Ida Macondo
Ida Macondo
27 Mar, 2017 - 09:11
Le sketchnoting, ou la prise de note créative et fun !

Le sketchnoting, ou la prise de note créative et fun !

Ida Macondo

Que ce soit à l’école ou au travail, le sketchnoting s’est révélé être une méthode efficace. Découvrez cette méthode créative pour prendre des notes.

Si vous n’avez pas encore entendu parler du sketchnoting et bien il est grand temps de vous rattraper. Quelle est donc cette méthode de prise de notes ? En quoi est-elle bénéfique ? Et comment s’y mettre ?

Le sketchnoting : c’est quoi ?

Le sketchnoting, ou croquinote en français, est une manière visuelle de prendre des notes, de présenter des concepts et idées. Il s’agit de transformer des mots en graphiques et autres dessins afin de les schématiser et donc les simplifier. On peut alors utiliser des flèches, des mots-clés et bien d’autres visuels ; le but étant de donner une vision globale du sujet abordé et d’en faciliter la compréhension en évitant la surcharge d’information.

Le sketchnoting est une tendance récente, qui est déjà bien développée en Allemagne et aux États-Unis ; cependant, les analystes indiquent que Léonard de Vinci intégrait déjà dans ses notes des mots et des dessins.

Les bénéfices de cette méthode

Selon les spécialistes le sketchnoting permet de développer l’esprit de synthèse comme cela nous pousse à simplifier les idées, mais aussi à les clarifier en les reformulant. Un très bon exercice pour le cerveau et l’apprentissage.

Le site Businessofeminin parle de “simplexité”, la simplification d’idées complexes.

Le sketchnoting est aussi un outil pour la concentration, comme il nous encourage à penser ce que nous faisons, à réfléchir aux notes que nous prenons. Au lieu d’être passive, l’écoute devient active. C’est aussi le temps de poser des questions, d’interroger nos interlocuteurs pour mieux comprendre le sujet traité, reformuler et faciliter la relecture plus tard.

Cette méthode permet justement d’avoir des fiches agréables à lire. On oublie cette époque où une fois à la maison, on ne relisait pas ses notes, car il fallait une nouvelle fois les déchiffrer. Trop de travail ! Avec le sketchnoting, cette étape devient ludique. Et comme la concentration était à son apogée lors de la prise de note, mémoriser est un jeu d’enfant. On se souvient de tout.

Le sketchnoting : au travail ou à l’école

Le sketchnoting est un véritable outil de travail qui peut vous être utile dans le cadre d’une réunion, lors de la présentation de produits ou pour votre prise de notes personnelle.

Les étudiants peuvent aussi l’utiliser. Ils renouent avec le papier, les feutres et le stylo. En outre, la prise de notes au style est plus bénéfique que celle au clavier pour le cerveau. Pourquoi ne pas en profiter pour être créatif ? Pour les digital natives, il existe également des logiciels dédiés, tels que Easel.ly.

Inutile d’être un artiste

Le sketchnoting n’est pas un outil pour démontrer ses talents de dessinateur. Si vous êtes doué dans le domaine, c’est parfait, cependant tout le monde peut “sketchnoter”. Il vous faut simplement des stylos, feutres, du papier. Si vous savez dessiner des formes géométriques simples (cercles, carrés), des flèches pour lier vos idées : vous pouvez commencer.

Vous trouverez de l’inspiration, si vous en avez besoin, sur le compte Instagram du designer Mike Rohde ou encore sur le site Sketchnotearmy.

A lire aussi :