Prêt Action Logement : conditions, caractéristiques, taux et montants

Pour obtenir un prêt action logement, votre logement doit répondre à certains critères. Quel est son taux et son montant ? Est-ce avantageux ? Explications.

Prêt Action Logement : conditions, caractéristiques, taux et montants
Comment fonctionne le prêt action logement et comment l'obtenir ?

Le prêt action logement est l’ancien prêt 1 % : il a changé de nom en janvier 2010, mais ses caractéristiques restent similaires. Il s’agit d’une aide qui permet d’acquérir plus facilement sa résidence principale. Le prêt action logement est réservé aux salariés d’entreprises comprenant au moins 10 salariés.

Quelles sont les conditions pour obtenir un prêt action logement ?

Pour obtenir un prêt action logement, il est indispensable d’être salarié d’une entreprise privée non-agricole qui compte au moins 10 salariés. Ces entreprises cotisent effectivement pour permettre à leurs salariés de bénéficier de cet avantage sur les prêts immobiliers.

Le prêt action logement est également soumis à des conditions de ressources : les plafonds sont fixés en fonction de la zone géographique où le salarié se situe et de son revenu fiscal de référence. Le nombre de personnes comprises dans le ménage compte également lors de la détermination du plafond.

Les caractéristiques du logement financé

Le prêt action logement ne peut être utilisé que pour l’acquisition de sa résidence principale et ne concerne que les primo-accédants (les personnes qui n’ont pas été propriétaires de leur résidence principale sur les deux dernières années).

Il peut être demandé pour l’achat d’un bien neuf ou ancien mais dans les deux cas, il faudra qu’il respecte certaines normes au niveau des performances énergétiques. Un logement neuf devra respecter la réglementation thermique RT 2005, les logements anciens doivent avoir une lettre comprise entre A et D.

Il est également possible d’obtenir ce type de crédit pour faire construire sa maison, pour acheter un terrain en vue de la construction d’un logement dans le futur, ou encore pour réaliser des travaux d’aménagement. Dans le cas des travaux, il peut s’agir d’une rénovation d’un bien ancien ou d’un aménagement réalisé pour accueillir une personne à mobilité réduite.

Taux et montant

Octroyé pour une durée allant de 5 à 20 ans, le prêt action logement permet actuellement d’emprunter à 1 % hors assurance du crédit. Il ne permet pas de financer la totalité du bien, il ne peut concerner que 30 % du crédit au maximum (ce pourcentage dépend de la zone géographique dans laquelle se trouve le logement). Une majoration du montant maximum accordé sur le prêt peut être accordée pour les salariés en mobilité professionnelle (jusqu’à 5 000 € de plus) ou lorsque des travaux d’aménagement doivent être réalisés pour le rendre accessible aux personnes à mobilité réduite (jusqu’à 16 000 € supplémentaires dans ce cas).

Pour faire une demande de prêt action logement, il faut s’adresser directement à son employeur. Avant de préparer votre projet d’achat, si vous avez déjà un bien immobilier précis en tête, mieux vaut vérifier les plafonds d’octroi du prêt en fonction de votre lieu de résidence et de vos revenus. Vérifiez aussi la performance énergétique du logement afin de savoir si vous pouvez prétendre à ce type de prêt.

Le prêt action logement est-il toujours avantageux ?

En 2018, de nombreuses réformes sont prévues, mais le prêt action logement n’est pas encore remis en cause. Les salariés éligibles peuvent donc toujours y accéder. En cette période où l’on commence à assister à une remontée des taux d’intérêt pour les emprunts bancaires, ce crédit particulièrement avantageux est une aide dont on aurait tort de se priver. Dans certaines entreprises, le nombre de prêts action logement est très limité et il peut y avoir une liste d’attente pour pouvoir en bénéficier, anticipez donc votre projet immobilier autant que possible afin de ne pas vous retrouver bloqué pour une question de financement.

A lire aussi :

Continuer à lire