Samantha Soreil
Samantha Soreil
17 Août, 2018 - 09:13
Quelles aides financières pour passer le BAFA ?

Quelles aides financières pour passer le BAFA ?

Samantha Soreil

Il existe de nombreuses aides financière pour le BAFA proposées par la CAF, les mairies ou les conseils départementaux, notamment pour les jeunes.

Le Brevet d’Aptitudes aux Fonctions d’Animateur (BAFA) permet dès 17 ans d’encadrer des enfants et des adolescents et donc de travailler dès le lycée, l’encadrement est donc pour de nombreux jeunes le premier pas vers la vie active. Une solution pour laquelle optent beaucoup de lycéens mais qui dit formation dit frais d’inscription. Il existe des aides financières pour le BAFA qui permettent de se former lorsque l’on a peu de moyens et de pouvoir commencer à travailler très rapidement.

En quoi consiste le passage du BAFA et quel est le coût de la formation ?

Pour passer le Brevet d’Aptitudes aux Fonctions d’Animateur, il faut passer 3 sessions de formation. Au cours des deux premières, des indications théoriques et un stage pratique permettent aux candidats d’avoir un premier contact avec l’encadrement des jeunes. Lors de la troisième rencontre, il s’agit de la phase d’approfondissement ou de qualification.

Le coût total de cette formation est compris entre 800 et 1 000 €. Une somme non négligeable, d’autant plus que les personnes qui le passent sont généralement très jeunes et n’ont pas de revenus. C’est pour cette raison que divers organismes proposent des aides financières pour le BAFA.

Les aides financières pour le BAFA de la CAF

Les aides nationales proposées par les CAF

Les caisses d’allocations familiales proposent aux jeunes des aides financières pour le BAFA. Grâce à une prise en charge partielle des frais de formation (91,47 €) et cette somme passe à 106,71 € si le candidat choisit une session “animation de la petite enfance”.

Cette aide n’est pas soumise à des conditions de revenus ou de ressources contrairement à de nombreuses aides de la CAF. Elle est accordée quel que soit l’âge du candidat au BAFA. Pour en bénéficier, il faut impérativement en faire la demande auprès de la caisse d’allocations familiales dont vous dépendez dans un délai maximum de 3 mois suivant l’inscription à la dernière étape de la formation (qualification).

Pour faire la demande de financement à la CAF, c’est très simple : il suffit de télécharger sur le site de la CAF le formulaire de demande d’aide BAFA qu’il faut ensuite compléter et auquel on ajoutera les documents complémentaires demandés. Envoyez ensuite ce dossier accompagné d’un RIB à la CAF.

L’argent est finalement versé une fois la derrière phase de formation terminée. Il est donc indispensable de terminer son BAFA pour bénéficier de cette aide. Notez également que vous devrez avancer les frais de formation, l’argent vous sera remboursé par la suite mais il faudra avoir la trésorerie nécessaire pour payer les frais dans l’attente du versement de la CAF. Il est donc intéressante de compléter l’aide de la CAF avec d’autres financements lorsque c’est possible.

Une aide locale de la CAF en complément

En plus de cette aide qui est accessible à tous et qui a été mentionnée plus hait, il existe suivant les CAF des aides départementales accordées par les conseils généraux afin d’aider les candidats au BAFA à financer leur formation. Cette fois-ci les conditions sont plus restrictives. Il est nécessaire d’être déjà allocataire de la caisse d’allocations familiales pour pouvoir recevoir l’aide, et un plafond de quotient familial est fixé.

Les candidats ne sont pas tous logés à la même enseigne suivant le département où ils résident, le montant de l’aide varie également suivant le département. Souvent, des conditions d’âge sont fixées pour cette aide complémentaire et le plus souvent seuls les jeunes de 17 à 25 ans peuvent en profiter. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de la CAF dont vous dépendez afin d’obtenir les conditions et les montants de ces aides financières pour le BAFA.

L’aide du Fonds d’aide aux Jeunes en Difficulté (FAJD)

Le FAJD vient en aide aux jeunes les plus démunis qui ont besoin de passer le BAFA pour s’insérer dans le monde du travail. Pour en bénéficier, il faut être âgé de 18 à 25 ans et il est préférable que cette formation fasse partie intégrante d’un projet d’insertion professionnelle. Pour avoir plus d’informations sur cette aide financière, rapprochez-vous de la mission locale dont vous dépendez. C’est encore une fois le département qui va décider si cette aide peut être octroyée ou pas en fonction des profils des candidats et des demandes.

Les autres aides financière pour le BAFA

D’autres financements peuvent être accordés, mais de manière plus aléatoire que ceux de la CAF par exemple.

Les mairies peuvent parfois financer une partie du BAFA, rendez-vous dans la vôtre pour vérifier si ce type d’aide existe. Le conseil départemental lui-même propose parfois des aides.

Certains comités d’entreprise permettent de passer le BAFA en bénéficiant d’une réduction sur les frais de formation.

Pour les demandeurs d’emploi, le pôle emploi peut être une solution. Vous pouvez demander à votre conseiller quelles sont les possibilités de financement, mais il est préférable dans ce cas que le passage du BAFA s’intègre harmonieusement à votre projet professionnel.

A lire aussi :