Tout savoir sur la voiture sans permis

Par choix ou par nécessité, la voiture sans permis s’est démocratisée. Mais à qui s’adresse-t-elle ? Voici ce qu'il faut savoir sur la voiturette.

Tout savoir sur la voiture sans permis
Une voiture sans permis est-elle vraiment faite pour vous ?

Design et couleur plus fun, la voiturette s’est démocratisée auprès des jeunes, des seniors mais aussi des personnes ayant eu un retrait de permis. À noter que depuis le 19 janvier 2013, le Brevet de Sécurité Routière (BSR) est obligatoire pour conduire une voiture sans permis dès l’âge de 14 ans. Si un véhicule de ce type présente bien des avantages, il a aussi des inconvénients. Nous vous proposons de les dresser ensemble avant de faire votre choix.

Qu’est-ce qu’une voiture sans permis ?

La voiturette, aussi appelée voiture sans permis, englobe les quadricycles légers à moteur de la catégorie L6e ayant une puissance maximale de 4 kw et une vitesse égale ou supérieure à 6 km/h mais ne dépassant pas les 45 km/h. Si une voiture sans permis est incapable d’excéder cette vitesse, on remarquera également qu’elle ne peut être munie que d’une seule plaque d’immatriculation, laquelle est située à l’arrière du véhicule. Enfin, les véhicules sans permis n’ont pas le droit de circuler sur les autoroutes et les voies rapides. Les limitations de ce type de véhicule sont donc nombreuses.

Code : quel âge faut-il avoir pour conduire ce type de véhicule ?

En 2017, on peut conduire une voiture sans permis dès l’âge de 14 ans, à condition d’être titulaire du BSR, le fameux brevet de sécurité routière. Toutefois, il existe une exception ! En effet, toutes les personnes nées avant 1988 ont la possibilité de conduire un véhicule de ce type sans qu’elles n’aient besoin de permis, ni même de BSR.

Bon à savoir :
On pense souvent à tord que les voitures sans permis s’adressent aux personnes âgées. Or, on peut conduire un véhicule de la sorte dès l’âge de 14 ans du moment que l’on possède le BSR.

Quelle vitesse peut atteindre une voiture sans permis ?

Comme expliqué plus haut, les voitures sans permis requis sont bridées à 45 km/h. Impossible de faire des folies à bord de tels quadricycles donc ! Par ailleurs, ils sont totalement démunis de levier de vitesse : en effet, les voitures sans permis sont équipées d’une boîte automatique, on y trouve donc que deux pédales, l’une servant à « accélérer », l’autre à freiner.

Prix d’une voiture sans permis : un véhicule pas cher ?

On croit souvent qu’une automobile sans permis ne coûte pas cher. Cela n’est pas totalement vrai. Les nouveaux modèles à deux places par exemple, sont proposés à l’achat aux environs de 10 000 €. Qui plus est, les options de personnalisation et la complexité des modèles peuvent vite faire monter le prix.

Du côté des voitures sans permis à quatre places, on trouve parfois des prix allant jusqu’à 20 000 €. Il faut dire que ces dernières font office de citadine : leur équipement est supérieur, elle sont plus solides et surtout, on peut les choisir en fonction de l’énergie qu’elles consomment (essence, diesel ou électricité).

Les avantages et inconvénients

Finalement, les voitures sans permis permettent à chacun de prendre la route sans avoir à supporter le financement d’un permis de conduire. Les nouveaux modèles sont conviviaux et disposent d’un habitacle et d’un design extérieur agréables. Cependant, ils demeurent limités en termes de vitesse, sans compter que leur prix grimpe d’année en année en raison de l’apport des nouvelles technologies.

Quelle assurance choisir ?

Une assurance auto classique

Parce que l’on soit détenteur d’un véhicule avec ou sans permis, les grands principes de l’assurance auto ne change pas. Tout véhicule moteur terrestre (véhicule de collection, mini moto) doit être assuré au minimum avec une garantie responsabilité civile. (Art 211-1 du code des assurances). D’où le lien entre voiture sans permis et assurance auto. Bien entendu, le choix du niveau de garantie tiers payant ou tous risques demeure à la libre appréciation du conducteur.

Avec quelques options en sus

Gabarit, utilisation, … La voiture sans permis est différente. C’est pourquoi, certaines options sont plus que nécessaires à souscrire en plus de la formule de base. On en citera deux :

  • La garantie personnelle

La garantie responsabilité civile est une option importante. Pourquoi ? Parce que les conséquences liées à un accident sont d’autant plus importantes sur une voiturette de petite taille. Cette garantie protège le conducteur des dommages causés à son véhicule. Frais médicaux et charges financières sont pris en charge.

  • La protection juridique

Cette garantie optionnelle protège le conducteur d’une voiture sans permis en cas de problèmes liés à l’achat/vente, aux réparations, et même à un enlèvement de la fourrière. Assurer un véhicule sans permis est obligatoire, reste au conducteur à choisir la formule la plus adaptée à son utilisation et aux risques encourus. Direction le comparateur d’assurance auto pour avoir un aperçu des tarifs qui restent moins chers que pour un véhicule classique.

A lire aussi :

Continuer à lire