Vacances adaptées organisées : comment ça marche ?

Plus de 700 000 personnes sont en situation de handicap mental et à peine un quart d’entre elles part en vacances. Focus sur les vacances adaptées organisées, un dispositif qui leur est dédié.

Vacances adaptées organisées : comment ça marche ?
Le voyage pour tous : accueillir différemment

Les personnes en situation de handicap qui souhaitent partir en vacances ne peuvent accéder facilement à l’ensemble des offres de voyages proposées sur le marché. Heureusement, il existe des séjours qui prennent en compte leurs contraintes et besoins. Appelés vacances adaptées organisées, cette offre est plus fournie que l’on s’y attend. Comment en bénéficier ? En quoi cela consiste exactement ? Comment financer ces séjours particuliers ?

Vacances adaptées organisées : qu’est-ce que c’est ?

Près de 80% des personnes en situation de handicap mental ne partent pas en vacances. Des séjours et activités sont pourtant spécialement conçus pour ces publics : les vacances adaptées organisées.

L’appellation « vacances adaptées organisées » (VAO) n’est pas ouverte à tous types de séjours. Le code du tourisme réserve cette notion aux activités de vacances :

  • Dédiées à des groupes comprenant plus de trois vacanciers majeurs en situation de handicap
  • D’une durée supérieure au moins égale à cinq jours
  • Comprenant l’hébergement.

Les séjours concernés bénéficient d’un agrément VAO délivré par le préfet de région.

À savoir : l’agrément VAO concerne aussi bien les séjours en France que les séjours à l’étranger.

Pour qui ?

Le but des vacances adaptées organisées est de permettre aux personnes en situation de handicap de profiter d’activités indépendamment de leurs difficultés. On parle souvent d’inclusion. Ces séjours spécifiques sont ouverts aux personnes handicapées psychiques ou mentales.

Pour les bénéficiaires, le changement de rythme, d’environnement, y compris relationnel, est une source de bienfaits incontestable. La rupture avec le quotidien est un vecteur d’émancipation.

Pour les autres vacanciers avec lesquels les séjours sont partagés, l’accueil de ces publics différents permet de faire évoluer les représentations, de changer le regard sur le handicap et bien souvent de déclencher des démarches ultérieures proactives en faveur de ces personnes.

Quels types d’activités sont proposés ?

Les vacances organisées adaptées renvoient à des séjours qui peuvent être de natures très diverses. Selon les structures qui proposent ces offres, il pourra s’agir par exemple :

  • De colonies de vacances destinées à des mineurs en situation de handicap
  • De séjours pour les adultes en situation de handicap
  • D’activités diverses comme des classes de découvertes, des sorties scolaires, … destinées a un jeune public handicapé.

En quoi ces vacances sont-elles adaptées ?

Les personnes en situation de handicap ont des besoins et contraintes spécifiques en termes d’encadrement, de sécurité, d’accompagnement (aide à la toilette, à l’habillage, etc.).

Les équipes de la structure d’accueil sont formées à ces particularités et savent comment assurer le bien-être des personnes accueillies, leur faciliter l’accès aux activités, etc.

Comment trouver les offres de vacances les plus adaptées ?

Des séjours adaptés proposés par de nombreuses enseignes et associations

Les structures proposant les activités de loisirs destinées aux personnes handicapées et agréés VAO sont relativement nombreuses. Les offres se sont développées ces dernières années car il existe une vraie demande.

Des enseignes très connues comme l’UFCV, l’UNAT (Union nationale des associations de tourisme et de plein air), etc. proposent ces vacances adaptées.

Les établissements spécifiquement orientés vers ces publics ont également une offre de vacances adaptées étoffées. Ce sera le cas par exemple de Différences Vacances Adaptées, de l’association Vac’Hands, etc.

Des offres à examiner pour assurer la meilleure prise en charge pour le bénéficiaire

Les séjours proposés peuvent dans certains cas présenter quelques restrictions (exemple : non-ouverts aux personnes nécessitant un suivi médical renforcé / régulier comme la délivrance d’un traitement, la réalisation d’injections, etc.).

Il est donc recommandé d’étudier les offres de vacances adaptées organisées puis de contacter les structures d’accueil concernées afin de faire le point sur cette sélection.

Une prise de contact directe avec le personnel d’encadrement pourra également être nécessaire, principalement dans les cas ou des médicaments doivent être pris de façon quotidienne.

En ce cas, une bonne préparation en amont du départ en vacances, sera plus que recommandée (commande des médicaments à anticiper, préparation des dosages quotidiens via des semainiers, etc.).

Pour en savoir plus, il est possible de se rapprocher des structures associatives ou étatiques intervenant spécifiquement sur les questions de handicap : hizy.org

Existe-t-il des aides financières pour ces séjours ?

Les vacances adaptées organisées ont un coût qui peut être un frein pour les familles. Heureusement, il existe des aides financières qui peuvent même, dans certains cas, couvrir l’ensemble des frais de séjour.

Il est ainsi possible de se rapprocher de la Caisse d’allocations familiales (CAF), de la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées), … mais également des associations ou des conseils départementaux et/ou régionaux qui peuvent accorder des coups de pouce financiers non négligeables.

Enfin, il faut savoir qu’au même titre que les autres activités , de loisirs notamment, les vacances adaptées organisées peuvent être réglées au moyen de chèques vacances (proposés par exemple par le comité d’entreprise), une autre façon d’alléger la facture.

A lire aussi :