Inscription à la crèche : comment procéder ?

Les futurs parents n’y pensent pas toujours, mais les démarches liées à l’inscription en crèche sont à engager dès la grossesse ! Voici comment procéder.

Inscription à la crèche : comment procéder ?
Une démarche à anticiper avant l’arrivée de bébé !

Trouver une place en crèche n’est pas une chance offerte à tous les parents. Les structures d’accueil sont plus ou moins nombreuses selon les communes, le nombre de places limitées, il faut donc anticiper, si possible avant même … sa naissance ! Comment procéder pour réaliser une inscription en crèche ? Sous quel délai commencer les démarches ?

Inscription en crèche : comment ça marche ?

La demande d’accueil en crèches est largement supérieure l’offre, ainsi, les parents qui souhaitent opter pour ce mode de garde doivent entamer les démarches le plus tôt possible. Les crèches peuvent être administrée par une commune, une association, ou une structure privée. Selon leur nature, elles ne peuvent accueillir le même nombre d’enfants. Les conditions d’inscription d’un enfant en crèche (crèche collective, parentale, familiale, micro-crèche, etc. …) sont définies par chaque établissement.

Il ne sera pas surprenant pour une crèche d’être contactée dès le début de la grossesse pour des informations relatives aux modalités d’admission (conditions d’accueil, délai de dépôt des demandes, liste des documents à produire pour l’inscription, etc.).

A savoir : dans la majorité des crèches, une préinscription peut être réalisée par les parents suite au 1er examen prénatal obligatoire.

L’attestation de grossesse pourra être produite à cette occasion. Les parents devront, dans un second temps, dès la naissance, confirmer leur décision d’inscription auprès de la structure d’accueil concernée.

Comment choisir la crèche ?

Le choix de la crèche est la première étape, et non la moins importante. Les parents peuvent sélectionner plusieurs établissements.

Cette sélection se fera en fonction des considérations d’ordre pratique pour les parents (localisation de l’établissement, horaires d’accueil, etc.). Selon les réponses reçues, ils pourront avoir le choix entre différentes crèches, ou non, d’où l’importance de prendre le temps de réfléchir aux contraintes logistiques liées à tel ou tel établissement d’accueil.

Quand la crèche peut-elle accueillir l’enfant ?

Si l’ensemble des démarches d’inscription en crèche s’effectue avant la naissance de l’enfant, et se finalise lorsqu’il arrive au monde, il faut savoir que celui-ci ne pourra être pas être accueilli en crèche avant ses 2 mois.

A savoir : ce délai est calé sur la durée du congé maternité. Au-delà de 3 ans, l’enfant ne sera plus admis.

Comment sont attribuées les places ?

L’examen des demandes d’inscriptions s’effectue selon des critères préétablis et objectifs fixés par chaque crèche. Ceux-ci sont généralement traduits en points qui sont attribués dès que la situation correspond aux conditions listées par l’établissement. C’est sur la base du scoring final que l’enfant sera admis, ou non, au sein de l’établissement.

Parmi les critères pris en compte, au-delà de l’antériorité du dépôt du dossier, peuvent être cités par exemple :

  • l’activité professionnelle des parents
  • la situation familiale (familles monoparentales, etc.)
  • la situation financière du foyer
  • la proximité géographique du lieu de résidence des parents
  • l’existence d’une fratrie accueillie au sein de l’établissement concerné.

A savoir : pour renforcer leurs chances d’obtenir une place en crèche, les parents peuvent témoigner de leur motivation en joignant un courrier à leur dossier de demande d’inscription. Contacter l’établissement pour connaître l’état d’avancement du traitement du dossier d’inscription peut également être une bonne option.

Enfin, les parents ne sont pas liés à un établissement. Le choix n’est pas unique et plus les parents auront contacté de structures, plus leurs chances de voir une demande d’accueil aboutir seront décuplées.

Quelles pièces faut-il transmettre pour une inscription en crèche ?

Chaque établissement fixe la liste des pièces à fournir pour procéder aux (pré)inscriptions. Il est recommandé de se renseigner directement auprès de la crèche pour transmettre un dossier complet et éviter les pertes de temps avec les relances de pièces justificatives.

Les éléments qui sont généralement demandés sont notamment :

Pour en savoir plus et connaître la liste des structures d’accueil près de son lieu de résidence : service-public

Pour connaître les aides financières proposées par la CAF pour financer les dépenses liées à l’accueil de l’enfant en crèche : crèches et aides de la caf

Comment faire s’il n’y a plus de place ?

Il n’est pas rare que des familles se désistent au moment de la rentrée scolaire. Comptez sur ces places qui se libèrent au dernier moment pour faire garder son enfant n’est pas recommandé, mais il faut savoir qu’un refus n’est pas nécessairement définitif.

Si aucune crèche ne peut accueillir l’enfant, les parents devront s’orienter vers d’autres modes de garde. Ils pourront ainsi recourir aux services d’une assistante maternelle agréée (travaillant chez elle ou intervenant au domicile des parents), solliciter l’aide de proches (garde assurée par membres de la famille : tante, grands-parents, etc.), opter pour un mode de garde partagé avec d’autres parents, etc.

A savoir : certaines entreprises proposent également d’accueillir les enfants des salariés (crèches d’entreprise). Les parents peuvent se renseigner auprès de leur comité d’entreprise pour en connaître les modalités.

A lire aussi :