Frais bancaires : comment les éviter ?

Quelle que soit la banque, les frais bancaires peuvent impacter considérablement le budget des ménages. Voici quelques conseils pour les réduire.

Frais bancaires : comment les éviter ?
5 astuces pour les réduire

Opaques, excessifs, injustifiés… Les adjectifs servant à décrire les frais bancaires ne manquent pas. Alors pour y accoler des qualificatifs plus positifs, il suffit de suivre certaines règles de bons sens pour avoir des services tout en payant moins. Suivez le guide…

Les frais bancaires, c’est quoi ?

On peut distinguer 5 grands types de frais bancaires.

  • Les frais de dépassement facturés par la banque lors d’un découvert bancaire non autorisé.
  • Les frais bancaires de services débités pour les frais de gestion du compte, l’envoi d’un chéquier, les paiements à l’étranger (hors Europe), etc.
  • Les frais de rejet de paiement si le compte est débiteur.
  • Les commissions d’intervention prélevée lors d’un chèque sans provision plafonnées à 8 euros par opération ou 80 euros par mois.
  • Les frais sur comptes inactifs, facturés dès lors qu’aucune opération n’a été passée sur le compte sur les 12 derniers mois. Ces frais ne s’appliquent que sur les comptes courants et les supports permettant d’échanger des actions.

Il faut rappeler que ces frais sont censés être connus du client puisque ce dernier a signé une convention de compte. D’où l’utilité de bien lire ce document afin de ne pas être pris au dépourvu.

Toutes modifications tarifaires doivent être envoyées au client au moins deux mois avant l’application effective. Si cela n’a pas été fait, vous pouvez le signaler à votre banque et demander à ce que les anciens tarifs soient appliqués s’ils étaient plus avantageux pour vous.

Quelques astuces pour éviter de payer des frais bancaires

1. Rester dans le vert pour limiter les frais bancaires liés au découvert

Pas d’économie en vue sans adopter une “hygiène budgétaire”. Et c’est simple ! En consignant ses recettes et ses dépenses dans un carnet et en pointant régulièrement ses relevés de compte. L’objectif : rester toujours dans le vert. Ainsi, vous éviterez les deux types de frais les plus coûteux : ceux prélevés pour dépassement du découvert autorisé et les frais de rejet de paiement. Sachez qu’en plus de payer des frais bancaires élevés, si vous dépassez trop fréquemment votre autorisation de découvert et si vous émettez des paiements sans provision vous risquez d’être fiché à la Banque de France.

2. Une utilisation modérée des moyens de paiement

Côté moyens de paiement, il y a aussi des choses à envisager comme le recours à une carte bancaire à autorisation systématique de solde. Cette carte, moins coûteuse qu’une visa classique ou qu’une MasterCard, vous permettra d’effectuer vos paiements mais sans que vous ne puissiez utiliser de découvert.

L’utilisation du chéquier ne doit se faire qu’avec parcimonie car les commissions d’intervention sont plus coûteuses que les agios. Assurez-vous d’avoir une provision suffisante avant de régler par chèque…

Avec un paiement par carte bleue, le règlement sera rejeté sans que vous ne soyez pénalisé davantage. S’il s’agit d’un chèque, vous pouvez être fiché si votre compte est dans le rouge.

3. Demander conseil à son banquier

Face à une difficulté financière notoire, il ne faut surtout pas rester aux abonnés absents. Un rendez-vous avec son chargé de clientèle permettra de trouver une solution. Et un découvert autorisé sera toujours moins coûteux que s’il est non autorisé.

4. Contester les frais injustifiés

Maintenant, certains clients pourront juger les frais qui leur sont imputés injustifiés. Dans ce cas, il faut en informer sa banque. Et celles-ci sont en général conciliantes avec ceux qui ont de bons antécédents bancaires. Elles peuvent ainsi procéder à une rétrocession de commissions. En cas de litige, les médiateurs des banques seront vos interlocuteurs privilégiés.

5. Faire jouer la concurrence et comparer les tarifs des autres banques

Enfin, pourquoi ne pas faire jouer la concurrence en comparant les tarifs des autres banques. Avec internet, cela se fait en quelques clics. A noter que les banques en ligne peuvent être intéressantes.

A chaque client de s’interroger à présent sur ses besoins et sa gestion pour pouvoir payer le moins de frais de bancaires.

A lire aussi :

Continuer à lire