Monnaie virtuelle : un investissement à réaliser à vos risques et périls

La monnaie virtuelle a le vent en poupe. Parmi les crypto-monnaies les plus en vogue, on trouve le Bitcoin, le Litecoin mais aussi le Ripple. Mais quels sont les dangers ?

Monnaie virtuelle : un investissement à réaliser à vos risques et périls
Faut-il investir dans la monnaie virtuelle en 2018 ? Quels sont les risques possibles ?

L’attrait pour la monnaie virtuelle n’a jamais été aussi grand. Investir dans les crypto-monnaies, beaucoup l’ont fait et beaucoup s’en sont frottés les mains. Investir en bourse, notamment sur les monnaies virtuelles comme le Bitcoin, le Litecoin ou plus récemment le Ripple, c’est tirer profit d’une capitalisation boursière qui connaît une croissance sans précédent. Mais tout cela n’est-il pas sans risque ? Dans les lignes ci-dessous, nous vous disons toute la vérité sur la monnaie virtuelle.

Qu’est-ce qu’une monnaie virtuelle ?

Les monnaies virtuelles sont stockées sur des supports numériques comme des PC, des serveurs ou des réseaux. Il s’agit de valeurs monétaires dématérialisées dont l’utilisation implique l’existence de devises et de porte-monnaies électroniques, sans quoi elles ne pourraient pas être mises en circulation. Les monnaies virtuelles, tout comme l’argent physique, permettent d’acheter des biens ou des services, qu’ils soient virtuels ou non.

Reste qu’il existe différents modèles de monnaie virtuelle. Certaines sont centralisées (gérées par un organe central régulateur) tandis que d’autres ne le sont pas. Le Bitcoin, par exemple, est la monnaie virtuelle décentralisée par excellence. Son système s’apparente à une plateforme de téléchargement qui utilise des algorithmes visant à sécuriser et à rendre les transactions anonymes. La monnaie virtuelle, une fois acquise, peut ensuite être échangée en monnaie réelle. D’ailleurs, les principales monnaies virtuelles sont entrées en Bourse, ce qui signifie que les crypto-monnaies reposent sur un marché concret et tangible.

Quels sont les risques des crypto-monnaies ?

Les crypto-monnaies présentent des avantages inéluctables, mais aussi nombre d’inconvénients. Leur principal attrait, c’est qu’on peut les générer gratuitement du moment que l’on dispose du matériel nécessaire. Ainsi, des logiciels libres que l’on peut télécharger sur la toile permettent de fabriquer des Bitcoins, des Litecoins, des Ripples ou du Zcash, bien que la plupart du temps, ce sont les spécialistes munis de serveurs surpuissants qui sont les mieux lotis.

Reste que même si les systèmes de cryptage employés garantissent la sécurité et la traçabilité de chaque transaction réalisée, cet argument n’est fondé que sur une simple théorie. La monnaie virtuelle serait, selon ses dénigreurs, un outil utilisé par les trafiquants. Il faut bien admettre que dans sa forme actuelle, la monnaie virtuelle est vulnérable au vol ou à différentes manipulations frauduleuses, notamment le Bitcoin, qui est la plus populaire des monnaies virtuelles.

Bitcoin, Litecoin, Ripple, Zcash, quelles différences ?

Le Bitcoin est la crypto-monnaie la plus célèbre du lot. Néanmoins, sa valeur a énormément chuté ces derniers mois en raison de sa trop forte volatilité. Placer l’intégralité de ses fonds dans le Bitcoin s’avère risqué. Ainsi, il est sûrement plus intelligent d’investir dans d’autres monnaies virtuelles, à l’instar du Litecoin, crypto-devise totalement transparente et bénéficiant d’un temps de traitement quatre fois plus rapide que son cousin.

La crypto-monnaie rencontrant la progression la plus significative n’est autre que le Ripple avec un bond de +11.000% sur les douze derniers mois. Cette monnaie numérique ambitieuse a pour vocation de remplacer le SWIFT que nous connaissons, ce réseau international interbancaire qui lie la plupart des institutions financières de la planète. Cette monnaie est d’ailleurs très stable et plusieurs grands groupes bancaires lui font confiance, à l’image d’American Express et Santander UK. Autrement, il existe une dernière crypto-monnaie moins ambitieuse, plus anonyme, baptisée Zcash. La volonté de ses créateurs : ajouter une couche d’anonymat additionnelle en exploitant le principe cryptographique du Zero Knowledge Proof. Et vous, que pensez-vous des crypto-monnaies ?

A lire aussi :

Continuer à lire