ménages les plus modestes.

A savoir : vous pouvez soit déclarer tous vos revenus sur une unique feuille d’imposition, ou déclarer vos revenus fonciers à part. N’hésitez pas à faire les calculs nécessaires pour savoir quelle est option la plus avantageuse.

Obligation de déclarer son revenu en ligne en 2018

Si votre revenu fiscal de référence pour l’année 2017 est supérieur à 16 000 € et que vous disposez d’un accès internet à votre domicile, vous devez normalement effectuer votre déclaration 2018 en ligne, mais il est toujours possible de demander une déclaration papier si vous jugez ne pas être en mesure de le faire en ligne. Une amende de 15 € par déclaration formulaire annexe sera appliquée pour ceux qui ne déclarent pas leurs revenus en ligne et qui n’ont pas de justification. Une mesure répressive qui n’est appliquée qu’à partir du second manquement à cette règle.

Quel est la date limite pour effectuer sa déclaration d’impôts sur le revenu ?

La date limite pour déclarer ses revenus de l’année 2017 dépend de l’endroit où vous habitez et du mode de déclaration que vous avez choisi. Le délai est plus court pour les déclarations papier que pour celles qui sont réalisées en ligne. Pour la déclaration papier, la date limite d’envoi a été fixée le jeudi 17 mai 2018, alors que si vous déclarez vos revenus en ligne, vous pourrez bénéficier d’un délai variant entre le 22 mai et le 5 juin 2018 selon votre département de résidence.

Pour en savoir plus : Quelle est la date limite pour faire ma déclaration d’impôts ?

A lire aussi :