Smic 2019 : montant et taux horaire

Le SMIC est la référence incontournable. Au-delà de la rémunération mensuelle minimale, son montant conditionne de nombreuses aides. Voici son montant pour 2019

Smic 2019 : montant et taux horaire
Tout ce qu’il faut savoir pour comprendre les enjeux autour du SMIC

En 2017, la DARES estimait à 10,6% la proportion de salariés rémunérés au SMIC, soit un salarié sur dix. Ce salaire minimum constitue une référence incontournable sur les volets sociaux et économiques. Chaque revalorisation est un enjeu, le plus direct étant le maintien du pouvoir d’achat sur les bas salaires. Comment est calculé le SMIC ? Pourquoi et comment est-il revalorisé ? Quelle hausse pour 2019 suite aux dernières annonces du Président de la République Emmanuel Macron ?

Qu’est-ce que le Smic et comment est-il calculé ?

Le SMIC est le salaire minimum légal en dessous duquel les salariés travaillant en France métropolitaine ou dans les départements d’outre-mer ne peuvent pas être payés. Ce montant minimum s’applique à tous types de contrats de travail, quelle que soit leur nature (contrats à durée déterminée, indéterminée, mission d’intérim, contrat saisonnier, etc.).

L’acronyme SMIC correspond « salaire minimum interprofessionnel de croissance ».

Chaque année, le Smic est revalorisé en fonction de l’augmentation des prix afin de garantir aux salariés le maintien de leur pouvoir d’achat. Cette revalorisation dépasse rarement les 1,5%. Ainsi, entre 2017 et 2018, le SMIC avait été revalorisé de 1,24%.

Pour l’année 2018, le SMIC brut correspond à 9,88 € de l’heure. Ce taux horaire amène un salarié travaillant à 35h (soit 151,67 heures mensuelles) à percevoir un salaire mensuel brut de 1 498,47, soit 1 184,93 euros nets.

Pour les salariés qui travaillent à temps partiel, le salaire versé sera calculé au prorata temporis, c’est-à-dire en fonction du nombre d’heures travaillées. Le calcul sera le suivant : nombre d’heures travaillées multiplié par le montant du SMIC horaire.

Revalorisation du Smic pour 2019 : un enjeu de taille

Le montant du SMIC est une référence importante pour de nombreux dispositifs sociaux en France. Lorsqu’il est revalorisé, cela impacte donc directement la rémunération des personnes payées au SMIC mais également toutes celles qui perçoivent des aides ou salaires indexés sur le Smic.

Ainsi par exemple, les jeunes titulaires de contrat en alternance sont rémunérés en pourcentage du SMIC, les plafonds de salaires pour l’attribution de certaines aides peuvent être déterminés en référence au SMIC , etc.

Convention collective et SMIC

Certaines conventions collectives prévoient un salaire minimum supérieur au SMIC. Ainsi, si le salarié travaille dans une branche professionnelle qui a fixé ce salaire à un montant supérieur, il sera de plein droit rémunéré à hauteur de ce salaire minimum conventionnel (SMC).

A savoir : le contrat de travail mentionne la convention collective applicable à la relation de travail. Il est possible de consulter le texte en question, en fonction de sa branche professionnelle, sur le site legifrance.

Sur quels éléments le calcul du smic est-il basé ?

La revalorisation du SMIC est basée sur la prise en compte de différents indicateurs économiques :

  • L’évolution de l’indice des prix à la consommation (IPC) en excluant l’inflation appliquée sur le prix du tabac.
  • Le salaire horaire de base ouvrier (SHBO), l’objectif étant de préserver le pouvoir d’achat des classes de la population les moins favorisées.

Lorsque l’augmentation de l’indice des prix (hors tabac) s’élève à plus de 2%, la revalorisation est appliquée. On notera toutefois que la hausse du SMIC reste une action liée à la politique gouvernementale.

SMIC et minimum garanti

Le minimum garanti constitue une valeur de référence pour calculer le montant des avantages sociaux et de certaines indemnités (frais professionnels, avantages en nature, etc.).

Depuis le 1er janvier 2018, son montant est fixé à 3,57 €.

SMIC 2019 : quelle sera la hausse ?

Le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé une revalorisation du SMIC de 1,8% au 1er janvier 2019, soit un passage à 1 210 euros nets par mois.

Lors de son discours du 10 décembre, et afin d’apporter une mesure concrète et rapide en faveur du pouvoir d’achat, le Président de la République à annoncé une augmentation du SMIC de 100 euros au 1er janvier prochain. Qu’en est il du montant du SMIC 2019 ?

Il convient de préciser qu’il ne s’agit pas d’une hausse du SMIC au sens strict du terme mais d’une articulation de deux facteurs d’augmentation :

  • la revalorisation de 1,8% (environ 25 euros par mois)
  • la hausse de la prime d’activité qui permettra aux salariés payés au SMIC de percevoir l’équivalent de 80 euros de plus par mois.

Ces évolutions seront applicables dès le versement des salaires correspondant aux heures travaillées à compter du 1er janvier 2019.

Du côté des mesures en faveur du pouvoir d’achat des ménages prises par le Gouvernement, on peut citer la diminution de la taxe d’habitation (et sa suppression annoncée), ainsi que de l’allocation adultes handicapés (AAH) passant de 819 euros à 860 euros au 1er novembre 2018 (une nouvelle hausse a été annoncée pour 2019, l’AAH devant atteindre 900 euros au 1er novembre 2019).

A l’inverse, la hausse de la CSG pour les personnes retraitées pourra freiner le pouvoir d’achat de cette catégorie de la population française qui contribue largement à l’économie du pays (les modalités de cette hausse ont également été revues par le Président lors de son allocution télévisée du 10 décembre).

Pour rappel, le Smic avait augmenté de 1,24% en 2018, et de 0,93% en 2017.

A lire aussi :