Morgane De Abrantes
Morgane De Abrantes
16 Fév, 2018 - 02:33
Comment défiscaliser avec les SOFICA ?

Comment défiscaliser avec les SOFICA ?

Morgane De Abrantes

Connaître les investissements SOFICA pour diversifier ses placements financiers et profiter de mesures de défiscalisation.

L’article continue en dessous de cette annonce

Le dispositif SOFICA permet d’investir dans le cinéma français tout en bénéficiant d’avantages fiscaux conséquents. Cet investissement est une option intéressante pour diversifier ses placements, encore faut-il en connaître les risques.

Faisons le point sur ces valeurs mobilières atypiques qui peuvent ouvrir jusqu’à 48% de réduction d’impôts.

SOFICA : qu’est-ce que c’est ?

Les SOFICA (Sociétés de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel) sont des sociétés d’investissement qui collectent des fonds privés pour financer des productions cinématographiques et audiovisuelles. Elles ont été créées par la loi du 11 juillet 1985.
Elles peuvent être créées par des professionnels du cinéma et de l’audiovisuel mais également par des établissements financiers.

Quel qu’en soit le statut, pour être habilitée à lever ces fonds, chaque SOFICA doit s’engager sur le respect de quotas de production spécifiques en application d’une charte du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC).

L’enjeu culturel que représente le dynamisme cinématographique et audiovisuel est important pour le patrimoine français. Ce genre d’investissement permet de soutenir cette production culturelle. L’Etat a donc mis en place un mécanisme incitatif permettant aux contribuables de défiscaliser une partie de leur placement dès lors qu’ils misent sur ce secteur spécifique.

Fonctionnement des SOFICA et intérêt fiscal

Son fonctionnement est plutôt facile à comprendre : les investissements SOFICA ouvrent droit à une réduction d’impôt proportionnelle au montant investi. En 2018, ce montant peut aller jusqu’à 48 %, dans la limite de 8 640 € (soit 18.000 euros annuels par foyer fiscal) et de 25% des revenus annuels de l’investisseur.

La réduction d’impôt varie selon les produits choisis.

L’investissement SOFICA doit être d’un montant minimum de 5 000 €.

L’article continue en dessous de cette annonce

A savoir : investir en SOFICA ouvre droit à un relèvement du plafonnement des niches fiscales de 10 000 à 18 000 euros.

Quelles obligations pour l’investisseur ?

La défiscalisation des sommes investies est la contrepartie du blocage de celles-ci.

En effet, les fonds placés en SOFICA seront indisponibles entre 6 et 10 ans.

Le marché des SOFICA

Ce marché est très attractif pour les investisseurs mais tout aussi sélectif pour les sociétés cinématographiques et audiovisuelles. En effet, avant de pouvoir entrer sur ce marché, chaque société est contrôlée par le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) ainsi que par la Direction générale des finances publiques. Ce n’est qu’à l’issue de ce contrôle, complété par un avis SOFICA de l’Autorité de marchés financiers (AMF), qu’elles seront agréées pour pouvoir collecter les fonds pour financer leurs projets auprès des épargnants.

Ainsi, en 2017, 11 sociétés ont ainsi été agréées et pourront lever les fonds en 2018 : SG IMAGE, CINECAP 2, CINEMAGE 13, CINEVENTURE 4, COFIMAGE 30, COFINOVA 15, INDEFILM 7, LA BANQUE POSTALE IMAGE 12, MANON 9, PALATINE ETOILE 16, SOFITVCINE 6.

La CNC publie annuellement la liste des SOFICA habilités à collecter des fonds à ce titre : www.cnc.fr

Comment investir en SOFICA ?

Le placement de son argent en SOFICA est séduisant pour les investisseurs soucieux de donner du sens à leurs opérations de défiscalisation. Toutefois, avant d’investir, il convient de bien analyser le prospectus. Sur ce document figure notamment l’avis de l’A.M.F (Autorité des Marchés Financiers), mention importante pour se faire une idée objective sur la société d’investissement.

Les performances des SOFICA sont consultables en ligne, toutefois, ces résultats seront à prendre avec prudence : les résultats des années antérieures ne préjugent pas de ceux à venir et dépendent de la sélection des productions réalisée par la société.

L’article continue en dessous de cette annonce

Dans un second temps, l’investisseur devra se rapprocher des autorités de gestion du fonds pour connaître les modalités de souscription.

Un placement risqué ?

Contrairement aux placements de type Assurance Vie, PERP, etc., l’investissement SOFICA n’est pas un placement sécurisé : le capital investi est non garanti. C’est également pour compenser ce risque bien réel que les incitations fiscales sont importantes. Son rendement provient principalement de la défiscalisation à laquelle elle ouvre droit : la rentabilité nette (c’est-à-dire après réduction d’impôt SOFICA) tourne autour de 5%.

Il est fréquent que l’investisseur ne récupère pas l’intégralité de sa mise, mais plutôt entre 60 et 70% de celle-ci. Cette tendance résulte des frais de gestion, particulièrement lourds en matière d’investissements SOFICA. Ceux-ci s’élèvent généralement à 3% lors de l’achat des parts, puis passent à 2% annuels et ce, pendant la période d’indisponibilité des fonds. durant 5 à 10 ans. Pourtant, le rendement moyen avoisine 4%.

Ce genre d’investissement permet néanmoins de diversifier la nature de ses investissements, ce qui est, en tant que tel, une démarche fortement conseillée aux investisseurs. Il est recommandé de ne pas dépasser 10% du patrimoine mobilier en SOFICA.

A lire aussi : 

Share Tweet Pin Email WhatsApp