Ida Macondo
Ida Macondo
02 Jan, 2017 - 09:29
Doit-on supprimer l'entretien d'évaluation annuel ?

Doit-on supprimer l’entretien d’évaluation annuel ?

Ida Macondo

Faut-il supprimer l'entretien d'évaluation annuel ou pas ? Le débat est ouvert.

L’article continue en dessous de cette annonce

L’entretien d’évaluation annuel est-il encore nécessaire ? De nombreux spécialistes de l’emploi prêchent la fin de cet exercice au sein des entreprises. D’autres continuent de plaider en sa faveur. Quels sont leurs arguments ? Petit tour d’horizon.

D’où vient l’entretien d’évaluation annuel ? 

Cette méthode d’évaluation nous vient des États-Unis. Les entreprises l’utilisaient afin de pouvoir mesurer le travail des commerciaux (fixer les objectifs, voir s’ils ont été atteints, etc.). Aujourd’hui, l’entretien annuel se pratique dans la plupart des entreprises, quelle que soit leur traille.

Il s’agit quasiment d’un rituel, qui permet d’évaluer les employés, aborder la question de l’augmentation, qui est souvent basée sur le travail effectué au cours de l’année qui s’est écoulée, et ensuite préparer l’année à venir. Les spécialistes répètent que l’entretien d’évaluation annuel ne doit pas seulement servir à faire le bilan. Il doit aussi permettre à chacun de progresser, l’entreprise tout comme les employés. Malgré cela, les critiques fusent. 

Doit garder cet entretien ou le supprimer ?

Ceux qui sont contre…

Pour le consultant en management et organisation, Gaël Chatelain, cité dans Les Échos, l’entretien d’évaluation annuel, tel qu’il existe aujourd’hui, est un échec. Il explique que lors de ce rendez-vous, de nombreux managers se contentent de « collecter des informations ». Alors qu’il faudrait aller au-delà.

Dans certaines autres entreprises, ajoute Jean-François Foucard, le secrétaire national de la CFE-CGC (emploi et formation), l’entretien sert davantage à satisfaire les ressources humaines, en remplissant un formulaire, sans établir de réels échanges. 

D’autres spécialistes soulignent le manque de suivi de ces entretiens, ce qui leur donne un caractère quelques fois artificiel. Enfin, ces rendez-vous sont aussi critiqués, car ils sont davantage centrés sur l’évaluation de l’employé (atteinte des objectifs, etc.) alors qu’ils devraient permettre d’ouvrir un véritable dialogue.

Néanmoins doit-on supprimer cet exercice ?

Ceux qui sont pour…

Certains spécialistes plaident en faveur des entretiens annuels d’évaluation. À une époque où la communication devient parfois difficile au sein des entreprises, ces rendez-vous doivent permettre d’entretenir le dialogue. De nombreuses organisations ont déjà supprimé l’exercice. On peut ainsi citer Microsoft, General Electric.

Pascal Grémiaux, CEO d’Eurécia indique dans un entretien sur le site Exclusive RH, que ces rendez-vous sont extrêmement importants, néanmoins « on ne peut pas attendre un an pour se dire les choses ». Il prône un suivi et un évaluation plus agiles. Il faudrait donc se voir davantage, mais mieux aborder les choses. Et selon la culture d’entreprise, pourquoi ne pas le faire de façon informelle dans un café, par exemple ?

L’entretien annuel devrait également être complété par d’autres types de rencontres, des réunions très courtes, où le manager peut partager certaines informations et discuter avec tous les collaborateurs.

Conclusion

La façon dont nous travaillons change, c’est peut-être pour cette raison que l’entretien d’évaluation annuel tel qu’il existe aujourd’hui n’a plus lieu d’être ; néanmoins le supprimer n’est peut-être pas la bonne solution, car l’entretien peut aussi être un grand moment de dialogue et d’échange, s’il est bien fait. 

Il faudrait donc faire évoluer cet exercice afin qu’il s’adapte aux mutations ayant actuellement lieu dans le monde de l’entreprise.



A lire aussi :
Share Tweet Pin Email WhatsApp