Hintigo
Hintigo
06 Sep, 2018 - 01:48
Quelles solutions pour les chômeurs de longue durée ?

Quelles solutions pour les chômeurs de longue durée ?

Hintigo

On fait le point sur le difficile retour à l’emploi des chômeurs de longue durée ainsi que sur les solutions apportées par le gouvernement.

L’article continue en dessous de cette annonce

Le chômage de longue durée est une difficulté que les différentes politiques essaient de combattre par des mesures ciblées. Focus sur les solutions proposées par le Gouvernement pour remettre à l’emploi des personnes qui en sont éloignées.

Qu’entend-on par chômage de longue durée ?

La définition

Selon la définition de l’INSEE, sont considérés chômeurs de longue durée, les personnes sans emploi depuis une durée supérieure à un an. Les demandeurs d’emploi inscrits auprès de Pôle emploi depuis plus de deux ans relèvent quant à eux de la catégorie des chômeurs de très longue durée.

Parmi ces personnes éloignées de l’emploi, on trouve de nombreux jeunes (de 18 à 25 ans) mais également de plus en plus de seniors. Les personnes sans diplôme ou de bas niveau de qualification, restent les plus fragiles quant à leur retour à l’emploi. Elles font ainsi l’objet d’une attention toute particulière des pouvoirs publics.

Les chiffres

En 2017, 41,8% des demandeurs d’emploi relevaient de la catégorie des chômeurs de longue durée, soit plus de 2,5 millions. Depuis 2009, le nombre de personnes inscrites en tant que demandeurs d’emplois depuis plus de trois ans est en augmentation régulière, mais le nombre de demandeurs d’emploi inscrits entre un an et trois diminue légèrement depuis décembre 2015.

A savoir : ces chiffres n’intègrent pas les individus qui ne sont plus inscrites en tant que demandeurs d’emplois, ce qui rend d’autant plus délicate la comptabilisation du nombre réel de personnes sans emploi.

Le difficile retour à l’emploi des chômeurs de longue durée

L’Insee confirme étude après étude la difficulté des demandeurs d’emploi de longue durée à réintégrer une activité professionnelle. Selon les experts, les chances de trouver un travail d’un trimestre à l’autre sont bien plus faibles pour les personnes qui sont restées au chômage. En d’autres termes, plus la situation de chômage perdure, plus le retour à l’emploi sera complexe.

Plusieurs millions de demandeurs d’emploi sont au chômage de façon permanente, sans accéder à un contrat, même de courte durée.
Parallèlement, le chômage de longue durée peut ébranler la confiance des demandeurs d’emplois en leur capacités à occuper un emploi, un frein psychologique supplémentaire qui ne sera pas facile à lever, selon les situations.

Les solutions apportées par le gouvernement

Les mesures testées

Pour réduire le nombre de chômeurs de longue durée, le gouvernement a testé plusieurs mesures, notamment :

L’article continue en dessous de cette annonce

L’approche actuelle

Aujourd’hui, l’accent est principalement mis sur la recherche d’une meilleure adéquation entre les besoins des entreprises et les compétences disponibles sur les bassins d’emploi, c’est-à-dire les compétences des personnes en recherche d’emploi. Cette approche privilégie la formation des demandeurs d’emploi comme levier pour leur permettre d’accéder à un emploi à potentiel de recrutement rapide.

Par ailleurs, l’acquisition d’une qualification, d’un diplôme, permet de sécuriser le parcours professionnel des bénéficiaires en leur donnant un atout pour leurs mobilités professionnelles ultérieures.

Parallèlement à l’inscription des demandeurs d’emploi dans un parcours de formation visant leur insertion rapide en emploi, la question de leur accompagnement reste au cœur des préoccupations gouvernementales. Un accompagnement renforcé, en amont de l’entrée en formation mais également tout au long du parcours d’accès à l’emploi, est nécessaire pour éviter les décrochages en cours de route (démotivation, perte de repères, etc.).

Sortir du chômage de longue durée : les pistes

Pour sortir du chômage de longue durée et revenir durablement en emploi, il n’y a pas de recette miracle. Certaines étapes peuvent néanmoins être identifiées pour faciliter ce retour à l’emploi :

  • lever les freins périphériques à l’accès à l’emploi (permis de conduire, mobilité géographique, etc.)
  • identifier les métiers porteurs qui pourraient être accessibles du fait des compétences déjà acquises ou de celles qui pourraient l’être via une action de formation (voir en ce sens l’enquête Besoins de main d’œuvre 2018 de Pôle emploi.
  • se familiariser avec les environnements professionnels en réalisant des périodes d’immersion au sein d’entreprises
  • privilégier les formations en alternance ou permettant de se professionnaliser sur le terrain, par des périodes de formation pratique en entreprise.

Pour l’ensemble de ces étapes, l’accompagnement par les acteurs de l’emploi est indispensable, notamment en ce qui concerne la question de l’orientation professionnelle. Les référents de Pôle emploi, les Missions locales, etc. pourront apporter les conseils nécessaires à un retour dans une dynamique vers l’emploi.

A savoir : Pôle emploi propose l’accès à des actions de formations collectives (AFC) visant l’acquisition de compétences clés pour revenir à l’emploi. Chaque région dispose par ailleurs d’une offre régionale de formation ciblée en fonction des besoins du territoire.

Pour en savoir plus : pole-emploi.fr ou se rapprocher du réseau des Carif Oref.

A lire aussi :

L’article continue en dessous de cette annonce
Share Tweet Pin Email WhatsApp