Hintigo
Hintigo
03 Mai, 2016 - 14:09
Maladie chronique : comment y faire face ?

Maladie chronique : comment y faire face ?

Hintigo

Sclérose en plaques, asthme, diabète, lombalgies chroniques…Comment y faire face dans vie personnelle et professionnelle ? 

L’article continue en dessous de cette annonce

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la maladie chronique correspond à une affection de longue durée qui ne se guérit pas. Comment mieux vivre avec une maladie ? L’acceptation est la première étape indispensable.


La maladie chronique : accepter la maladie

En France,  c’est environ 15 millions de personnes, soit environ 20% de la population, qui seraient atteintes d’une maladie chronique.

La toute première annonce d’une maladie chronique est très perturbante. Le malade entre dans une première phase de révolte et d’incompréhension, de plusieurs semaines à plusieurs mois. Ensuite, l’acceptation nécessite de bien comprendre sa maladie et d’arriver à en parler sans gêne à son entourage.

Apprendre à vivre au quotidien avec la maladie 

Mieux vivre avec la maladie nécessite d’apprendre à s’autogérer, en l’absence de personnel médical. Il est souvent conseillé d’adapter votre mode de vie pour mieux faire face à la maladie. Cela passe par l’alimentation, la prise régulière de médicaments, le nombre d’heures travaillées par semaine, l’achat d’un lit à mémoire de forme, la pratique d’une activité sportive etc…

Surtout ne laissez jamais la maladie prendre totalement le contrôle sur votre vie. N’arrêtez pas toutes vos activités d’un coup, sauf en cas de grosse crise douloureuse et handicapante. Adopter des plages horaires régulières destinées au repos vous aidera à prévenir ces crises.

Prenez l’habitude de réorganiser plutôt votre emploi du temps en fonction de votre état de santé, en étant le plus actif possible. Il est primordial que vous continuiez à travailler sur votre développement personnel, tout au long de votre vie. Tenir un journal quotidien de vos douleurs, avec une note par jour sur dix, vous permettra de prendre du recul face à votre maladie, et de mieux identifier les activités dangereuses et celles bénéfiques.


Faut-il en parler à son employeur ?

Chaque cas est différent, il s’agit d’un choix personnel et non d’une obligation. D’après une étude récente, 1 personne sur 3 parle de sa maladie à son employeur. 

Cependant, travailler tout en souffrant d’une maladie chronique, apporte son lot de stress. Les malades se sentent souvent mal à l’aise face à leurs absences répétées.

Afin de se protéger du licenciement, le travailleur malade peut demander la reconnaissance de son handicap. Le revers de la médaille est qu’il est alors obligatoire de révéler votre état de santé à votre employeur. Il est conseillé d’être le plus transparent possible auprès de votre hiérarchie. Qui sait ? Peut-être qu’un emploi à mi-temps, à temps partiel, ou en télétravail vous sera-t-il bientôt proposé ?

Le travailleur malade peut être dérangé d’être vu uniquement comme « malade » par ses collègues. Les regards désapprobateurs au travail apportent beaucoup de stress. C’est bien connu, la maladie fait peur. Alors plus on en discute de manière décontractée, plus on éloigne la différence et la stigmatisation !

Afin d’améliorer votre quotidien, prenez le temps d’expliquer à chacun de vos collègues votre maladie et ses conséquences sur votre quotidien.

A lire aussi :

Share Tweet Pin Email WhatsApp