Frederic Da Costa
Frederic Da Costa
04 Mar, 2019 - 03:59
Porsche 911 : une légende sur roues

Porsche 911 : une légende sur roues

Frederic Da Costa

Si il y a des voitures connues dans le monde entier, l’une d’elles est sans nul doute la Porsche 911. Elle a 56 ans, et elle est plus que jamais en forme.

L’article continue en dessous de cette annonce

La Porche 911 est un modèle connue dans le monde entier. Née il y a 56 ans, aujourd’hui encore les amateurs de voitures rêvent d’en posséder une. Voici tout ce qu’il faut savoir sur cette voiture légendaire :

L’histoire de la Porche 911

Avant que la Porsche 911 n’apparaisse dans l’univers des voitures sportives, il y avait la 901. Présentée comme un nouveau modèle sportif, en 1963, au Salon de Francfort, la Porsche 901 était destinée à remplacer la Porsche 356 et elle héritait de cette dernière son moteur à refroidissement à air. La 911 était plus grande, plus confortable et plus dynamique, avec un moteur à 6 cylindres, traction arrière et suspensions indépendantes. C’était une vraie sportive de luxe, alliant qualité de conception, sobriété typiquement germanique et dynamique épurée.

Mais le nom 901 n’a pas duré, puisque Peugeot déclara posséder en France la licence sur la désignation à trois chiffres et un zéro au milieu. Porsche aurait pu changer du tout au tout le nom de la 901 sur le marché français (comme ce fut le cas avec les Daimler, qui furent renommées Mercedes, avant l’ère Mercedes-Benz), mais la marque décida de simplifier les choses en mettant le chifre 1 au milieu. C’est ainsi que naquit la Porsche 911.

Le nom Porsche est, bien entendu, associé à son fondateur, Ferdinand Porsche, mondialement connu. Cependant, le Ferdinand qui fonda Porsche n’est pas à l’origine de la 911. Le fondateur de la marque était le grand-père de Ferdinand Butzi Porsche, le designer de la 911. Et ce dernier était le fils de Ferdinand Ferry Porsche, à qui l’on doit la 356, considéré comme le premier modèle de la marque, et qui sera remplacée par la 911. Un peu confus ? Résumons :

  • Ferdinand Porsche : à l’origine de la marque Porsche, responsable du développement de la Volkswagen Coccinelle, entre autres voitures.
  • Ferdinand Ferry Porsche : fils du fondateur, il apporta la Porsche 356, première voiture de la marque.
  • Ferdinand Butzi Porsche : fils de Ferry Porsche et petit-fils du fondateur, responsable du design de la 901 (qui ne put être 901 et devint la 911).

La première Porsche 911

 

La première 911 (que l’on continua à appeller 901 au sein de la marque), présentait un moteur à 6 cylindres opposés horizontalement, une configuration connue sous le nom de boxer et brevetée par Karl Benz en 1896. Il possédait une capacité de 1991 cc et un débit de 130 chevaux.

En 1966 voit le jour la Porsche 911S, possédant 30 chevaux de plus de puissance et dépassant les 200 chevaux dans ses versions de compétition. L’année suivante, la marque présenta une version de la 911 connue sous le nom de Targa. Ce nom fut inspiré de la célèbre course italienne Targa Florio, où la marque allemande obtint plusieurs victoires. La 911 Targa se distingait par son toit et par sa lunette arrière (à l’époque, en plastique) amovibles. Sa structure était renforcée par un arc central de sécurité, solution qui finit par devenir la marque de style des versions Targa.

À partir de 1970, la 911 a désormais un moteur de 2195 cm3, pour une puissance de 125 chevaux, et à partir de 1972 elle grimpe à 2341 cm3. Ce moteur resta connu comme le 2.4, bien qu’il soit plus proche d’un 2.3, et c’est le propulseur dans lequel Porsche introduisit le système d’injection mécanique dans les variantes supérieures 911E (165 cv) et 911S (190 cv). La plus accessible 911T utilisait des carburateurs et débitait 130 chevaux, à l’exception du plus exigeant marché américain, où le moteur était à injection et offrait 10 chevaux de plus de puissance (140 cv).

L’article continue en dessous de cette annonce

Outre ce moteur plus puissant, Porsche introduisit aussi une nouvelle boîte de vitesses. La transmission telle que nous la connaissons de nos jours, en diagramme H, substitua la “dog leg”, ce qui plaît alors beaucoup aux amateurs de compétition. En 1972, la marque réalisa un changement de poids, littéralement. Étant donnée la concentration de masses sur l’axe arrière, les techniciens dédidèrent de repositionner le réservoir d’huile au devant de la roue arrière, déplaçant ainsi une partie du poids vers la partie centrale du véhicule.

Afin de faciliter l’approvisionnement en huile, le véhicule possédait un orifice propre qui, selon certaines sources, était fréquemment confondu avec l’accès au réservoir de carburant. Résultat: plusieurs Porsche ont reçu de l’essence dans le réservoir d’huile, conséquence du manque d’attention de certains employés de station service. Un an après, Porsche est revenue à la solution initiale.

Carrera RS

 

Le nom carrera est indissociable de la marque Porsche. La Porsche Carrera vient de l’époque du modèle antérieur à la 911, la 356, qui conquit le droit à des versions Carrera pour marquer les succès de Porsche dans les courses mexicaines Carrera Panamericana.

En 1972, apparaît la Porsche Carrera RS, nom utilisé pour les versions plus sportives. L’abréviation RS vient de l’allemand rennsport, racing sport en anglais. Le moteur était un 2.7 de 210 chevaux et 255 Nm de couple. La RS possédait une suspension au réglage plus sportif, de plus gros freins, des roues arrières plus grandes que les roues avant, une injection mécanique, et une aile arrière très voyante.

La Carrera RS fut produite à 1580 exemplaires, et c’est de nos jours un classique très prisé des collectionneurs. Ce modèle servit de base pour le RSR, avec un moteur 2.8 et près de 300 chevaux, utilisé dans plusieurs compétitions. Le chassis de cette voiture servit d’exemple pour la RSR 3.0 qui sortit en 1974, une version très exclusive et inspirée des voitures de course.

911 Turbo

 

À partir de 1974, Porsche introduisit la première 911 turbo, une référence jusqu’à aujourd’hui parmi les sportives. Ce fut la première Porsche suralimentée, avec 260 chevaux de puissance dans un 3.0, augmenté à 3.3 et 300 chevaux en 1978.

Il y eu des variantes de la Porsche 911 Turbo dans les années 80 mais qui ne parvinrent pas à influencer de manière significative les ventes, en baisse à cette époque. Un an avant l’introduction de la nouvelle génération (964), Porsche dota la 911 d’une boîte cinq vitesses.

En 1990, apparut la nouvelle génération 964, la première disponible avec traction intégrale et boîte automatique Tiptronic. La Porsche 911 cabrio fut présentée en 1982, la première du genre depuis la 356 des années 60. Le prix élevé de cette version n’empêchera pas le succès de cette voiture d’exception, et ces cabrios continuent à être produits encore aujourd’hui.

L’article continue en dessous de cette annonce

Tout comme le Cayenne fut un « coup de couteau au coeur » des puristes de Porsche, il en fut de même des moteurs refroidis à eau, en 1998. Le boxer six cylindres fut refroidi à air pendant presque 35 ans et a perdu cette caractéristique avec la 911 996. L’une des autres critiques faites à cette voiture fut le fait que l’avant englobait tous les éléments optiques dans un ensemble unique.

À la même époque  la première GT3 de route est apparue, clairement inspirée par la compétition. Plus légère et aux suspensions affinées pour améliorer la dynamique, la 911 GT3 possédait un moteur 3.6 de 365 chevaux. En 2001, le six cylindres de la 911 Turbo est désormais produit sur la base du moteur de la GT3. Il possédait une double suralimentation lui permettant d’atteindre 420 chevaux.

L’un des éléments technologiques les plus marquants de Porsche fut introduit en 2005, sur la 911 Carrera S, avec le système de contrôle intelligent PASM (Porsche Advanced System Management).

Malgré le succès actuel d’autres modèles (le Cayenne et le Macan soutiennent les chiffres des ventes de la marque), la Porsche 911 reste pour beaucoup « La Porsche ». Ce modèle emblématique sert de porte-drapeau au constructeur, connu et respecté dans le monde entier. Selon le catalogue de la marque, la Porsche 911 compte 23 versions différentes. La Carrera cabrio est l’entrée de la gamme, à partir de 135 mille euros.

A lire aussi :

Share Tweet Pin Email WhatsApp