Que faire contre le rhume des foins ?

Le rhume des foins est un état allergique qui touche beaucoup de personnes, à l’arrivée du printemps. Voici quelques astuces pour apprendre à vivre avec.

Que faire contre le rhume des foins ?
Rhume des foins : comment en venir à bout ?

La rhinite allergique printanière, appelée plus communément, le rhume des foins, est un état allergique qui touche beaucoup de personnes chaque année en France à l’arrivée du printemps. Les personnes concernées sont allergiques au pollen des arbres ou aux graminées. Voici quelques astuces pour apprendre à vivre avec.

Qu’est-ce que le rhume des foins ?

Le rhume des foins est une réaction allergique qui incommode des millions de Français tous les ans, à la même période. Il ne s’agit pas à proprement parler d’une allergie aux « foins », mais aux graminées, des plantes fourragères et céréalières très répandues qui sont libérées dans l’air entre avril et septembre. Au début du printemps, se sont fréquemment le pollen des arbres qui est en cause. Le pollen de ces plantes est tellement petit qu’il pénètre facilement dans les voies respiratoires. Les effets du rhume des foins sont d’autant plus amplifiés que l’air est saturé en pollution atmosphérique.

Les symptômes sont inévitables et très désagréables, mais il est possible de les rendre plus supportables grâce à plusieurs méthodes ou traitements. Nous vous expliquons comment faire pour se soulager ou pour se guérir définitivement de ces allergies du rhume des foins. Explications…

Les dates des allergies

Si une personne est susceptible d’être allergique au pollen, elle ne le sera pas pour autant toute l’année. En effet, les pollens d’arbres comme le peuplier ou le platane, sont responsables de la plupart des allergies de février à mars tandis que les graminées de mai à juillet. Enfin, de juillet à octobre, les herbacées comme l’ambroisie ou l’armoise, provoquent à leur tour des allergies.

Pour plus d’informations sur le rhume des foins, vous pouvez vous rendre sur le site du Réseau National de Surveillance Aérobiologique (R.N.S.A.). Vous trouverez de nombreuses données, conseils ainsi qu’une carte de vigilance des pollens.

Quels sont les symptômes du rhume des foins ?

Si vous êtes victime du rhume des foins, alors vous avez le nez bouché et qui vous démange fortement. Vous avez envie de vous moucher régulièrement, mais les écoulements sont clairs et liquides. Vous pouvez aussi avoir les yeux irrités et rouges, gonflés et une envie de pleurer. Une gêne qui s’apparente à de la conjonctivite. Ajoutons à cela les éternuements, la sensation de gorge irritée et parfois, une légère toux : tous les symptômes du rhume des foins sont réunis !

Que faire pour supporter le rhume des foins ?

Traiter les symptômes

La première des démarches est d’avoir recours à un traitement symptomatique. Pour calmer les symptômes du rhume des foins, le traitement le plus efficace repose sur une prise de corticoïdes et d’antihistaminiques. Ces substances peuvent se prendre sous forme de comprimés, de sprays nasaux, de collyres.

En second lieu, pour être plus tranquille sur la durée, vous pouvez aussi faire appel à un allergologue pour mettre en place un traitement de fond préventif. On parle alors de procédure de désensibilisation.

La désensibilisation : qu’est-ce que c’est ?

Le principe de la désensibilisation est de prendre une petite dose régulière d’allergènes de pollen de graminées, afin d’induire une tolérance et de moins réagir au pollen lors des printemps suivants. Il existe plusieurs formules : en injections sous-cutanées qui s’espaceront progressivement jusqu’à devenir mensuelles ; en comprimé ou gouttes par voie buccale, à prendre quotidiennement 6 mois par an, de janvier à juin. Dans tous les cas, il s’agit de traitements de fond de longue durée, qui se feront sur 3 à 5 ans.

Les traitements par des méthodes douces ou “non conventionnelles”

Il existe plusieurs méthodes pour traiter ou soulager les rhinites allergiques de façon moins conventionnelles. En voici quelques-unes :

L’homéopathie

L’homéopathie peut être également utilisée pour soulager certaines crises et symptômes. Les granules sont à prendre avant et pendant la saison pollinique.

L’hypnose

Selon plusieurs études, l’hypnose est utilisée pour réduire ou faire disparaître les réactions allergiques en réapprenant au corps à bien réagir aux substances qui sont en causes dans le rhume des foins.

La relaxation

Certaines réactions allergiques sont influencées ou augmentées par le stress. Le Dr Andrew Weil a observé sur plusieurs personnes qu’une fois la source de stress éliminée, les allergies disparaissent également.

Les huiles essentielles

En période de crise, certaines huiles essentielles permettent de lutter contre les gênes occasionnées par le rhume des foins. Par exemple, il est possible d’utiliser l’eucalyptus pour libérer les voies respiratoires ou encore les hydrolats pour apaiser les symptômes touchants les yeux.

A lire aussi :