Smic 2018 : montant et taux horaire

Après avoir évoqué une baisse, le SMIC sera finalement augmenté de 1,24% en 2018, soit une hausse de 18,20 euros bruts mensuels par rapport à 2017.

Smic 2018 : montant et taux horaire
Le Smic sera augmenté de 1,24% en 2018 !

Le montant du Smic 2018 a été annoncé officiellement et comme prévu, la hausse est plutôt modérée. Un peu plus de 10 % des salariés sont actuellement au Smic, cette annonce était donc très attendue. C’était également la première fois que le nouveau gouvernement devait rendre sa décision sur le sujet, il était donc attendu au tournant sur le respect de ses promesses de campagne. Le salaire minimum sera revalorisé de 1,24%. L’application sera effective à partir du 1er janvier 2018.

À quoi correspond le Smic et comment est-il calculé ?

La définition du Smic est évidente lorsque l’on observe ce que signifie cet acronyme : salaire minimum interprofessionnel de croissance. Il s’agit d’un montant horaire minimum fixé légalement : les salariés travaillant en France métropolitaine ou dans les départements d’outre-mer ne peuvent pas être payé avec un taux horaire inférieur à celui-ci. Chaque année, le Smic est revalorisé afin de permettre aux salariés les plus précaires de ne pas perdre leur pouvoir d’achat d’une année sur l’autre.

Pour l’année 2017, le Smic brut était fixé à 9,76 € de l’heure. Toujours en brut, le seuil était donc fixé à 1 480,27 euros bruts mensuels pour un salarié qui travaillait 35 heures hebdomadaires. Le Smic net pour l’année 2017 était passé à 1 153 €. Si l’on ramène cela au taux horaire, on tombe à 7,64 € de l’heure.

Le montant du Smic évolue chaque année mais rarement de plus d’1 % : une revalorisation qui a un impact limité sur les salariés car il ne dépasse pas 11,5 € par mois si l’on se base sur une augmentation de 1 %… Cependant, le fait de ne pas réévaluer ce montant donnerait un mauvais signal aux salariés qui verraient d’un mauvais œil le gouvernement actuel.

Pour 2018, le ministère du travail a annoncé une hausse de 1,24%. Le SMIC passe donc de 9,76 à 9,88€ bruts de l’heure, ce qui donne 7,83€ net, soit 1 188 euros par mois.

Avec cette hausse, le salaire minimum passe donc de 1 480,27 à 1 498,47 euros bruts mensuels, soit 18,20 euros supplémentaires par rapport à 2017.

Revalorisation du Smic 2018 : un enjeu de taille

Rappelons que le montant du Smic mensuel ou horaire est une référence importante vis-à-vis des nombreux dispositifs sociaux en vigueur en France. Cette revalorisation concerne donc les personnes payées au Smic mais également toutes celles qui perçoivent des aides indexées sur le Smic. Ce sont dans tous les cas les ménages les plus précaires qui sont impactés.

Le gouvernement doit aussi respecter les promesses de campagne d’Emmanuel Macron qui avait affiché sa volonté de donner un coup de pouce aux salaires les plus bas. D’autres mesures ont d’ailleurs été mises en place dans ce sens comme la baisse des cotisations sociales qui a été décidée en parallèle de la hausse de la CSG.

Les rumeurs sur la suppression du Smic en 2018

Le 5 décembre 2017, une rumeur concernant la suppression du Smic en 2018 a été diffusée. Tous les ans, un groupe d’experts se réunit pour décider de la revalorisation du salaire minimum et le comité en question aurait cette année conclu que le Smic avait un effet global négatif sur la lutte contre la pauvreté. L’autre rumeur diffusée suite à la réunion des experts concernerait une augmentation de la prime d’activité. Aucune confirmation n’a été donnée pour le moment. Le gouvernement n’a pas encore pris position sur le sujet. Rappelons que ce groupe d’experts n’est consulté qu’à titre indicatif, c’est bien l’État qui prend la décision finale.

Convention collective et temps partiel

Si vous êtes actuellement salarié à temps partiel, pensez à jeter un coup d’œil à la convention collective relative à votre entreprise. Notez que de nombreuses conventions envisagent un salaire minimum supérieur au Smic. Dans le cas inverse, sachez que votre employeur a l’obligation de vous verser un salaire au moins égal au Smic horaire.

Pour les salariés qui sont en temps partiel, le Smic 2017 est calculé au prorata temporis (c’est-à-dire en fonction du nombre d’heures occupées à travailler pendant la semaine).

Pour calculer le montant mensuel correspondant à un travail en temps partiel, il faut :

  • Multiplier le nombre d’heures de travail par le montant du Smic horaire,
  • Multiplier le résultat obtenu par 52 (nombre de semaines dans une année),
  • Diviser le tout par 12 (nombre de mois dans une année).

Sur quels éléments le calcul du smic est-il basé ?

3 principaux facteurs sont pris en compte lors de la décision de revalorisation du salaire minimum :

  • L’évolution de l’indice des prix à la consommation (IPC) en excluant l’inflation appliquée sur le prix du tabac.
  • Le salaire horaire de base ouvrier (SHBO) est également pris en compte, l’objectif étant de préserver le pouvoir d’achat des classes de la population les moins favorisées.
  • Lorsque l’on constate une augmentation de l’indice des prix (hors tabac) de plus de 2%, la revalorisation est normalement appliquée.

Notons que la volonté du gouvernement joue également un rôle déterminant dans la décision de cette revalorisation. Au-delà de l’aspect économique, c’est la confiance des ménages les moins aisés qui se joue ici.

Rappel : l’évolution du Smic en 2017

Le montant du Smic 2017 a été annoncé le 19 décembre 2017. L’année prochaine, ce dernier bénéficiera donc d’une hausse de 0,93%, soit un salaire brut de 1 481 €, bien qu’un décret doive encore confirmer ce nouveau dispositif. Même si cette augmentation n’est pas considérable, elle est un signal positif en vue d’une hausse de la croissance en France. On décrypte tout cela pour vous.

Smic 2017 : que signifie l’augmentation de 0,93% ?

La hausse du Smic de 0,93% en 2017 signifie que le salaire horaire sera supérieur par rapport à 2016. En effet, le salaire minimal sera désormais de 1 481 € bruts, l’équivalent de 1 153 € nets.

Quel impact sur le salaire mensuel minimal ?

Pas de coup de pouce magistral : la revalorisation annuelle automatique prévue par la loi permettra aux salariés rémunérés au salaire minimum de toucher 11 € supplémentaires à la fin du mois… Pourquoi une aide aussi faible ? D’après les experts en économie, c’est la situation financière encore trop instable qui expliquerait une si faible hausse.

Quid du minimum garanti ?

À noter que le minimum garanti n’a fait l’objet d’aucune augmentation. En 2017, son montant sera par conséquent le même, soit 3,52 €.

A lire aussi :