Marine Boudsocp
Marine Boudsocp
07 Mar, 2017 - 14:05
Tout savoir sur le sport sur ordonnance

Tout savoir sur le sport sur ordonnance

Marine Boudsocp

Le sport sur ordonnance, mieux que des médicaments ?

Depuis le 1er mars, les médecins (généralistes et spécialistes) peuvent officiellement prescrire du sport à leurs patients. Au-delà de la simple recommandation, le sport est considéré comme une véritable option thérapeutique avec des vertus reconnues au même titre que l’option médicamenteuse.

Dans quel cadre le sport peut-il être prescrit ? Quels sont les avantages ? Quels sont les inconvénients ? Voici tout ce qu’il y a à savoir sur le sport sur ordonnance.

Le sport sur ordonnance : pour qui ?

Légalement, le sport sur ordonnance ne concerne qu’une liste de 30 maladies également appelées Affections de longue durée.

Il s’agit notamment du diabète, les maladies du foie, des maladies coronaires, de la sclérose en plaques, des tumeurs etc. Ces maladies touchent environ 10 millions de personnes en France.

Plus largement, le passage de cette mesure va sans doute ouvrir la voie à la généralisation de la recommandation du sport, au-delà de cette liste. Le sport a aussi des vertus préventives.

Quels sont les avantages ?

Les avantages sont multiples, bien sûr. On en retient trois :

  • Des économies pour la Sécurité Sociale : bien sûr, la sécurité Sociale a tout à gagner à miser sur le sport plutôt que sur le remboursement de médicaments coûteux. Selon un rapport du CNAPS (le Conseil national des activités physiques et sportives), ce dispositif permettrait même à terme de réaliser 50% d’économies sur le prix des soins !
  • Moins de risques d’addiction : aujourd’hui, un million de personnes sont dépendantes à leurs médicaments. Le coût de cette dérive est estimé à 34 milliards d’euros pour la France. La pratique du sport est donc une excellente façon d’éviter ce surcoût.
  • Une façon simple et conviviale de rester en bonne forme : toutes les études le prouvent, 30 minutes d’activité par jour augmentent l’espérance de vie et permettent de lutter efficacement contre beaucoup de maladie. En plus d’un aspect curatif, l’aspect préventif n’est pas négligeable.

Et les inconvénients ?

Il y en a peu. On reprochera globalement à cette mesure le fait que la pratique du sport sur ordonnance n’est pas remboursée.

A noter que le remboursement du sport prescrit sur ordonnance a été évoqué dans la campagne présidentielle de 2017… Une affaire à suivre ?

Bien sûr, beaucoup de pratique sportive requièrent peu d’investissement, il ne faut donc pas s’en servir de prétexte !

A lire aussi