Morgane De Abrantes
Morgane De Abrantes
14 May, 2019 - 02:32
Comment calculer le montant de son allocation chômage ?

Comment calculer le montant de son allocation chômage ?

Morgane De Abrantes

Le calcul des allocations chômage est fait par Pôle Emploi lors de votre inscription, mais vous pouvez avoir une idée du montant de vos indemnités.

L’article continue en dessous de cette annonce

Anticiper le montant de ses allocations chômage est indispensable pour assurer l’équilibre de son budget pendant cette phase de transition vers un nouvel emploi. Le calcul des allocations chômage résulte de la prise en compte de différents éléments et c’est la raison pour laquelle il n’est pas toujours facile de comprendre le montant versé à ce titre. Comment sont calculées les allocations chômage ? Quels sont les éléments conduisant à faire varier leur montant ?

Comprendre le calcul des allocations chômage : un point essentiel

Les allocations chômage, également appelées Allocations d’Aide au Retour à l’Emploi – ARE, sont versées mensuellement aux demandeurs d’emploi sous réserve pour ces derniers de répondre aux conditions d’éligibilité.

Elles visent à assurer aux bénéficiaires une indemnisation temporaire en cas de perte involontaire d’emploi.

Le passage par une phase de chômage emporte des conséquences sur le montant des ressources du foyer car l’indemnisation chômage ne représente qu’un pourcentage des rémunérations perçues précédemment. Simuler la diminution de ses ressources est donc indispensable pour assurer son équilibre budgétaire.

Un outil de simulation en ligne : chiffrer précisément le montant de ses droits

Le Pôle Emploi propose un outil de calcul des droits aux allocations chômage qui permet d’affiner ses estimations financières.

Il suffit au demandeur d’emploi de renseigner certaines informations relatives à sa situation personnelle et professionnelle.

Pour en savoir plus : pole-emploi.fr

Les conditions pour bénéficier des allocations chômage

L’indemnisation chômage n’est pas ouverte à tous les demandeurs d’emploi.

L’article continue en dessous de cette annonce

Pour pouvoir prétendre au versement des allocations chômage, certains critères doivent en effet être remplis par le demandeur d’emploi.
Ce dernier devra :

La formule de calcul des allocations chômage

Bien que le simulateur de calcul des allocations chômage fournisse une aide précieuse aux demandeurs d’emplois, il reste important de connaître la méthode permettant de chiffrer le montant de son indemnisation.

Deux formules de calcul peuvent être utilisées pour déterminer le montant de l’allocation chômage. La méthode de calcul retenue sera celle qui permettra d’aboutir au montant le plus favorable au demandeur d’emploi entre les opérations suivantes. :

  • 40.4 % du salaire journalier de référence (SJR) + 11.92 euros
  • 57% du salaire journalier de référence (SJR).

Pour 2019, ce montant ne peut ni être inférieur à 29,06 euros par jour, ni excéder 248,19 euros par jour et 75% du SJR.

Pour en savoir plus sur le montant de l’allocation chômage : unedic.org

Quels sont les salaires pris en compte ?

Le montant des allocations chômage qui seront versées au demandeur d’emploi seront donc liées aux rémunérations antérieurement perçues par ce dernier.

La référence prise en compte est le salaire annuel de référence. Celui-ci correspond au total des rémunérations brutes perçues, divisé par le nombre de jours travaillés au cours des 12 mois précédant le dernier jour de travail payé.

Le salaire journalier de référence (SJR) s’obtient via le calcul suivant :

L’article continue en dessous de cette annonce

SJR = salaire annuel de référence / (nombre de jours travaillés x 1,4).

Deux plafonds sont à connaître dans cette formule de calcul :

  • les rémunérations mensuelles prises en compte sont plafonnées à 13 508 €
  • le nombre de jours travaillés pris en compte ne pourra être supérieur à 261 jours.

Quelle période de référence ?

Pour procéder au calcul du montant des allocations chômage, Pôle Emploi se base sur une période de référence qui correspond aux 12 mois civils précédant le dernier jour de travail payé.

S’il s’avère que ce dernier jour payé et travaillé est le dernier jour d’un mois, la période de référence pour le calcul devra inclure ce dernier mois en intégralité.

Par exemple, si le dernier jour passé au sein de l’entreprise que vous quittez est le 31 décembre, Pôle Emploi étudiera l’ensemble de vos droits à partir sur la période du 1er janvier au 31 décembre inclus.

A lire aussi :

Share Tweet Pin Email WhatsApp