Comment souscrire un crédit pour interdit bancaire ?

Bien que plus difficile, il existe des solutions pour obtenir un crédit lorsque l'on est interdit bancaire. Nous vous proposons de les découvrir.

Comment souscrire un crédit pour interdit bancaire ?
Où trouver un crédit urgent pour interdit bancaire ?

Se retrouver en situation d’interdit bancaire est contraignant et nous sommes amenés à penser qu’il est impossible d’obtenir un crédit pour interdit bancaire. Ce n’est toutefois pas totalement vrai… Dans certains cas, il s’avère possible de procéder au rachat de crédit ou de souscrire un nouveau prêt même si cette solution est à pondérer longuement pour éviter d’empirer encore votre situation financière.

Crédit pour interdit bancaire : une procédure complexe…

À partir du moment où une personne est considérée comme interdit bancaire, elle est automatiquement fichée au FICP et/ou au FCC. Dans les deux cas, ces fichiers informent systématiquement les banques que vous êtes dans cette situation et souscrire un nouveau prêt devient un véritable parcours du combattant.

En effet, les établissements bancaires ne sont pas très enclins à prêter à une personne qui a un profil financier à risques. Cependant, dans la théorie, et d’un point de vue légal rien ne vous empêche de souscrire un crédit… Deux cas de figure sont envisageables pour souscrire un prêt lorsque l’on est interdit bancaire.

Interdit bancaire et droit au compte

Une personne fichée à la Banque de France peut non seulement se voir opposer un refus de crédit mais également un refus d’ouverture de compte bancaire.

Dans ce second cas, au-delà des difficultés générées par une situation financière fragile, ne pas accéder à un compte bancaire peut aujourd’hui créer une véritable situation d’exclusion.

Pour remédier à ces obstacles potentiels, la Banque de France peut être sollicitée à la suite d’un refus d’ouverture de compte. En effet, par la procédure du “droit au compte”, toute personne est en droit de bénéficier d’un accès aux services bancaires de base. Pour cela, il convient d’adresser à la Banque de France une attestation de refus d’ouverture de compte délivrée par l’établissement bancaire sollicité.

Par la suite, la Banque de France communiquera à la personne concernée les coordonnées d’un établissement qui assurera cette ouverture de compte et l’accès à des prestations bancaires minimales.

Attention ! Le droit au compte n’entraîne pas de droit au crédit, les conditions d’octroi des prêts restant du ressort de chaque établissement de crédit.

Dégradation de la situation financière et surendettement

Si votre situation financière se dégrade au point que vous ne pouvez plus faire face aux échéances de crédits en cours, aux dépenses quotidiennes, et que malgré vos démarches, aucune solution n’a pu être trouvée (emprunt ou rachat de crédits refusés, etc.), il faudra envisager le dépôt d’un dossier de surendettement auprès de la Banque de France.

Du plan de remboursement à l’effacement des dettes personnelles, en passant par le bénéfice d’un moratoire, la Commission de surendettement examinera votre situation et vous proposera une solution adaptée à votre situation.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la Banque de France.

Lever l’interdiction bancaire

Une interdiction bancaire n’est pas octroyée à vie. En effet, celle-ci a une durée de 5 ans et elle peut être réduite à partir du moment où la situation devient régularisée. Une fois que vous aurez prévenu votre banque de cela, celle-ci en informe la Banque de France qui lèvera l’interdiction bancaire. À partir du moment où cela devient effectif, vous pourrez dès lors souscrire un nouveau prêt sans difficulté.

J’ai besoin d’un crédit urgent pour interdit bancaire, comment faire ?

Prêt pour interdit bancaire locataire ou propriétaire

Le fait d’être propriétaire jouera indéniablement en votre faveur si vous cherchez à obtenir un crédit pour interdit bancaire. En effet, la banque peut en cas de non-remboursement saisir le bien immobilier qui sera hypothéqué. Vous voyez donc que cette option comporte un risque très important… Pour les locataires, cette option n’existant pas, il sera plus difficile d’obtenir le prêt.

Le microcrédit ou le prêt sur gage

Le microcrédit peut parfois être accordé aux personnes qui n’ont pas accès au système bancaire classique. Rapprochez-vous du crédit municipal de votre ville afin de connaître les possibilités de prêt.

Le crédit municipal permet également d’obtenir des prêts sur gage : vous laissez un objet de valeur en garantie et une somme s’argent vous est prêtée en contrepartie. Vous pourrez récupérer l’objet une fois l’argent remboursé.

Notez que le microcrédit en ligne n’est généralement pas disponible pour les personnes qui sont interdit bancaire : mieux vaut dans ce cas vous déplacer, exposer votre situation et votre besoin directement à un conseiller.

Contacter un organisme spécialisé dans le crédit pour interdit bancaire

Si vous êtes dans l’incapacité de régulariser votre situation, il vous sera possible d’avoir recours à un organisme financier spécialisé qui, avec vous, fera le point sur votre situation et vous proposera une ou des solutions de prêt personnel pour interdit bancaire adaptées à vos besoins et à votre capacité de remboursement.

L’offre vous sera transmise assez rapidement et gratuitement. Une rapide recherche sur Internet vous permettra de faire le tour du marché. Si vous avez déjà plusieurs crédits en cours, le rachat de crédit peut être une solution.

En regroupant tous vos crédits en un seul, vous pouvez réduire le montant de vos mensualités, mais cela implique l’augmentation de la durée de remboursement.

Le crédit sans justificatif pour interdit bancaire n’est pas envisageable : en étant fiché à la Banque de France, le client interdit bancaire fait déjà courir à la banque un risque élevé. Elle voudra au moins consulter les justificatifs de revenus et éventuellement les derniers relevés de compte. Elle s’assurera également que l’argent emprunté ne sert pas à acheter du superflu (notamment dans le cas du microcrédit) mais répond à une véritable nécessité.

Gardez en tête qu’à nouveau, rien n’oblige l’organisme de crédit à accepter votre demande, si vous essuyez de nombreux refus, c’est peut-être que votre situation financière est trop risquée, dirigez-vous alors vers la Banque de France pour constituer un dossier de surendettement, ou vers une assistante sociale pour obtenir de l’aide.

Le recours à un courtier

Si vous ne souhaitez pas démarcher tous les organismes et essuyer des refus, il est toujours possible de contacter un courtier spécialisé pour interdit bancaire qui vous fera gagner un temps précieux. Il connaît les organismes les plus susceptibles de répondre favorablement à votre demande et il saura ensuite mettre en avant vos points forts face aux prêteurs potentiels.

A lire aussi :