Eric Lemattre
Eric Lemattre
03 Juil, 2019 - 12:52
joint de culasse

Joint de culasse : comment le changer, pourquoi et à quel prix ?

Eric Lemattre

Le joint de culasse est un élément protecteur du moteur. S’il est endommagé, votre voiture risque de tomber en panne. Et le problème, c’est que si cela arrive, cela vous coûtera très cher !

L’article continue en dessous de cette annonce

Pièce fondamentale pour le fonctionnement du moteur de votre voiture, le joint de culasse est utilisé dans tous les blocs à combustion interne pour assurer la continuité du circuit d’eau de refroidissement, la lubrification, l’étanchéité de la culasse et la jonction de celle-ci avec le bloc-moteur. Étant donné son rôle majeur, il est indispensable de le conserver en parfait état et de ne pas attendre une panne moteur pour le remplacer.

Mécanique : qu’est-ce que le joint de culasse ? 

De dimension réduite, le joint de culasse est indispensable au bon fonctionnement du moteur de votre voiture. En effet, parce que la culasse est partie intégrante du bloc moteur, tout problème sur le joint qui en assure l’étanchéité peut entraîner de très graves conséquences sur la mécanique générale du véhicule, à tel point qu’elles peuvent même le rendre hors d’usage !

Pour entrer plus dans les détails, il faut savoir que le joint de culasse fait office de pont d’appui pour les différents organes du véhicule : conduits d’échappement, conduits d’admission, systèmes d’allumage, circuits d’injection, soupapes etc., tous sont concernés ! Parce que le joint de culasse assure l’intime jonction entre la culasse et le bloc moteur mais aussi la parfaite étanchéité des chambres de combustion, toute détérioration de ce dernier peut causer du tort au véhicule — et à l’automobiliste, notamment sur le plan de sa sécurité.

En outre, l’usure du joint de culasse est traditionnellement redoutée par les automobilistes car cela implique des réparations pour le moins coûteuses. Les sommes à débourser pour une réparation du joint de culasse sont tellement astronomiques que les propriétaires du véhicule endommagé seront souvent tentés d’en acheter un nouveau ! 

À savoir : Le rôle central du joint de culasse dans le bon fonctionnement du moteur fait de lui une pièce à observer de près, vu qu’il subit des pressions chimiques et mécaniques, provoquées par la chaleur des fluides et des autres pièces liées au moteur.

Le point sur les pannes et symptômes d’un joint de culasse défectueux 

Il n’est pas difficile de constater une panne à venir ou un problème relatif au joint de culasse de votre véhicule. En effet, tout signe de fumée blanche s’évacuant en grande quantité depuis le pot d’échappement signifie qu’il y a surchauffe du moteur. Lorsqu’une voiture fume, cela veut dire que l’étanchéité est défectueuse à cause d’un joint de culasse qui est usé ou qui a sauté : le niveau du liquide de refroidissement diminue alors de manière drastique, ce qui provoque à l’inverse une hausse du niveau d’huile de moteur. 

Le dysfonctionnement du joint de culasse peut entraîner une grosse panne de moteur qui risque de vous coûter très cher, et qui dans le pire des cas vous obligera à vous séparer de votre voiture. Mais, pas de panique ! Même si vous n’avez pas l’habitude de vérifier l’état de la pièce, certains signes avant-coureurs vous permettent d’identifier un joint de culasse défectueux qui présente plusieurs symptômes :

  • Démarrage difficile du moteur,
  • Fumée blanche qui se dégage au démarrage,
  • Consommation anormale d’huile de moteur,
  • Consommation anormale de liquide de refroidissement,
  • Fuite de liquide vers l’extérieur,
  • Surchauffe du moteur.

Si vous observez ce genre de symptômes, il faudra alors recourir à un mécanicien et remplacer au plus vite le joint de culasse pour augmenter la durée de vie de votre moteur.  Notez que cela ne se fera pas sans coût ! En effet, si le joint de culasse est une pièce qui ne coûte pas cher, (en moyenne, vous aurez à payer entre 35 € et 55 € pour la pièce, en fonction de la marque du véhicule), la main d’œuvre, elle, vous coûtera une petite fortune à cause des nombreuses heures de travail que cela prendra pour remplacer la pièce. En effet, faire démonter la culasse et remplacer le joint usé vous coûtera minimum 600 €.

Attention ! Si vous avez un joint de culasse défectueux, et que vous continuez à rouler sans vous en préoccuper, vous risquez de casser la culasse, et dans ce cas, pour remplacer l’ensemble (joint de culasse et culasse), il faudra compter entre 1 500 € et 3 000 € de frais de réparation. Alors, protégez votre moteur en prêtant plus attention au joint de culasse !

L’article continue en dessous de cette annonce

Comment changer le joint de culasse de votre voiture ? 

Changer un joint de culasse est une tâche difficile mais pas impossible. Généralement réservé au professionnel, vous pouvez effectuer le remplacement du joint de culasse vous-même si vous êtes doué en mécanique. Toutefois, il faut avoir conscience que changer un joint de culasse est une tâche longue et fastidieuse, c’est pourquoi il est généralement conseillé de la confier à un professionnel. En outre, il s’agit d’un travail méthodique et minutieux, mais également salissant.

Les risques relatifs à un remplacement non-encadré 

Le joint de culasse n’est composé ni de caoutchouc, ni de plastique. En général, il est fabriqué à partir d’amiante ou de métal. La moindre défectuosité du joint de culasse ou de la culasse, comme une fissure par exemple, peut provoquer la fameuse casse moteur tant redoutée ! Soyez méticuleux durant l’opération ! 

Ce dont vous avez besoin pour changer le joint de culasse

Tout d’abord, il faut savoir qu’il est déconseillé aux débutants en mécanique de s’adonner tout seul à cette tâche au risque de plomber complètement votre moteur.

Pour procéder au changement d’un joint de culasse, il faut  prévoir :

  • Un nouveau joint de culasse ;
  • Une clef dynamométrique au couple (toute autre clef standard peut faire l’affaire) ;
  • Des vis de culasse neuves ;
  • Une pochette de rodage avec tous les joints du haut moteur disponible chez certains constructeurs automobiles. Cette pochette comporte des éléments tels qu’une pompe à eau, des pipes d’admission et d’échappement, des cache-culbuteurs, etc.
  • Du liquide de refroidissement ;
  • Un produit pour nettoyer la calamine déposée sur le bloc moteur, comme de l’acétone.

Changer le joint de culasse étape par étape

Pour commencer, au cas où vous ne disposeriez d’aucun manuel technique, prenez des photos du moteur, des différents branchements des fils et autres, afin de vous assurer de tout bien redisposer au remontage des pièces. Changer un joint de culasse est un travail méthodique et minutieux.

  1. Videz le circuit de refroidissement. Pour cela, disposez une bassine en-dessous du robinet de vidange du radiateur. Puis ouvrez le bouchon de vidange et laissez le liquide s’écouler ;
     
  2. Dévissez et retirez les durites d’eau, le filtre à air, la rampe d’injecteurs, la bobine d’allumage, les connexions électriques, la sortie d’échappement, la courroie d’alternateur, la poulie dumper, etc. Ces différents éléments sont fonction du type et de la marque de véhicule dont vous disposez, mais également de la motorisation (essence ou diesel) ;
     
  3. Retirez la culasse. L’ordre de desserrage de chacun des boulons de la culasse est très important, ce pourquoi il faut se référer à votre manuel technique. Dans le cas contraire : retirez d’abord le cache culbuteur puis desserrez les vis par petits tours (desserrez d’abord un peu chaque vis, puis repassez une seconde fois et enfin une dernière fois pour les retirer complètement). La culasse dans les moteurs actuels est maintenue par de longues vis. Retirez les vis, puis la culasse et enfin le joint de culasse ;
     
  4. Nettoyez la culasse ainsi que le plan de joint de culasse avec le produit nettoyant ou l’acétone. Le plan se doit d’être parfaitement propre. Nettoyez également tout le bloc moteur ;
     
  5. Posez le nouveau joint, en vous assurant que celui-ci corresponde parfaitement  à la culasse et qu’il soit positionné dans le bon sens. Le joint neuf est généralement muni d’un repère (soit une inscription « top pour haut » ou une couleur) qui indique son sens de positionnement ;
     
  6. Reposez  la culasse, puis les vis tout en respectant l’ordre et le couple de serrage ;
     
  7. Reposez tous les accessoires retirés pour accéder à la culasse, cette fois-ci dans le sens inverse (du centre vers l’extérieur) ;
     
  8. Remettez du liquide de refroidissement dans le moteur puis mettez-le en marche ;
     
  9. Laissez le moteur tourné jusqu’à ce que le ventilateur se mette en marche, puis effectuer une purge du circuit de refroidissement. Enfin, refaites le niveau de liquide de refroidissement.

Vous pouvez maintenant tester votre moteur. Au moindre bruit sec, il faudra procéder à un contrôle du remontage des pièces. Il est aussi conseillé de changer l’huile moteur et le filtre à huile après avoir changé le joint de culasse.

A lire aussi