Peut-on obtenir un prêt à la création d'entreprise (PCE) sans apport ?

Les banques octroient difficilement un prêt à la création d’entreprise sans apport personnel. Mais il existe des alternatives…

Peut-on obtenir un prêt à la création d'entreprise (PCE) sans apport ?
Un prêt à la création d'entreprise à tout prix

Point névralgique de toute entreprise : le financement. Et pour certains entrepreneurs, le prêt à la création d’entreprise (PCE) passera inéluctablement par des structures de financement spécialisées. Les banques traditionnelles ayant fait défaut…

Le Prêt à la Création d'Entreprise (PCE) sans apport : ce qu'il faut savoir


Les banques traditionnelles

A la question, est-ce difficile d’obtenir un prêt à la création d’entreprise via une banque traditionnelle ? La réponse est oui. Et d’autant plus lorsque le porteur de projet n’a aucun apport personnel à faire valoir.

Mais il n’est pas toujours nécessaire de disposer d’argent pour lancer son entreprise à condition de recourir au statut adéquat comme celui d’autoentrepreneur qui ne nécessite qu’un minimum de fond de roulement. Ce qui n’est pas le cas pour la société anonyme.

Le micro crédit professionnel ?

A défaut, il est possible de se tourner vers les microcrédits professionnels. L’un des principaux acteurs de ces aides financières est l’ADIE (Association pour le Droit à l’Initiative économique) permettant d’obtenir le prêt à la Création d’Entreprise d’Oseo. Il s’adresse aux personnes majeures, sans conditions d’âges, disposant de faibles ressources (bénéficiaires du RSA, chômeurs) et à tout type de régime (auto-entrepreneur, entreprise individuelle, SARL, etc.).

Le dispositif n’exclue pas les demandeurs en situation de surendettement ou interdit bancaire. De plus, les moins de 32 ans peuvent bénéficier à la fois d’une formation et d’un micro crédit pour jeunes (Adie CréaJeunes). www.adie.org

Quel montant ?

La structure finance la création mais aussi le développement de votre entreprise à hauteur de 10 000 euros maximum. La durée de remboursement ne peut excéder 48 mois. Un remboursement anticipé est possible. Dans ce cas, l’emprunteur ne sera redevable que du capital restant dû.

L’entreprise peut aussi bénéficier d’autres financements en complément tels que le prêt d’honneur pouvant aller jusqu’à 3000 euros et à taux 0 % avec une durée de remboursement pouvant aller jusqu’à 60 mois.

Taux d’intérêt fixe

Le taux d’intérêt imputable au micro prêt à la création d’entreprise (PCE) varie selon le montant emprunté. L’Adie applique un taux fixe de 7,78% pour un emprunt de 500 à 6000 euros et 6,78% au-delà. Appelé aussi Contribution de Solidarité, des frais de dossier de 5% du montant emprunté viennent s’ajouter. Il faut savoir qu’en cas de développement, l’octroi d’un second microcrédit peut être étudié.

Un prêt qui engage

Comme les crédits classiques, le microcrédit pour entreprises nécessite certaines garanties. Il s’agit d’une caution pour un montant équivalent à 50%. Obtenir un prêt à la création d’entreprise sans avoir d’apport personnel et sans forcément recourir à une banque traditionnelle, est possible. Mais un crédit demeure un engagement contractuel et il doit être remboursé.


A lire aussi :