Samantha Soreil
Samantha Soreil
07 Août, 2019 - 11:35
super livrets bancaires

Les super livrets bancaires, la bonne solution pour épargner ?

Samantha Soreil

Les super livrets bancaires ont une rémunération brute qui semble souvent avantageuse, mais gardez en tête qu’elle est souvent limitée dans le temps.

Actuellement, les épargnants qui souhaitent faire fructifier sans prendre de risque les quelques milliers d’euros qu’ils ont de côté risquent de peiner à trouver un support rémunérateur. Avec la baisse des livrets défiscalisés qui ne permettent même plus de protéger son argent disponible de l’inflation, le choix est très réduit. Pourquoi ne pas se tourner vers les super livrets bancaires pour obtenir une bonne rémunération, même si ce n’est que sur une période limitée ?

Qu’est-ce qu’un super livret ?

Les super livrets bancaires permettent de déposer de l’argent qui pourra rester disponible. En cas de besoin, vous pourrez le retirer du super livret sans délai et sans pénalité. Le principal avantage du super livret est de permettre de bénéficier d’un taux avantageux tout en gardant l’argent disponible et sans prendre aucun risque.

Imposition des intérêts générés par les supers livrets bancaires

Contrairement aux livrets défiscalisés comme le livret A, les super livrets bancaires sont fiscalisés. Le taux semble en général attractif mais il faut donc se souvenir qu’il s’agit d’un taux d’intérêts brut ! Le net dépendra de votre niveau d’imposition. Ajoutez également les cotisations sociales (15,5 %).

Quel est le fonctionnement des livrets défiscalisés ?
Voir aussi Quel est le fonctionnement des livrets défiscalisés ?

Une absence totale de risque

Il s’agit de livret, c’est-à-dire que l’argent placé est sécurisé. Vous ne pouvez pas, comme ce serait les cas avec un portefeuille d’actions par exemple, perdre une fraction de votre capital. Bien souvent les supports les plus rémunérateurs associent à un bon rendement un niveau de risque élevé. Ici, ce n’est pas le cas.

Autres avantages des super livrets bancaires

Au-delà de ces 2 avantages importants, notez que le super livret a la particularité de ne pas avoir de plafond ou alors d’en avoir un vraiment très élevé, ce qui n’est pas le cas sur les livrets défiscalisés.

Contrairement à d’autres produits, il n’y a pas de frais associés à la vie du livret : l’ouverture et la clôture sont gratuites, les versements sont libres et gratuits.

Quelles sont les limites des super livrets bancaires ?

La principale limite d’un super livret est la limitation dans le temps de l’offre annoncée. Pensez à bien lire les petites lignes… Certaines banques vous annoncent un taux d’intérêts qui peut vous paraître peu attractif mais qui est assuré pour une durée indéterminée, tandis que d’autres peuvent promettre des rémunérations attractives autour de 3 ou 4 % mais l’offre et limitée à 3 mois et ensuite le taux retombe à celui du livret A… Pensez donc à bien vérifier les conditions de l’offre.

Enfin, nous l’avons déjà signalé, le taux est brut. Ce qui signifie qu’il faudra que chacun calcule quel est le taux net pour lui en fonction du taux d’imposition qui sera appliqué, sans oublier les prélèvements sociaux.

Quelles sont les alternatives possibles au super livret ?

Les super livrets bancaires ne sont pas le seul support de placement possible. Il existe de nombreuses alternatives, le choix dépendra ensuite de ce que chacun va valoriser en priorité : rendement ou sécurité.

Si l’on privilégie la garantie du capital

Aucun produit n’offre de bon rendement sans risque, les supports qui permettent avant tout de protéger son capital devront être utilisé par exemple pour placer des fonds qui resteront disponibles en cas de coup dur, mais il ne faut pas espérer faire fructifier son épargne disponible avec… Il s’agit du livret A (ou livret bleu selon les établissements), du LDD (livret de développement durable) ou encore des comptes à terme.

Livret A 2019 : plafonds, taux d'intérêt, fiscalité
Voir aussi Livret A 2019 : plafonds, taux d’intérêt, fiscalité

Des produits type PEL (plan épargne logement) peuvent également être intéressants : pour bénéficier de tous les avantages il faudrait avoir un projet d’achat immobilier à moyen terme, mais il est tout à fait possible de le garder uniquement pour profiter d’un rendement un peu supérieur au livret A.

PEL (Plan Epargne Logement) : définition, taux, plafond, fiscalité
Voir aussi PEL (Plan Epargne Logement) : définition, taux, plafond, fiscalité

Si l’on cherche avant tout un bon rendement

Si l’on accepte de prendre des risques, le rendement est potentiellement illimité. L’assurance vie permet de choisir le niveau de risque et le rendement espéré correspondant, c’est un produit idéal si l’on ne cherche pas à avoir de l’épargne disponible facilement. C’est une bonne solution pour ceux qui ne veulent pas gérer eux-mêmes leur épargne.

Si vous souhaitez garder la main et que vous avez des connaissances de base sur les marchés boursiers (et que vous êtes prêts à en acquérir de nouvelles ainsi qu’à suivre l’actualité), le plan d’épargne en actions (PEA) est une bonne option.

PEA Assurance : fonctionnement et avantages
Voir aussi PEA Assurance : fonctionnement et avantages

Une solution hybride pour cumuler risque minimum et rendement

Attention, ce n’est pas une solution magique qui permet d’avoir les avantages du produit sans le risque ! Seulement, en contrepartie d’un rendement un peu moins élevé, il existe de très bonnes assurances vie qui offrent un rendement correct tout en garantissant le capital versé : on ne peut donc pas perdre ce que l’on a placé. Seul bémol comme toute assurance vie, il faut bloquer l’argent pour au moins 8 ans afin de profiter des avantages de ce produit.

À lire aussi :