Prêt à taux zéro (PTZ) en 2018 : tout ce qu’il faut savoir !

Qu'est-ce que le prêt à taux zéro (PTZ) ? Comment et combien peut-on obtenir ? Quelles sont les conditions ? Voici tout ce qu'il faut savoir !

Prêt à taux zéro (PTZ) en 2018 : tout ce qu’il faut savoir !
Quelles sont les conditions du prêt à taux zéro ?

Le PTZ, pour “prêt immobilier à taux zéro“, permet aux personnes désirant acquérir pour la première fois un logement (à condition qu’il s’agisse de leur résidence principale) d’emprunter à des conditions particulièrement avantageuses. Cependant, l’acquéreur doit remplir des conditions de revenus fixées et le logement acheté doit répondre à certains critères.

Acheter sa résidence principale grâce au prêt immobilier à taux zéro

Il n’est pas possible d’acheter son logement en comptant uniquement sur le PTZ. En effet, ce crédit de faible montant est conçu pour être complété par d’autres prêts (prêt immobilier classique, prêt épargne logement, prêt d’accession sociale, etc.).

Les conditions à remplir pour obtenir un prêt immobilier à taux zéro :

  • Ne pas avoir été propriétaire au moins dans les deux ans précédant la demande de prêt immobilier à taux zéro.
  • Répondre aux conditions de ressources qui varient en fonction de la zone dans laquelle se situe votre logement ainsi que du nombre de personnes qui composent votre ménage.
  • Le logement acquis grâce au prêt à taux zéro doit être votre résidence principale, vous ne devez en principe pas le louer avant d’avoir remboursé la totalité du crédit.
  • Le logement doit être neuf.

S’il s’agit d’un logement ancien, vous pouvez bénéficier du PTZ si les travaux à réaliser sont importants ou si vous devez transformer un local en habitation.

Quel est le montant maximum d’un PTZ ?

Le montant maximum du PTZ va dépendre de la zone où se situe le bien, du nombre de personnes composant le foyer et du montant total du crédit. Dans tous les cas, il ne pourra jamais dépasser 138 500 € (qui est le plafond retenu pour le cas de figure le plus avantageux, c’est-à-dire pour un logement en zone A occupé par un foyer d’au moins 5 personnes). Le prêt immobilier à taux zéro pourra ensuite être remboursé sur une durée variable suivant vos revenus et votre taux d’endettement. Le remboursement s’étale généralement entre 12 et 25 ans.

Où peut-on demander un prêt à taux zéro ?

Le PTZ peut être accordé par tous les établissements de crédit qui ont passé un accord avec l’État. C’est le cas de la plupart des grandes banques. Vous pouvez contacter votre conseiller financier qui vous dira si vous pouvez prétendre à ce type de prêt, et si oui, à combien s’élèvera le montant et le coût du prêt total (crédit immobilier classique et PTZ inclus).

Quel montant demander ?

Pour déterminer le montant qui sera prêté, les banques qui ont passé une convention avec l’état, vont appliquer un pourcentage sur des plafonds établis par zone d’habitation et nombre d’occupants. Pour reprendre notre exemple ci-dessus, pour un célibataire en zone, le montant maximal pris en compte est de 150 000 euros ; pour un couple c’est 210 000 euros. Le pourcentage dans cette zone est de 26%.

Concrètement, pour un célibataire acquérant un bien immobilier de 100 000 euros, le montant du PTZ est de 26 000 euros. Tout en sachant que, quel que soit le montant de l’achat, le prêt ne pourra dépasser 39 000 euros. Et cela est remboursable jusqu’à 25 ans.

Modification des conditions du PTZ au 1e janvier 2018

Le prêt à taux zéro sera maintenu entre 2018 et 2021 mais les zones du PTZ seront modifiées et les conditions d’octroi seront revues. Les conditions énoncées précédemment s’appliquaient aux anciens PTZ, accordés jusqu’au 31 décembre 2017. Les modifications suivantes sont à prendre en compte pour les nouveaux crédits à taux zéro :

  • Sur l’année 2017, le PTZ était encore accessible pour les logements de la zone A à la zone C. En 2018, seules les acquisitions de logements sur les zones les plus délicates pourront donner droit à cette aide : A, A bis et B1.
  • Pour les zones B2 et C, le PTZ sera encore accessible en 2018 et 2019 mais ce crédit à taux zéro ne pourra financer que 20 % de l’acquisition (au lieu de 40).

Pour savoir si vous pouvez bénéficier du PTZ, vous pouvez effectuer une simulation en ligne.

Le PTZ travaux, une solution pour un logement plus écologique à moindre coût

Le principe de l’éco PTZ

Cette aide est destinée aux ménages qui souhaitent réaliser des travaux visant à améliorer la performance énergétique de leur logement dans un bien ancien (construit avant 1990). Le bien doit être une résidence principale pour pouvoir bénéficier de l’aide.

Révision des conditions du PTZ travaux pour l’année 2018

À partir de 2018, le PTZ travaux ne sera plus disponible que dans les zones B2 et C. Les logements situés dans les zones urbaines ne pourront plus être éligibles au dispositif. Notez que pour l’année 2018, vous avez le droit de demander un second éco PTZ pour un logement qui a déjà pu en bénéficier si vous avez d’autres travaux à effectuer, à condition que la somme des deux prêts cumulés (l’ancien et le nouveau) ne dépasse pas 30 000 € et qu’il ne se soit pas écoulé plus de 3 ans à partir de l’octroi du premier prêt.

A lire aussi :

Continuer à lire