Helder Santos
Helder Santos
28 Juin, 2017 - 10:12
SEGA Forever : du rétrogaming sur smartphone et tablette

SEGA Forever : du rétrogaming sur smartphone et tablette

Helder Santos

Vous êtes nostalgique d’anciennes consoles de jeu Sega ? Vous allez être ravi ! Le projet SEGA Forever est à présent disponible sur smartphones.

L’article continue en dessous de cette annonce

Avec SEGA Forever préparez-vous à rejouer à vos jeux préférés chez vous et même ailleurs. En effet, SEGA, le fameux développeur et éditeur de jeux vidéo a décidé de lancer une série de jeux pour smartphones et tablettes.  Il s’agit d’émulations officielles qui permettront aux fans de jouer à certains de leurs jeux préférés. Bien évidemment il s’agit de titres qui étaient auparavant disponibles sur les consoles du fabricant japonais.

SEGA Forever : ce que nous réserve ce projet

Comme expliqué, il s’agit d’une série de jeux, chacun sous forme d’application que vous installez sur votre appareil que ce soit un smartphone ou une tablette. Elles contiennent en fait un émulateur. En des termes simples et dans le cas qui nous intéresse ici, il imite et substitue une console de jeux. Cela permet ainsi de jouer sans avoir l’appareil d’origine avec soi. Il est dématérialisé et non pas physiquement présent, le logiciel prenant sa place.

Par conséquent, le projet SEGA Forever permet d’avoir accès à une sélection d’anciens titres sortis sur les différentes consoles de SEGA, que ce soit des classiques ou des titres un peu moins connus en Europe car leur succès ne s’est limité qu’à une certaine partie du monde.

Bien évidemment, ces jeux seront optimisés afin d’être contrôlable sur écran tactile mais il sera également possible d’y jouer avec certaines manettes sans fil.

Quels jeux et quelles consoles ?

Parmi les consoles qui sont censée être émulées, selon les dire des responsables de SEGA, on pourra y retrouver :

  • La Mega Drive,
  • La Game Gear,
  • La Master System,
  • La SG-1000,
  • La Saturn,
  • La Dreamcast.

À sa sortie, il n’y a que des jeux de Mega Drive qui sont proposés, mais cela devrait changer. La liste des titres disponibles au catalogue est censée évoluer par vagues. Selon différentes sources, il se dit qu’il y aura des ajouts tous les mois ou tous les 15 jours.

Pour le moment, on peut trouver :

  • Sonic the Hedgehog,
  • Altered Beast,
  • Kid Chameleon,
  • Comix Zone,
  • Phantasy Star II.

Des jeux comme Segagaga ou Panzer Dragon pourraient faire leur apparition.

L’article continue en dessous de cette annonce

À noter que certains de ces titres peuvent bénéficier de contenus additionnels, mais ils seront en grande partie semblables à leurs versions d’origine.

Des applications gratuites ?

Depuis le 22 juin 2017, les jeux du projet SEGA Forever sont accessibles aux dispositifs Android et iOS. Ils sont donc disponibles sur le Play Store de Google ainsi que sur l’App Store d’Apple et ils sont gratuits, cependant il y a aura des publicités. Certaines d’entre elles sont de courtes vidéos qu’il faudra visualiser obligatoirement. Pour ne plus en avoir, il sera nécessaire de payer un peu plus de 2 euros. Sachez aussi qu’il est en théorie possible de jouer « hors-ligne », c’est-à-dire sans avoir de connexion internet.

Alors qu’en version gratuite, la sauvegarde de sa progression est effectuée en ligne sur le cloud, la version payante donne la possibilité de faire cet enregistrement sur son appareil.

Pour le moment et malgré des avis mitigés sur le projet, des rumeurs affirment que SEGA pourrait lancer sa série de jeux rétro sur d’autres plateformes comme les PC ou les consoles. On parle entre autres de la Nintendo Switch. La disponibilité de ces titres sur des réseaux sociaux, en particulier Facebook, est également étudiée.

Pourquoi un tel projet ?

Alors que des applications comme Super Mario Run ont fait vibrer la corde nostalgique de beaucoup d’utilisateurs, SEGA a voulu en faire de même. La société nippone souhaite permettre aux fans de rejouer à leurs jeux préférés mais aussi à de nouvelles personnes de les découvrir. En donnant accès à de tels titres directement sur smartphone, le but est en quelque sorte de démocratiser le rétrogaming.

A lire aussi :