Hintigo
Hintigo
17 Mai, 2018 - 04:03
Si vous avez ces symptômes, arrêtez tout et faites une sieste

Si vous avez ces symptômes, arrêtez tout et faites une sieste

Hintigo

Quand la privation de sommeil se prolonge pendant des semaines, les symptômes deviennent des risques importants pour la santé et pour votre propre performance.

L’article continue en dessous de cette annonce

Vérifiez les signes qui indiquent la privation de sommeil et, si vous en accumulez au moins trois, il peut être préférable de faire une sieste ou de changer l’heure de coucher.

Les symptômes qui montrent que c’est l’heure de la sieste

1. Super-appétit

La privation de sommeil augmente la production de ghréline, une hormone qui induit la faim. Ce qui rend un être humain capable de dormir pendant 7 à 9 heures consécutives par nuit, sans interruption, résulte de l’action du système endocannabinoïde, qui produit la leptine, l’hormone de la satiété. La perturbation du sommeil arrêtera ce processus et commencera à produire de la ghréline, vous amenant à grignoter quelque chose au milieu de la nuit.

Lorsque la privation de sommeil se prolonge pendant des semaines, un cercle vicieux commence, passant par le métabolisme dysfonctionnel et le gain de poids.

2. Mémoire de poisson

Des caractéristiques telles que la rapidité d’apprentissage, la capacité à contrôler les émotions et la facilité de mémorisation résultent du mécanisme de croissance du réseau et de la plasticité des cellules neuronales. Le manque d’heures de sommeil réduit considérablement ces mécanismes qui renforcent les connexions entre les neurones, empêchant l’attention aux détails et la création de nouveaux souvenirs.

Ne pas dormir toute une nuit pour étudier est donc le pire ennemi des étudiants qui veulent conserver autant d’informations que possible jusqu’à l’examen. Une bonne nuit de sommeil permet d’enraciner toutes les informations saisies et constitue le véritable secret pour entretenir la mémoire de l’éléphant.

3. Mauvaises décisions et déficit d’attention

Il existe plusieurs études qui attestent que la privation de sommeil modifie la capacité de prise de décision, la coordination motrice et augmente également le temps de réaction dans des situations nouvelles ou critiques. Le résultat de ceci peut être fatal, surtout en conduisant ou en utilisant des machines.

Comme si cela ne suffisait pas, la vision peut également être affectée par le manque de repos : le muscle ciliaire responsable par la focalisation de l’œil ne peut pas se contracter pleinement et l’image peut être floue.

L’une des principales causes de disputes dans les couples est l’accumulation de fatigue. Souvent, la discorde surgit pour des raisons insignifiantes et, en même temps, les acteurs ne sont pas capables d’argumenter correctement !

L’article continue en dessous de cette annonce

4. Excès d’émotions

Le manque d’heures de sommeil tend à laisser à laisser les individus à fleur de peau, avec des sentiments extrêmes (impatience, mélancolie ou colère, par exemple). Dans ces circonstances, un film dramatique peut facilement faire couler des larmes !

Une seule nuit sans sommeil génère facilement des attitudes plus rudes et dures. Cela est dû au cortex frontal du cerveau, responsable de la régulation des émotions, qui nécessite une bonne quantité de sommeil pour son bon fonctionnement.

5. Le système immunitaire en difficulté

La science démontre que les nuits avec moins de 6 heures de sommeil augmentent considérablement le risque de maladie chronique et de susceptibilité aux maladies infectieuses (comme la grippe). La guérison d’une simple constipation peut durer plus longtemps que d’habitude.

A titre d’exemple, ce n’est pas un hasard si la fièvre apporte de la somnolence. Les mécanismes du système immunitaire qui combattent et préviennent la maladie surviennent préférentiellement pendant le sommeil.

6. Les apparences ne trompent pas

Lorsque le sommeil n’est pas suffisant, les déséquilibres hormonaux qui en résultent peuvent entraîner un affaissement accru, l’acné ou même l’apparition de rides. Les cernes sont la conséquence la plus fréquente, résultant de l’affaissement des tissus (peau et capillaires sanguins).

7. Micro-sommeil

Peu importe comment vous essayez de tromper le corps fatigué avec de la caféine, de sorte qu’il puisse fonctionner normalement, dès que vous baisser votre garde la somnolence arrive : le “micro-sommeil” se produit souvent, dans lequel vous perdez conscience pendant quelques secondes voire pendant quelques minutes. Ces épisodes sont particulièrement critiques sur le lieu de travail et au volant.

Définitivement, le “sommeil de beauté” n’est pas un mythe.

A lire aussi : 

L’article continue en dessous de cette annonce
Share Tweet Pin Email WhatsApp