Marine Boudsocp
Marine Boudsocp
03 Oct, 2017 - 01:23
Comment cuisiner le topinambour ?

Comment cuisiner le topinambour ?

Marine Boudsocp

Autrefois boudé, le topinambour fait partie des légumes oubliés que l’on redécouvre.

L’article continue en dessous de cette annonce

Parmi les légumes anciens qui retrouvent le chemin de notre assiette, les panais, les rutabagas, les blettes… et les topinambours. Ces drôles de légumes racines peuvent décourager les cuisiniers de la famille, tant ils paraissent difficiles à préparer. Et pourtant, avec un peu d’astuce, ils sont délicieux !

Qu’est-ce que le topinambour ?

Topinambour-cuisson

Le topinambour est une plante vivace de la même famille que les tournesols. On l’appelle aussi artichaut de Jérusalem, truffe du Canada ou soleil vivace.
C’est un légume originaire d’Amérique de Nord, cultivé bien avant l’arrivée des Européens sur le continent.

Il a connu ses heures de gloire, jusqu’à écoeurement, pendant la Guerre où il faisait partie des rares légumes à ne pas être réquisitionnés. Souvent la seule option pour les repas en temps d’occupation, il a laissé un mauvais souvenir à certains.
Aujourd’hui, le topinambour est redécouvert et remis au goût du jour grâce à des recettes plus modernes.

Quelles sont ses vertus ?

Le topinambour est riche en glucides. Il contient surtout des fructanes, que l’on peut assimiler à des prébiotiques. Ces nutriments sont essentiels et participent à la bonne santé de la flore intestinale. Ils contribuent à la multiplication des bonnes bactéries qui assurent la digestion des aliments. Absorbé tous les jours, même en faible quantité, le topinambour peut résoudre des problèmes de transit paresseux très rapidement.

Par ailleurs, le topinambour renferme de très grandes quantités de fer, de vitamine B1 et B5, il apporte aussi phosphore et potassium.

Quelques idées de recettes crues

Le topinambour peut parfaitement se manger cru ! Dégustez-le comme un radis, à la croque au sel par exemple.
Il peut également être râpé, seul ou accompagné de céleri et de carottes. Dans ce cas, accompagnez-le d’une mayonnaise maison ou d’une sauce rémoulade.
Vous pouvez aussi choisir de consommer le topinambour en jus, afin de profiter facilement de ses propriétés intestinales.

Dans ce cas, choisissez-le le plus frais possible. Epluchez-le et utilisez un extracteur ou une centrifugeuse. Si le goût est trop fort, vous pouvez l’associer avec de la pomme ou du citron notamment.

Le topinambour a tendance à s’oxyder facilement. Aussi, lorsque vous l’épluchez, trempez-le aussitôt dans de l’eau citronnée.

L’article continue en dessous de cette annonce

Idées de recettes cuites

Topinambour-recette
  • En galette : râpez le topinambour finement, mélangez avec 2 œufs et du gruyère. Façonnez des galettes et cuisez-les à la poêle : sur feu vif d’abord, pour saisir les deux faces, puis à couvert plus doucement, pour les cuire à cœur. A servir avec une salade !
  • En robe des champs : comme une pomme de terre au four : enfermez le topinambour dans du papier aluminium après l’avoir fendu. Servez-le chaud avec une sauce crème fraîche ciboulette et de l’huile d’olive par exemple.
  • En potage : vous pouvez associer le topinambour avec des carottes, des pommes de terre, des panais, du céleri etc. épluchez et détaillez-les, faites-les dorer dans une cocotte avec de l’huile d’olive. Mouillez à hauteur avec un mélange eau et lait (et du bouillon si vous en avez). Cuisez à couvert jusqu’à ce que tous les légumes soient tendres. Mixer le potage à l’aide d’un mixeur plongeur. Au besoin, ajoutez de la crème. Assaisonnez et parsemez de peluches de persil.
  • En purée ou sauté : tout simplement ! Il peut être préparé seul ou associé à des pommes de terre. Vous pouvez séparer la cuisson des deux légumes afin de mieux maîtriser le temps nécessaire.

A lire aussi :

Share Tweet Pin Email WhatsApp