Épargne retraite : le point sur l’ensemble des contrats proposés

Connaître les différentes façons de se constituer un capital, notamment par l’épargne retraite, pour majorer ses revenus en fin d’activité professionnelle.

Épargne retraite : le point sur l’ensemble des contrats proposés
Anticiper pour se garantir des revenus complémentaires

Parmi les différentes modalités de retraite par capitalisation, on trouve l’épargne retraite. Plusieurs types de contrats d’épargne retraite sont proposés aux actifs souhaitant anticiper leurs ressources financières pour leur sortie de la vie active. Faisons le point sur les dispositifs proposés, les modalités et les alternatives à l’épargne retraite.

Épargne retraite : qu’est-ce que c’est ?

L’épargne retraite est une expression générique qui englobe l’ensemble des contrats d’investissements financiers favorisant la constitution d’une épargne lors de la carrière d’un actif, et ce, en vue de disposer, plus tard, d’un capital financier pour compléter sa pension de retraite.

L’épargne retraite est une forme de retraite par capitalisation, une retraite privée. Elle permet de majorer ses ressources et de conserver un niveau de vie suffisant pour poursuivre ses projets notamment lorsque la pension de retraite de base et la pension de retraite complémentaire ne sont pas de montants très élevés.

Il faut savoir que les régimes de retraite obligatoires ne trouvent pas leur équilibre financier. Cette tendance ne va pas s’améliorer sur les prochaines années, et c’est la raison pour laquelle les réformes se sont concentrées sur la diminution du montant des pensions de retraite. S’orienter vers les contrats épargne retraite est donc une démarche prudente et fortement recommandée.

Les différentes possibilités de préparer sa retraite par l’épargne

L’épargne retraite peut prendre la forme d’une épargne collective (instituée notamment par des accords collectifs d’entreprises) ou d’une épargne individuelle (souscription d’un contrat d’épargne retraite privée à l’initiative du salarié).

Le PERCO

Le Plan d’Épargne pour la Retraite Collective (PERCO) est un plan d’épargne retraite mis en place par l’entreprise, par accord collectif, au bénéfice de ses salariés. D’ailleurs, il est souvent connu sous le nom de PERCO-I (pour plan inter-entreprise). Développé dans le cadre d’un contrat de travail collectif à l’initiative de l’employeur ou du salarié, son fonctionnement est similaire à celui du PEE.

Le PERCO est ouvert au responsable d’entreprise, à son(a) conjoint(e) collaborateur(rice), au mandataire social et aux salariés dès lors que l’entreprise emploie au moins un salarié ;

Il peut être alimenté par différentes sources notamment par :

  • Les sommes issues de l’intéressement,
  • Les sommes issues de la participation,
  • Les versements volontaires du salarié dans la limite de 25 % de son salaire annuel brut
  • Les abondements réalisés par la société dans la limite légale de 16 % du plafond annuel de la sécurité sociale, soit l’équivalent de 6 357,12 € annuels.

Le PERP

Le Plan d’Épargne Retraite Populaire figure également parmi les contrats épargne retraite les plus connus. Il s’agit d’un plan d’épargne qui peut être souscrit en toute autonomie, par tout salarié.

Les sommes versées sur le compte sont bloquées jusqu’à l’âge de départ à la retraite. Leur liquidation pourra intervenir sous forme de rente viagère (ou de sortie en capital à hauteur de 20 % du capital investi).

Les principales caractéristiques du PERP :

  • Il présente un avantage fiscal certain puisque les cotisations peuvent être déduites du revenu imposable, dans la limite d’un certain plafond (10 %) ;
  • Il est moins flexible que le PERCO, les cas de déblocage anticipé des fonds étant très rares ;
  • Il permet de se constituer une épargne supplémentaire dans le cadre de l’acquisition d’une résidence principale, et ce dès l’âge de la retraite atteint.

Les autres contrats

Parmi les autres produits d’épargne retraite proposés en France, on trouve les formules suivantes :

  • la CRH, épargne retraite des travailleurs en hôpital,
  • la PREFON, épargne retraite des fonctionnaires,
  • les contrats Madelin, qui s’adressent exclusivement aux indépendants (les artisans, chefs d’entreprises, commerçants ou professions libérales)

A savoir : Ces contrats sont bien souvent collectifs et peuvent être proposés par plusieurs interlocuteurs, qu’il s’agisse de banques, de mutuelles, de sociétés d’assurance voire d’établissements de prévoyance. On notera que chaque formule fait l’objet d’un mode de gestion à part entière.

Une épargne indisponible

La particularité de l’épargne retraite est liée à sa finalité : capitaliser pour la fin de carrière professionnelle. C’est la raison pour laquelle les sommes épargnées par le titulaire du contrat sont indisponibles jusqu’à sa retraite.

Des cas de déblocages anticipés existent, mais utiliser la trésorerie à une autre fin que celle qui avait été prévue initialement peut remettre en question le bien-fondé de la démarche et surtout, le montant des ressources dont le titulaire bénéficiera lors de la liquidation de ses droits à la retraite.

A savoir : parmi les cas de déblocages anticipés, il y a notamment l’arrivée en fin de droits d’assurance chômage, la liquidation judiciaire de l’entreprise, les situations d’invalidité, etc.

Les alternatives à l’épargne retraite

Chaque actif peut préparer sa retraite en optant pour des solutions autres que l’épargne retraite.

La première option à sa disposition pour majorer le montant de sa pension de retraite sera de souscrire à une assurance retraite supplémentaire. Celle-ci viendra abonder la pension de retraite de base ainsi que la pension de retraite complémentaire.

Une autre piste intéressante pour se constituer un patrimoine pour sa retraite consiste à investir en profitant de mesures de défiscalisation :

A savoir : quelle que soit la modalité choisie, pour se garantir un capital intéressant, il est conseillé d’anticiper au mieux son projet de capitalisation.

A lire aussi :