Samantha Soreil
Samantha Soreil
27 Août, 2018 - 09:45
Certificat Cléa : vers une reconnaissance professionnelle

Certificat Cléa : vers une reconnaissance professionnelle

Samantha Soreil

Le certificat Cléa permet aux salariés peu ou pas diplômés de faire reconnaître leurs compétences par leur employeur ou leur future entreprise.

Le certificat Cléa (Socle de Connaissance et de Compétences Professionnelles) et un diplôme particulier qui permet aux personnes n’étant pas diplômées mais ayant des compétences professionnelles de faire valoir leur expertise auprès des entreprises. Une bonne solution pour les non-diplômés qui souhaitent changer d’emploi mais qui hésitent à se lancer à cause du manque de reconnaissance !

Qu’est-ce que le certificat Cléa ?

C’est le Copanef (Comité Paritaire Interprofessionnel National pour l’Emploi et la Formation) qui est à l’initiative de ce projet : permettre aux personnes non-diplômées ou trop peu diplômées par rapport à leurs compétences réelles d’officialiser leur savoir-faire. Il est possible d’obtenir ce certificat partout en France.

À quoi sert-il ?

Le Cléa est reconnu par l’État et par les entreprises, il permet de savoir où l’on se situe professionnellement parlant et de pallier les problèmes qui peuvent se poser aux personnes qui n’ont pas de diplôme même si elles ont largement les compétences requises pour occuper un poste.

Tout le monde peut passer le certificat, mais les salariés et les demandeurs d’emploi sont mieux lotis car ils peuvent trouver des sources de financement.

Pourquoi passer la certification Cléa ?

Si vous souhaitez évoluer au sein de votre entreprise mais que le manque de diplôme freine votre avancement.

Si vous souhaitez changer de poste et que les entreprises exigent des diplômes que vous n’avez pas, même si vous avez les compétences nécessaires.

Même si vous n’avez pas d’objectif de changement de poste à court terme, il peut être intéressant de passer ce certificat afin de préparer une éventuelle évolution future.

Si vous êtes étranger et que votre diplôme obtenu dans votre pays d’origine n’est pas valable en France, le Cléa permet de valider vos connaissances et de reprendre votre vie professionnelle sans être freiné.

Sur quels éléments porte le passage du certificat Cléa ?

Ce sont plus des compétences que des connaissances que le certificat permet de valider. Voici les points clef évalués lors du test :

  • La capacité de raisonnement et de calcul du candidat.
  • Le respect des règles fixées et la capacité à travailler efficacement en équipe.
  • L’aptitude à travailler seul et à prendre des initiatives.
  • La maîtrise des règles spécifiques propres au métier exercé comme par exemple les notions de sécurité ou d’hygiène.
  • L’envie d’apprendre du candidat est également évaluée avec le Cléa.
  • La capacité à s’exprimer correctement en français.
  • Les compétences informatiques de base (savoir utiliser un ordinateur).

Comment se déroule le passage du certificat ?

Il ne s’agit pas d’un simple examen à passer, le candidat se rend dans un premier temps chez un spécialiste qui lui explique ce qu’est le Cléa et quels sont ses avantages avant de passer un petit test portant sur les 7 compétences clef mentionnées plus haut.

Si le test a été nettement concluant, le candidat rencontre un jury constitué de professionnels qui accorde le certificat. Si des axes d’amélioration sont notés, un programme de formation dans les domaines moins bien maîtrisés sera proposé au candidat.

Lorsque les formations conseillées ont été suivies, le jury se réunit de nouveau et suite à une évaluation du dossier du candidat le Cléa peut être délivré.

En cas de succès au premier test, le certificat est attribué automatiquement. Si vous maîtrisez toutes les compétences évaluées, l’obtention du certificat est donc très rapide ! Il est également possible de se préparer au passage du Cléa en amont en travaillant les compétences citées afin de gagner du temps.

Les démarches pour faire une formation

Si des formations complémentaires doivent être suivies en vue de l’obtention du certificat, c’est l’interlocuteur du candidat qui lui propose un parcours de formation adapté aux points qu’il doit travailler.

Ce parcours est d’une durée maximum de 5 ans, un calendrier est proposé afin d’avoir rapidement une vue d’ensemble claire du projet professionnel, des objectifs ainsi que des moyens mis en place. Le suivi est assuré par un formateur qui évalue les progrès du candidat au fil des formations.

Il est nécessaire de passer une première fois le Cléa pour accéder à ce parcours de formation qui sera créé spécifiquement pour le candidat en vue d’un nouvel examen de son dossier par le jury.

Comment financer le passage du certificat Cléa ?

Le plus souvent, les salariés qui veulent passer le certificat Cléa utilisent leur congé professionnel de formation ou demandent à leur employeur de prendre en charge la certification. Si le candidat souhaite que l’employeur prenne les frais en charge, il pourra suivre le programme Cléa sur son temps de travail.

Si l’employeur refuse cette solution, le salarié peut utiliser les heures cumulées dans le cadre du CPF (congé professionnel de formation) pour passer le certificat en-dehors de ses heures de travail.

Pour les demandeurs d’emploi, rapprochez-vous de votre conseiller pôle emploi : il saura vous guider et vous indiquera les possibilités de prise en charge de passage du Cléa.

A lire aussi :