Murielle Colin
Murielle Colin
09 Fév, 2017 - 03:22
Pourquoi faut-il faire la sieste au travail ?

Pourquoi faut-il faire la sieste au travail ?

Murielle Colin

Faire la sieste au travail peut être bénéfique tant pour les employés que pour les employeurs. Comment est-ce possible ? Faisons le tour de la question.

L’article continue en dessous de cette annonce

Quels sont les avantages à faire la sieste au travail ? Même si l’on comprend aisément l’intérêt pour les salariés, on a du mal à croire que les employeurs puissent accepter une telle pratique. Et pourtant, ils auraient tout à y gagner. On vous explique.

Les bienfaits de la sieste au travail


Le concept

Faire la sieste au bureau est une idée qui peut paraître saugrenue de prime abord, mais qui présente en réalité un intérêt certain, à la fois pour les employés qui la pratiquent mais aussi pour leurs responsables hiérarchiques.

Pour beaucoup, c’est un peu la course toute la journée, entre la vie professionnelle mais aussi la vie personnelle, la famille, le temps de transport ; jongler entre toutes ces facettes peut s’avérer être très fatigant. L’intérêt de faire une sieste sur son lieu de travail, en milieu de journée ou juste après le repas par exemple, permet à chacun de récupérer un peu d’énergie et d’améliorer son efficacité et son rendement au travail pour toute la journée.

Les bienfaits

Plusieurs études tendent à prouver que faire la sieste permet d’agir sur les points suivants : amélioration de l’énergie, de la créativité, de la mémoire, de la faculté de concentration et de l’humeur. Après une sieste, le stress diminue également et l’on a une meilleure capacité à prendre du recul pour traiter un sujet avec un angle différent. Nul besoin de dormir durant trop longtemps : c’est en fonction de chacun, mais on voit déjà les bénéfices apparaître dès 10 minutes de sieste par jour.

Une idée peu admise en France

La sieste au travail n’est pas une idée très répandue en France, alors qu’elle est plutôt admise dans d’autres pays. En Chine par exemple, le droit à la sieste, ou au « xiu-xiu » est carrément inscrit dans la Constitution ! En Espagne, la pratique est traditionnellement respectée; en Australie on prend en compte la « gestion du risque fatigue », en Allemagne les employés se battent pour faire établir ce droit… Dans notre pays, la sieste est encore mentalement trop associée à l’idée de fainéantise.


Quelques initiatives

Il existe tout de même quelques entreprises françaises qui, à l’instar de Google bien connu pour son management ultra-moderne, mettent en place des espaces de repos afin de permettre à leurs salariés de faire la sieste. Il s’agit notamment de jeunes start-ups comme Léa Nature, Novius, Sixta ou Pricewaterhouse par exemple, qui ont aménagé de véritables espaces de détente avec fauteuils adaptés. Mais quelques grands groupes se lancent dans la pratique, avec des dispositifs de test, comme par exemple Renault ou Microsoft France. La question reste de savoir si l’employeur accorde à l’employé qu’il puisse faire la sieste sur son temps de pause ou bien sur son temps effectif de travail.

Les « bars à siestes »

Pour ceux dont l’entreprise n’est pas encore prête à leur accorder de faire la sieste au bureau, il y a la possibilité, lors de la pause-déjeuner, de se rendre dans un bar à sieste. Une offre qui fleurit et que l’on retrouve dans la plupart des grandes villes de France.



A lire aussi :
Share Tweet Pin Email WhatsApp