La mobilité professionnelle : avantages et inconvénients

Qu'est-ce que la mobilité professionnelle ? Quelles sont ses causes et ses caractéristiques ?

La mobilité professionnelle : avantages et inconvénients
Le point sur la mobilité professionnelle en France

On parle de plus en plus de mobilité professionnelle. En effet, les évolutions liées au travail poussent les individus à faire preuve de flexibilité. Ainsi, au cours de sa carrière un employé peut être amené à changer de profession, de ville dans le cadre de son emploi ou encore de poste au sein de la même entreprise. Explications.

Les travailleurs sont invités à être de plus en plus flexibles, car la mobilité professionnelle fait partie des mutations du travail. Définition, causes, caractéristiques, avantages et inconvénients : faisons le point ensemble.

Qu’est-ce que la mobilité professionnelle ?

Au cours de sa carrière, un individu changera de poste ou de grade, une ou plusieurs fois. C’est ce que l’on appelle la mobilité professionnelle. Le changement peut s’effectuer dans la même branche ou dans une autre, au sein de la même entreprise ou vers une autre. C’est pour cela que l’on considère qu’il existe deux types de mobilité.

Les deux types de mobilité

Il existe deux grandes catégories de mobilité professionnelle :

  • Interne
  • Externe

Elles répondent chacune a des objectifs différents.

On parle de mobilité interne lorsque le changement de situation a lieu dans la même structure.
Les sociologues différencient la :

  • Mobilité fonctionnelle (changement de fonction),
  • Mobilité socio-professionnelle (changement de profession ou de catégorie de professions),
  • Mobilité d’emploi (changement de statut donc actif occupé, chômeur, etc.).

Lorsque la situation implique également un changement d’entreprise (donc d’employeur), il s’agit de mobilité externe.

Mobilité professionnelle et géographique

Les motifs sont variés et peuvent être soient imposés par l’entreprise, soit venir de la part de l’employé.
L’employeur peut ainsi imposer la mobilité à la suite d’une délocalisation ou à la fermeture d’un bureau (la mobilité permet ainsi de conserver son emploi). Elle peut avoir lieu lors de l’ouverture d’une nouvelle filiale (nécessité de former les équipes).

Toutefois, selon une enquête de Pôle Emploi, changer de travail reste parfois la seule solution pour pouvoir retrouver un emploi, notamment pour les chômeurs de longue durée.

La mobilité par catégorie socio-professionnelle

Une étude de Pôle Emploi, datant de 2014, indique que la mobilité concerne davantage les ouvriers et les employés les moins qualifiés. Les cadres et les spécialistes (informatique, communication, etc.) seraient ainsi moins touchés, tout comme les professionnels des services aux collectivités et aux particuliers.

Regardant l’âge, les moins de 35 ans et surtout les moins de 25 ans sont plus concernés que leurs aînés. Cela étant, si autrefois la mobilité professionnelle était mal perçue, aujourd’hui, on lui reconnaît de nombreux avantages.

La mobilité interne : avantages et inconvénients

La mobilité interne fait partie de la vie d’entreprise. Elle permet de changer de poste sans effectuer de période d’essai, comme vous restez dans la même entreprise, d’évoluer ou de changer de métier mais au sein de la même société. En outre, cela vous permet de conserver votre ancienneté.

C’est donc un véritable accélérateur de carrière comme vous allez acquérir de nouvelles compétences tout en gagnant en expérience, notamment au sein de la même société. Vos responsables vous connaissant déjà auront plus de facilité à repérer vos points forts et vous aider à évoluer.

Vous bénéficierez de formations et pourrez à la fin manager une équipe, éventuellement, comme vous gagnez de l’ancienneté.

La mobilité interne permet donc d’élargir ses compétences professionnelles, ses connaissances, et évoluer dans une nouvel environnement. Lorsqu’il s’agit de mobilité internationale, cela constitue un véritable atout sur son CV et un enrichissement à la fois personnel et professionnel.

Les entreprises, quant à elles, bénéficient d’un nouveau regard, grâce aux personnes en mobilité professionnelle. Le transfert de connaissance devient également possible. Quels en sont les inconvénients ?

Quelques inconvénients

Il existe quelques inconvénients liés à la mobilité interne. On dit souvent “Chaque employé tend vers son plus haut niveau d’incompétence”. Cela signifie que quelques fois, ce ne sont pas toujours les travailleurs les plus compétents qui sont promus. Ou ce n’est pas parce qu’on était efficace à un poste donné qu’on le sera aussi au poste auquel on a été promu. Bien sûr, au sein de l’entreprise tout est mis en oeuvre afin que chaque employé puisse compléter au mieux sa mission: formations, accompagnement…

Qu’en est-il de la mobilité externe ?

La mobilité externe présente de nombreux avantages

Le salaire

Lorsque son salaire n’évolue pas, on peut penser à la mobilité externe pour viser une rémunération plus élevée. Mais attention car la plupart des entreprises ont des grilles salariales et selon les statistiques, en changeant d’entreprise on gagne en général pas plus de 10%.

Le développement de ses compétences

En changeant d’entreprise, on explore de nouveaux marchés, nouveaux produits, d’autres méthodes, on apprend à rapidement s’adapter. Mais attention car cela peut aussi être un inconvénient pour votre carrière.

Nomadisme professionnel

Changer souvent d’entreprise peut nuire à votre employabilité. Il ne faut donc pas abuser de la mobilité externe. Les employeurs aiment la stabilité. Pour certains employeurs, il est donc préférable de changer plusieurs fois de poste au sein de la même entreprise que de changer plusieurs fois d’entreprise.

S’adapter

Changer d’entreprise signifie devoir s’adapter à une nouvelle culture, de nouveaux produits, collègues et devoir faire ses preuves à nouveau. Il faut donc avoir de fortes capacités d’adaptation pour que cela ne soit pas un échec.

A lire aussi :