Ida Macondo
Ida Macondo
08 Juil, 2019 - 11:03
négocier son salaire

Comment négocier son salaire ?

Ida Macondo

Négocier son salaire peut être une étape délicate qui requiert du courage. Voici quelques conseils afin de mieux vous aider.

L’article continue en dessous de cette annonce

Comment négocier son salaire ? Selon l’APEC, seulement 13 % des  jeunes diplômés seraient recrutés à un salaire supérieur à la fourchette annoncée dans l’offre d’emploi. Négocier son salaire est donc bien possible, à condition de le faire de façon raisonnée et constructive pour les deux parties, et de ne pas demander des sommes irréalistes.

Quand négocier son salaire ?

Il est conseillé de laisser le recruteur aborder la question du salaire. Vous êtes en mesure de négocier lorsque l’entreprise a montré un réel intérêt pour votre profil. L’étape de la négociation arrive donc au cours des derniers entretiens.

En effet, négocier son salaire trop tôt risque de pousser le recruteur à s’interroger sur vos motivations pour le poste. L’argent n’est pas le seul facteur de décision.

Alors, au moment venu, quels sont les éléments à prendre en considération pour mieux négocier son salaire à l’embauche ? 

Connaître les salaires pratiqués dans votre secteur

La négociation du salaire se prépare tout comme l’entretien d’embauche. Renseignez-vous sur les salaires pratiqués dans votre branche d’activité. Référez-vous aux offres d’emploi publiées en ligne ou dans la presse, ou encore aux études relatives aux salaires selon la branche d’activité, les métiers et la ville ou encore la région.

En effet, on notera une certaine différence entre les salaires parisiens et ceux offerts dans des villes beaucoup plus petites, par exemple.

Pour connaître le salaire auquel vous pouvez prétendre, vous pouvez bien également consulter les offres d’emploi de votre secteur et région. Certains recruteurs affichent les salaires. Vous pouvez alors vous faire une idée, ou une fourchette. 

Combien je vaux ? Évaluez votre salaire !
Voir aussi Combien je vaux ? Évaluez votre salaire !

Les entreprises ont des grilles de salaire, mais celles-ci sont internes. En France, parler de son salaire est souvent tabou, néanmoins n’hésitez pas à en discuter autour de vous afin de demander une fourchette, et voir si vous être raisonnable ou surréaliste.

L’article continue en dessous de cette annonce

Des cabinets de conseil tels que Deloitte publient également des études sur les salaires perçus en France. N’hésitez pas à parcourir les documents qu’ils publient pour vous renseigner.

Il existe aussi des sites tels glassdoor.fr sur lesquels les anciens employés évaluent leur employés et n’hésitent pas à publier la rémunération qu’ils perçoivent de façon anonyme. Il s’agit d’un outil intéressant lorsqu’il s’agit de négocier son salaire.

Quels sont Les critères à prendre en compte ?

Voici les critères à prendre en compte pour négocier son salaire, selon le site Café de la bourse :

  • La fonction occupée
  • La structure : s’agit-il d’une PME ou d’un grand groupe international ? Cela jouera beaucoup sur le salaire proposé, les PME ayant en général moins de moyens.
  • La situation géographique : les salaires seront plus élevés en région parisienne, par exemple … tout comme le coût de la vie.

Cela étant, ce sont vos compétences qu’il faut mettre en avant. Il faudra argumenter bien sûr, mais restez raisonnable. 

Quelles sont les compétences professionnelles les plus recherchées ?
Voir aussi Quelles sont les compétences professionnelles les plus recherchées ?

Mettre en avant ses compétences, sa valeur ajoutée

Afin de négocier son salaire, il faut préparer une solide argumentation, voire une contre-argumentation. En effet, si le salaire annoncé ne vous convient pas, vous pouvez essayer de le négocier en soulignant votre expérience, les qualités que vous pouvez apporter à l’entreprise.

Évoquez également les salaires pratiqués dans votre domaine, comme nous l’avons indiqué plus haut.

Bien sûr, l’entreprise a un budget qu’elle ne peut dépasser. Si vous ne pouvez pas négocier votre salaire maintenant, vérifiez si cela est possible dans 6 mois par exemple. Vous aurez fait preuve et démontré votre talent à différentes occasions.

Penser aux avantages en nature

Lorsque le salaire proposé s’éloigne de ce que vous avez imaginé, n’hésitez pas à interroger le recruteur sur les avantages en nature comme ces derniers peuvent également jouer : téléphone ou ordinateur portable, intéressement, nombreuses formations. 

L’article continue en dessous de cette annonce

Évoquer la concurrence

Quelques fois, parler de la compétition peut avoir un impact. En effet, si l’entreprise est réellement intéressée par votre profil, il est bien possible qu’elle fasse un effort, dans le cadre de son budget, afin de vous recruter. Les experts ajoutent cependant qu’à la tournure “je voudrais 35 000 euros”, il faut privilégier “Dans l’industrie X, un salaire de Y euros est plus courant”.

Vous paraîtrez en plus plus objectif (vous vous basez sur de la data, vous avez fait votre recherche), mais aussi plus courtois, comme vous n’imposez rien.

Vous passez d’autres entretiens ou avez reçu d’autres propositions ? N’hésitez pas à le faire savoir.

En conclusion

Nous pouvons donc le dire, négocier son salaire n’est pas aisé, toutefois cela s’apprend. Renseignez-vous avant l’entretien, préparez des arguments pertinents, et si malgré cela, vous n’y parvenez pas, voyez avec votre interlocuteur si cela est envisageable, plus tard, lorsque vous avez fait vos preuves. En effet, dans certaines entreprises, après un an, un salaire peut être revu à la hausse, dans d’autres entreprises cela se produit après … quelques années de bons et loyaux services.

À lire aussi
Share Tweet Pin Email WhatsApp