Ida Macondo
Ida Macondo
16 Jan, 2018 - 10:20
Comment parler de ses défauts en entretien d’embauche ?

Comment parler de ses défauts en entretien d’embauche ?

Ida Macondo

Comment aborder la question des défauts en entretien d’embauche ? Voici tous nos conseils pour ne pas laisser cette étape ruiner vos chances.

L’article continue en dessous de cette annonce

L’entretien d’embauche est une étape importante du processus de recrutement, comme il vous permet de demander davantage d’informations sur l’opportunité d’emploi, de montrer votre adéquation avec le poste désiré, de vous mettre en avant. Néanmoins, le recruteur qui souhaite aussi vous connaitre, ou plutôt il veut aussi connaître le côté obscur de votre force. Comment parler de ses défauts en entretien d’embauche sans effrayer le recruteur ?

Les défauts en entretien d’embauche : car personne n’est parfait

Nul n’est parfait, les chargés de ressources humaines le savent bien. Toutefois, ne pas être parfait ne signifie pas être inadéquat au poste proposé.

Donc, vous l’avez compris, si vous possédez les compétences, la motivation qu’il faut, il ne faut surtout pas ruiner pas vos chances de décrocher le poste que vous convoitez en répondant mal à la question “quels sont vos défauts ?”.

En effet, vous avez l’impression que les recruteurs cherchent à vous destabiliser. En réalité, ils souhaitent vous connaître davantage et mieux cerner votre personnalité. Les défauts y compris.

Ils cherchent à comprendre la manière dont vous répondez aux situations de stress, la façon dont vous présentez les éléments négatifs, et cela comprend vos défauts en entretien. Ils s’intéressent à votre capacité à remplir les missions proposées, à vous entendre avec l’équipe et à vous intégrer au sein de l’entreprise. Personne n’est parfait, donc vous devez certainement avoir quelques défauts. Parlez de ceux qui ne feront pas fuir le recruteur.

Quels sont vos défauts ? Réfléchissez avant de parler

Vous souvenez-vous des Messieurs et Madames : alors, vous êtes plutôt :

  • Monsieur Rapide
  • Monsieur Curieux
  • Monsieur Parfait
  • Monsieur Maladroit

Ou encore

  • Madame Autoritaire
  • Madame Tête-En-L’air
  • Madame Catastrophe
  • Madame Indécise
  • Madame Tout-Va-Bien ?

Comme vous pouvez le voir, certains défauts peuvent effectivement compter double, voire triple. Donc vous retirez de nombreux points.

L’article continue en dessous de cette annonce

Le recruteur veut de l’honnêteté. Si vous choisissez un défaut banal que vous avez du mal à analyser, vous perdrez en crédibilité. Parler de soi ne doit pas être difficile, si vous vous connaissez un peu. Vous devriez pouvoir donner des exemples comme il s’agit de votre propre expérience.

Prenez donc le temps de vous interroger sur la façon dont vous pouvez évoquer vos défauts en entretien.
Il faut pour cela retenir deux choses :

  • présenter un véritable point faible est important.
  • montrer que vous savez faire de ce défaut un point positif est tout aussi important, notamment dans le cadre du poste que vous convoitez.

En effet, il faut lier la question au poste que vous désirez décrocher. Toutes vos réponses doivent être pertinentes dans ce sens là : le poste visé, l’entreprise, ce que vous pouvez apporter aux équipes.

Adoptez une stratégie

Pour évoquer ses défauts en entretien , il est possible d’adopter trois approches différentes.
Vous pouvez en premier lieu décider d’indiquer les défauts sur lesquels vous travaillez.

Ainsi, vous pouvez tout à fait dire que vous êtes désordonné, cependant, vous utilisez un système infaillible pour vous organiser ou gérer vos priorités : les post-it, votre calendrier électronique, que vous créez des “to-do-list” pour ne rien oublier. Et cela fonctionne.

Vous pourrez expliquer que vous êtes réservé, mais que vous participez à des réunions ou conversations de groupes pour vous entraîner à parler plus facilement aux autres et à partager votre opinion. Vous pouvez ajouter que vous travaillez avec un coach afin de vous ouvrir davantage ! Les recruteurs apprécieront cette démarche qui une preuve de volontarisme, motivation et persévérance !

Évoquez des défauts minimes

Demandez à vos proches, vos anciens collègues, leur opinion. Créez une liste de mots vous décrivant avant de faire un résumé. Vous pourrez certainement utiliser certains de vos défauts en entretien d’embauche.

Pour trouver un peu d’inspiration, vous pouvez également demander à vos proches quels sont leurs défauts au travail. Observez leurs réponses et prenez des notes ! Comparez avec votre propre vécu et voyez si vous ne pouvez pas en tirer quelque chose.

L’article continue en dessous de cette annonce

Présentez les aspects positifs d’un défaut

Pensez à la curiosité qui peut être un “bien vilain défaut” mais aussi une qualité, selon le poste, bien sûr. En effet, cette méthode fonctionnera ou pas selon l’emploi visé. Si vous êtes timide et convoitez un poste où il faut être extraverti, votre candidature risque de ne pas être retenue.

Dans tous les cas, essayez d’être le plus honnête possible. Évitez les réponses trop communes du type : “je suis perfectionniste”. Les recruteurs l’ont souvent entendu et cela ne vous aidera pas à vous démarquer des autres candidats.

Autre élément à éviter : le silence. Cela signifie que vous manquez d’analyse, ou que vous avez simplement pas pris le temps de préparer votre entretien. En effet, il s’agit d’une question classique. Si vous avez été brillant jusque-là, il serait dommage de tout ruiner durant les trois dernières minutes.

Entraînez-vous ! faites une liste de vos défauts et retenez ceux qui peuvent être changés en qualité. Nous parlions de la timidité : un expert évoquait ce trait en disant qu’il pouvait être au final un point positif : “Un commercial timide aura tendance à davantage mettre en avant les produits et les services à vendre que sa petite personne.”

A lire aussi :