Tanguy Revault
Tanguy Revault
23 Juil, 2019 - 17:08
encrassement du moteur

Que faire en cas d’encrassement du moteur ?

Tanguy Revault

Mieux comprendre l’encrassement du moteur et prendre des solutions adaptées pour éviter un gros endommagement, cet article vous dit tout.

Les moteurs thermiques fonctionnent parce qu’il y a un système de combustion en interne, ce qui a pour conséquence de rejeter de nombreux déchets nocifs. C’est ce qui peut provoquer un encrassement du moteur qui est lui même à l’origine de nombreuses pannes. Afin d’éviter cela, il est conseillé aux automobilistes de prendre quelques mesures afin d’éviter des endommagements qui peuvent s’avérer coûteux au moment d’effectuer des réparations. 

Encrassement du moteur : de quoi s’agit-il ? 

Nous sommes nombreux en France à rouler avec une voiture qui possède sous son capot un moteur dit thermique. Comme nous le disions plus haut, c’est un sytème de combustion qui permet à ce dernier de fonctionner grâce à l’énergie produite. Mais ce système de combustion a aussi pour effet de produire des déjections, qui peuvent venir encrasser des pièces importantes du moteur. Il s’agit des soupapes, des sondes ou bien encore des injecteurs. 

Lorsque les déjections se posent sur ces pièces jusqu’à les empêcher de fonctionner correctement, on parle alors d’encrassement du moteur. Ce phénomène peut avoir des conséquences dramatiques pour la voiture, puisqu’il peut détériorer un grand nombre de pièces importantes et qui ont un rôle essentiel pour le bon fonctionnement de cette dernière. 

Quelles sont les causes de l’encrassement d’un moteur ? 

Il existe différentes causes à l’encrassement d’un moteur, il s’agit des suivantes : 

  • La combustion : c’est la cause la plus fréquente. Sur les moteurs diesel et essence, des résidus de molécules de carburant ne sont pas totalement brûlés et viennent se poser sur certaines pièces du moteur. Il n’y a alors plus d’étanchéité du moteur ; 
  • La manière dont on utilise son véhicule : si l’on effectue essentiellement des courts trajets, le moteur n’atteint pas la température qui lui permet de fonctionner pleinement. La combustion, moins efficace dans ce cas, produit des dépôts plus nombreux. Ce qui a pour effet d’encrasser le moteur plus rapidement ;
  • La taille des injecteurs : afin que la combustion soit plus rapide et plus efficace, beaucoup d’automobiles sont équipées d’injecteurs plus petits. Mais ce plus petit diamètre fait que l’encrassement est plus facile puisque la consommation augmente pour compenser. 

Quelles sont les conséquences ? 

On note plusieurs conséquences à l’encrassement du moteur : 

  • Le moteur devient plus lent et est donc moins puissant et moins réactif ;
  • Des gazs sont rejetés dans l’atmosphère et le pollue ; 
  • On consomme davantage de carburant, ce qui doit alerter ; 
  • Il est possible que des pièces du moteur se cassent comme les bougies, les injecteurs ou bien encore le turbo. 
Comment réduire sa consommation d'essence ?
Voir aussi Comment réduire sa consommation d’essence ?

Les symptônes d’un encrassement du moteur

Voici ce que l’on peut noter et qui doit nous alerter sur l’encrassement possible du moteur de sa voiture : 

  • La voiture a du mal à démarrer ; 
  • Le moteur fait preuve de lenteur à réagir ; 
  • La consommation de carburant est plus élevée ; 
  • L’automobile recrache une fumée qui est souvent de couleur bleue et épaisse. 
Ma voiture ne démarre pas, que faire ?
Voir aussi Ma voiture ne démarre pas, que faire ?

Comment lutter contre l’encrassement du moteur ? 

Afin d’éviter l’encrassement du moteur, il faut tout d’abord faire contrôler son véhicule régulièrement par un professionnel. Une opération qui doit être réalisée tous les 15 000 km et au cours de laquelle il faut réaliser une vidange, notamment du liquide de refroidissement et de l’huile. 

huile moteur
Voir aussi Huile moteur : comment choisir et contrôler le niveau ?

Dès que vous constatez les premiers symptômes d’un encrassement, il est important dans un premier temps d’utiliser un additif combiné au carburant. Cela coûte pas cher sur le marché et cet additif permet de nettoyer des pièces maitresses comme les soupapes, les injecteurs et la chambre de combustion. 

Si après cela, le problème n’est pas réglé, il est alors peut-être temps de procéder à un décalaminage. Il s’agit d’injecter de l’hydrogène dans le système, avec pour effet de nettoyer le moteur de la voiture. 

Enfin, si malgré ces différentes opérations, le moteur est toujours encrassé et vous constatez toujours les symptômes, c’est sûrement que des pièces sont déjà cassées et il faut alors sans plus tarder contacter un garagiste. 

Combien cela coûte-t-il de réparer un moteur encrassé ? 

Si vous utilisez uniquement un additif carburant, le montant s’élève à 15-20 euros les 500 ml dans les magasins spécialisés dans l’automobile. 

Pour un décalaminage chez un garagiste, il faut compter 70 euros. 

Enfin, dans le pire des cas, s’il faut changer tout le bloc moteur, l’opération s’avère coûteuse et il faut prévoir entre 2 000 et 4 000 euros de budget en fonction de la voiture que l’on possède. 

À lire aussi :