Comment devenir testeur de jeux vidéos ?

Les jeux vidéos ont toujours autant de succès et les français y jouent de plus en plus. En 2017, 95 % des 10-14 ans ont affirmé être des joueurs et 46 % des Français de plus de 55 ans ont déclaré jouer à des jeux vidéo. Découvrons ensemble un métier original et plus que jamais en vogue: testeur de jeux vidéos.

Comment devenir testeur de jeux vidéos ?
Tout savoir sur le métier de testeur de jeux vidéos

Dans la chaîne de production d’un jeu vidéo, le testeur de jeux vidéos est celui qui repère les éventuels bugs et points faibles d’un jeu avant sa mise en vente sur le marché. Son rôle est donc très important. Cet article vous présente tout sur le métier et cela devrait réveiller des envies de carrière.

Présentation du métier de testeur de jeux vidéos

Le testeur de jeux vidéos est en quelque sorte un contrôleur qualité, sa mission est de repérer les défauts afin que ceux-ci puissent être corrigés par les programmeurs. Il doit anticiper les critiques des futurs joueurs et pour cela, il est amené à répéter les mêmes gestes et pousser le jeu à ses dernières limites. Par exemple, il épuise toutes les possibilités d’une arme ou d’un personnage afin de s’assurer de leur bon fonctionnement.

Pour relever les bugs et les défauts, il dispose :

  • de bases de données
  • de logiciels de reporting
  • de logiciels de capture (image, vidéo…)

Afin d’exercer ce métier, il est bien sûr indispensable d’être passionné par les nouvelles technologies et les jeux vidéo. Le testeur de jeux vidéos n’est pas seulement une personne qui passe sa journée à jouer à différents jeux. Il doit faire preuve d’attention, de rigueur et de précision afin de détecter les moindres défauts. Concentration et patience sont ainsi deux qualités obligatoires pour ce métier (le test d’un seul jeu peut durer de 9 mois à plusieurs années !). Il doit disposer d’une excellente culture de jeux vidéos, être prêt à éventuellement travailler de chez soi et pour plusieurs studios, ce qui peut impliquer une certaine précarité au départ, bien que le métier se professionnalise de plus en plus. Être testeur de jeux vidéos requiert donc persévérance et bonne résistance au stress.

Pouvant être amené à travailler auprès de sociétés étrangères, le testeur de jeux vidéo doit avoir une bonne maîtrise de la langue anglaise.

Ce qui est sûr, c’est que le rôle du testeur de jeux est très important puisque de lui dépend le futur succès commercial du jeu.

Étude et formation

En matière de formation au métier de testeur de jeux vidéos, il n’y a pas de règles ! Certains se sont formés sur le tas par la pratique assidue du jeu, d’autres ont suivi un cursus informatique… Mais une chose est sûre : le métier de testeur, considéré comme une porte d’entrée dans le petit monde fermé de l’imaginaire, est l’un des rares métiers du secteur à ne pas exiger un haut niveau d’études.

Chez certains studios ou sites web, on aime équilibrer les équipes en faisant appel à des testeurs issus de formations plus généralistes comme les sciences humaines.

Après bac

Il ne faut pas nécessairement disposer d’un diplôme bien précis, en revanche, il faut avoir un excellent niveau d’anglais et une très bonne connaissance et pratique des jeux. Des Game Show ou concours sont organisés, il ne faut pas hésiter à y participer.

Certaines formations peuvent cependant être très utiles à quiconque voudrait exercer ce métier :

  • BTS design graphique option B communication et médias numériques,
  • BTS métiers de l’audiovisuel options image et son,
  • DUT informatique option imagerie numérique,
  • Pour les titulaires du BAC, formation Créajeux de 6 semaines sur le métier.

S’adressant en particulier à des bacheliers arts appliqués, le BTS industries graphiques option communication graphique permet notamment aux étudiants formés de résoudre des problèmes techniques liés au traitement de l’image et du texte.

De son côté, le DUT informatique et imagerie numérique prépare des techniciens supérieurs polyvalents maîtrisant à la fois l’informatique classique et les compétences dans l’utilisation et le développement de logiciels pour le traitement, la retouche et la synthèse d’images.

L’école privée ISART DIGITAL à Paris et Montréal propose elle plusieurs cursus dans le domaine du jeux vidéo.

L’école privée Créajeux située à Nîmes, propose une formation en deux mois ouverte à tous les passionnés de jeux vidéo et accessible avec le niveau BAC. La formation de six semaines coûte 1 850€.

Comment obtenir son premier job de testeur de jeux vidéos ?

Si le secteur est en plein boom, la concurrence est tout de même féroce, il convient de bien faire la part des choses, nous vous conseillons avant d’opter pour cette voie de bien faire le point sur vos motivations.

Pourquoi souhaitez-vous faire ce métier ? Pour le plaisir ? Si votre motivation est financière, il serait plus adéquat pour vous de vous lancer dans l’e-gaming, car tester des jeux vidéo peut vous frustrer si vous êtes un gameur compétiteur dans l’âme et si vous souhaitez en faire une activité rémunératrice.

Vous pouvez également monter votre chaîne YouTube de tests pour vous faire repérer ou développer une collaboration avec les différents studios. Là encore, vous pouvez opter pour une chaîne généraliste ou spécialisée dans un type de jeu (Sport, Guerre, Stratégie, Arcade) ou encore dans les jeux vintage.

L’explosion du marché des jeux sur mobile et de la réalité virtuelle participera à la croissance du secteur et la profession de testeur semble avoir de beaux jours devant elle.

Salaire et évolution

Le testeur de jeu vidéo ne dispose pas d’un salaire très élevé, il cumule souvent plusieurs employeurs et est très souvent rémunéré sur la base d’un SMIC (environ 1 200 euros net par mois).

Ce métier peut parfois être un tremplin afin d’occuper par la suite d’autres missions plus rémunératrices en se spécialisant dans des domaines comme le son, l’imagerie 3D, la comptabilité des jeux et logiciels entre les différentes configurations d’ordinateur, etc.

Vous pouvez également opter pour le statut d’auto-entrepreneur si vous souhaitez travailler en indépendant ou travailler sur votre propre chaîne YouTube. Dans ce dernier cas, il faudra solliciter un numéro de TVA intracommunautaire qui est un numéro individuel attribué aux personnes assujetties à la TVA telles que les auto-entrepreneurs afin de pouvoir recevoir vos revenus de la part de Google.

Pour vous renseigner sur le statut d’auto-entrepreneur et sur la fiscalité sur les revenus en ligne, vous pouvez vous adresser à votre Chambre de Commerce et d’Industrie ainsi que le Service des Impôts des Entreprises le plus proche de chez vous.

A lire aussi :