Helder Santos
Helder Santos
15 Août, 2018 - 09:36
Ce qu’il faut savoir sur l’autonomie d’une voiture électrique

Ce qu’il faut savoir sur l’autonomie d’une voiture électrique

Helder Santos

Vous vous méfiez du tout-électrique car vous craignez la panne sèche ? On vous en dit plus sur l’autonomie d’une voiture électrique.

L’article continue en dessous de cette annonce

L’autonomie d’une voiture électrique est un paramètre qu’il faut prendre en compte lors de l’achat de ce type de véhicule. En effet, les détracteurs des modèles écologiques pointent souvent du doigt leurs performances théoriquement en dessous de celles d’une automobile traditionnelle ayant un moteur essence ou diesel. Cependant, elles sont de plus en plus capables de rouler longtemps. Explications.

Autonomie d’une voiture électrique : des performances en hausse

Saviez-vous qu’il existe des différences entre autonomie théorique et réelle ? Lorsque l’on s’intéresse aux capacités d’une voiture électrique, l’une des questions est de savoir si l’autonomie indiquée par le constructeur sera la même en conditions réelles. En pratique, pas exactement, pour une même auto, elle peut varier selon différents éléments comme :

  • Le type de route empruntée. Par exemple, sur autoroute, en raison de la vitesse plus élevée, la batterie sera bien plus sollicitée et elle se videra plus vite. En général, il est possible de rouler sur une plus grande distance en roulant moins vite. C’est pour cela que de nombreux experts considèrent la voiture électrique comme un excellent véhicule pour se déplacer en milieu citadin.
  • Le comportement du conducteur. Pour les mêmes raisons que le type d’environnement de conduite, une personne qui a tendance à conduire assez vite épuisera plus vite la batterie d’une auto électrique. Il existe une variation de plus ou moins 10% selon les cas.
  • L’utilisation de la climatisation ou du chauffage. Ces équipements lorsqu’ils sont utilisés peuvent réduire l’autonomie du véhicule. Selon le modèle et le temps d’utilisation, ils épuiseraient entre 10% et 30% de la batterie.
  • Les basses températures. Le froid peut affecter légèrement l’autonomie du véhicule, de plus, c’est à ce moment-là que les utilisateurs allument le chauffage.
  • L’âge de la batterie. Avec le temps et l’usure, sa capacité de chargement va baisser. Cette diminution est d’environ 10% après 5 ans. Toutefois, une fois ce stade atteint, la dégradation de l’autonomie se ralentit.

À noter que malgré ces différents éléments qui affectent l’autonomie de la voiture, lors des phases de freinage, l’énergie produite par le véhicule permet de recharger la batterie.

Quelle est l’autonomie moyenne d’une voiture électrique ?

Lors de leur conception, les voitures électriques subissent des tests afin d’estimer, entre autres, leur autonomie théorique dans des conditions optimales. En Europe, il s’agit du parcours NEDC (New European Driving Cycle) que l’on peut traduire par Nouveau Cycle Européen de Conduite. Par conséquent, l’autonomie des véhicules électriques présents sur le marché varie entre 150 et 400 km NEDC mais sachant qu’il est rare d’obtenir des conditions parfaites, il s’agit plutôt d’une fourchette allant de 100 à 300 km réels.

Il existe tout de même des modèles ayant la capacité de rouler près de 500 km et les chercheurs prévoient de sortir dans moins de 5 ans des véhicules pouvant rouler sur une distance de 800 km après une seule charge.

Top 5 des voitures électriques à la meilleure autonomie

1. Tesla Model S

autonomie voiture électrique Tesla Model S

Le constructeur américain ne lésine pas du tout sur l’autonomie de ses autos. Après des Model S d’une autonomie comprise entre 408 et 557km d’autonomie, Tesla a lancé le Model S P100D (batterie de 100kWh) qui offre une autonomie de plus de 600km (613km exactement).

Plus d’infos : La Tesla Model S 100 aura une autonomie de plus de 600 km

2. Tesla Model X

autonomie voiture électrique Tesla Model X

Sans surprise, c’est un autre modèle de Tesla qui compose ce top 5. Ce SUV possède une autonomie NEDC de plus de 550 km. Il s’agit d’ailleurs du Véhicule Utilitaire Sport électrique le plus performant actuellement.

L’article continue en dessous de cette annonce

Plus d’infos : Tesla Model X : le SUV 100 % électrique

3. Renault Zoé

autonomie voiture électrique Renault Zoé

Avec son autonomie NEDC de 400 km (300 km réels), cette citadine est la voiture électrique la plus vendue en France. Elle fait même partie des moins chères du marché.

Plus d’infos : Tout ce qu’il faut savoir sur la Renault Zoé

4. BMW i3

autonomie voiture électrique BMW i3

Les véhicules écologiques se généralisent de plus en plus et BMW ne veut pas perdre du terrain sur ce segment. C’est pour cela qu’il a sorti la BMW i3, sa première voiture électrique. Elle possède une autonomie de 300 km NEDC.

Plus d’infos : La BMW i3, citadine premium, passe à 410 km d’autonomie

5. Hyundai Ioniq

autonomie voiture électrique Hyundai Ioniq

La voiture du constructeur Coréen, qui s’est lancé dans l’aventure des modèles hybrides avec sa Ioniq, arrive en troisième position avec une autonomie de 280km.

Plus d’infos : Hyundai Ioniq : le challenger de la Toyota Prius

Améliorer l’autonomie d’une voiture électrique grâce à la batterie

Pour être certain de rouler avec une voiture électrique affichant une autonomie importante, il est essentiel d’étudier la batterie utilisée. En effet, c’est d’elle que dépendra l’autonomie de la voiture électrique. Il faut savoir qu’en utilisation réelle, les batteries lithium-ion dont la majorité des voitures électriques sont équipées proposent une autonomie moyenne de 140 kilomètres. Cette donnée est plus réaliste que les chiffres théoriques communiqués par les constructeurs. Cette autonomie est d’ailleurs conforme à certains modèles de véhicules électriques répandus tels que la Renault Zoé, la Nissan Leaf ou encore la Volkswagen e-Golf.

L’article continue en dessous de cette annonce

Savoir prendre soin de la batterie

Comme expliqué plus haut, la batterie d’une voiture électrique peut être amenée à se décharger rapidement si les conditions relatives à son usage sont défavorables. Ainsi, en cas de froid extrême ou de conduite trop brutale, le rayon d’action de la voiture chutera, comme cela est d’ailleurs le cas sur une voiture thermique. Il faut donc conduire de façon souple et fluide, et entretenir la batterie du véhicule électrique en hiver.

Cela est d’autant plus vrai que le comportement du conducteur est aussi important que le type de batterie dont la voiture est équipée. Une succession d’accélérations mettra la batterie à mal, tout comme un enchaînement de freinages mal contrôlés réduira la longévité de cette dernière. Dernier point important : la géographie du terrain parcouru. En effet, s’il y a trop de virages ou trop de dénivelés, votre voiture électrique ne se sentira pas à son aise. C’est pour cela que l’on dit souvent que les voitures électriques sont dédiées à un usage citadin. Enfin, évitez de trop utiliser les phares ou la climatisation pour préserver l’espérance de vie de la batterie.

La recharge : véritable enjeu de l’autonomie

L’avenir de l’autonomie des voitures électriques réside dans la capacité à les recharger. En effet, s’il y a un point que les constructeurs automobiles doivent travailler, c’est bien la recharge, pas les composants intrinsèques de la batterie du véhicule. En 2018, les stations capables de fournir les batteries en électricité sont encore trop peu nombreuses. Et lorsqu’elles existent, elles ont tendance à être concentrées dans les centres villes. Par ailleurs, le temps de recharge d’une batterie de voiture électrique est encore beaucoup trop long. Il faut donc espérer que dans un avenir proche, les villes seront équipées de davantage de bornes de recharge mais aussi d’un système de recharge de la batterie beaucoup plus rapide.

A lire aussi :

Share Tweet Pin Email WhatsApp