Comment bénéficier de l'aide personnalisée de retour à l'emploi ?

La réinsertion dans la vie professionnelle a parfois un coût : c'est une dépense qui peut être prise en charge par l'aide personnalisée de retour à l'emploi.

Comment bénéficier de l'aide personnalisée de retour à l'emploi ?
APRE : conditions, montant, demande

L’aide personnalisée de retour à l’emploi (APRE) est un dispositif qui permet aux personnes en recherche d’emploi et disposant de faibles ressource de faire face à certains frais que peut exiger le retour à une activité professionnelle. Le montant va varier suivant votre lieu de résidence et en fonction des frais réellement engagés pour ce nouveau départ professionnel.

Qu’est-ce que l’aide personnalisée de retour à l’emploi (APRE) ?

L’APRE est une aide du département qui est financée par le Fonds national des solidarités actives. Elle a pour objectif d’aider les personnes bénéficiaires du RSA à se réinsérer dans la vie professionnelle. Le Pôle emploi intervient également dans la mise en place des dispositifs d’aide pour les bénéficiaires.

Elle permet à ces personnes de recevoir une aide financière pour faire face à certains frais comme la réparation ou l’achat d’un véhicule si celui-ci est indispensable à l’activité professionnelle, les frais d’assurance de la voiture, l’achat de vêtements si le nouvel emploi en nécessite. Des aides indirectes sont également proposées : financement d’une partie de la préparation à l’examen du permis de conduire, aide pour faire garder ses enfants, financement des études pour passer un diplôme, etc.

Quelles sont les conditions à remplir pour percevoir l’APRE ?

Il faut être bénéficiaire du RSA pour pouvoir prétendre à l’aide personnalisée de retour à l’emploi. Il faut également que la personne qui fait une demande d’APRE soit dans une démarche sérieuse et active de retour à l’emploi. Elle devra justifier cela en fournissant un contrat de travail venant d’être validé (qu’il s’agisse d’un CDD ou d’un CDI), une promesse d’embauche de son futur employeur ou la preuve d’une inscription à une formation. Les personnes qui sont dans une démarche de création d’entreprise peuvent également bénéficier de l’APRE pour faciliter leur retour à l’emploi.

Quel est le montant de l’aide personnalisée de retour à l’emploi ?

Notez que cette aide est versée par le département, elle peut donc varier suivant votre département de résidence. Si le budget n’est pas suffisant, elle peut même être supprimée dans certaines zones.

Il faudra systématiquement justifier les montants demandés en fournissant des devis ou des factures justifiant les dépenses engagées ou sur le point d’être faites. Le montant de l’APRE ne peut en aucun cas dépasser 1 000 € pour l’achat ou la réparation d’un véhicule, le plafond global pour l’aide tourne autour de 2 000 – 3 000 € suivant les départements et les années. Chacun des postes de dépenses va être plafonné, il faut donc vous renseigner auprès du département pour savoir quelles sont les règles en vigueur pour votre cas particulier.

Comment et où faire sa demande d’aide personnalisée de retour à l’emploi ?

L’APRE peut être demandée à votre référent RSA ou à un conseiller pôle emploi. Vous pouvez également vous rapprocher du CCAS (centre communal d’action social) ou encore du CDAS (centre départementale d’action sociale) pour effectuer votre demande. Il vous sera alors remis un dossier à compléter.

Comment est versée l’APRE aux bénéficiaires ?

Le versement de l’APRE est décidé par le département mais il sera effectué par la CAF. Deux cas de figure peuvent se présenter pour les bénéficiaires de cette aide :

Elle peut être versée directement sur leurs compte, c’est notamment ce qui se passe lorsque les frais ont déjà été engagés et qu’une facture a été présentée pour une demande de remboursement rétroactif.

Il est également possible, et c’est souvent ce qui se passe avec les devis, que la CAF verse la somme directement à l’organisme qui pourra en bénéficier (votre garagiste s’il s’agit de réparations sur votre véhicule, l’organisme de formation si vous envisagez de passer un diplôme dans le cadre du retour à l’emploi, etc.). Notez que dans tous les cas, le financement d’un devis ne peut excéder 90 % des sommes demandées : 10 % resteront systématiquement à votre charge.

Les autres aides pour l’insertion dans la vie professionnelle

L’allocation de solidarité spécifique (ASS)

L’ASS peut être versée aux personnes qui n’ont plus d’indemnité chômage et qui ont travaillé au moins 5 ans. Cette aide sera versée par Pôle emploi, tous les 6 mois. Son montant pour l’année 2018 est fixé à 494,40 euros pour les mois qui comptent 30 jours et à 510,88 euros pour les mois de 31 jours. Les personnes qui ont travaillé moins de 5 ans auparavant ne peuvent bénéficier que du RSA.

Pour en savoir plus : L’allocation de solidarité spécifique : comment en bénéficier ?

La prime transitoire de solidarité (PTS)

Cette aide très spécifique ne concerne que les personnes qui sont nées en 1954 ou en 1955. Son objectif est d’aider les personnes en fin de droit et qui approchent de l’âge du départ en retraite de faire face aux dernières années avant de percevoir leur pension de retraite. Il faut être bénéficiaire du RSA ou de l’ASS pour en bénéficier. Cette prime s’ajoute aux autres revenus et son montant est fixé à 300 € par mois. La demande de PTS doit être faite au Pôle emploi.

Pour en savoir plus : Prime transitoire de solidarité : y avez-vous droit ?

A lire aussi :