Eric Lemattre
Eric Lemattre
15 Jan, 2019 - 16:45
Voiture hybride : fonctionnement, avantages et inconvénients

Voiture hybride : fonctionnement, avantages et inconvénients

Eric Lemattre

Les véhicules écologiques tels que les voitures hybrides ont le vent en poupe. Nous vous disons tout sur la voiture hybride et son fonctionnement.

L’article continue en dessous de cette annonce

La voiture hybride, qui peut être classique ou rechargeable, ne fonctionne pas comme les véhicules à moteur thermique ordinaires. Très respectueuse de l’environnement, elle est innovante, axée grand public et tend à se démocratiser du fait de la pénurie de pétrole et des prises de conscience en matière d’écologie. Dans les lignes qui suivent, nous vous disons tout sur la voiture hybride et son fonctionnement.

L’essor du marché de l’hybride en France

En 2018, en France, le marché des voitures hybrides pour les particuliers a connu un bon de 30,4 % par rapport à l’exercice 2017. En effet, durant l’exercice précédent, plus de 106 000 voitures hybrides ont trouvé preneur contre seulement 81 600 en 2017. Dans le lot, on trouve un peu plus de 14 500 voitures hybrides rechargeables, soit 3 000 de plus qu’en 2017. Dans cette niche spécifique, la progression est de 22,4 %. Si globalement le marché des voitures hybrides évolue timidement, on constate qu’il y a un réel intérêt pour ces véhicules de la part des automobilistes. Il faut dire que le gouvernement multiplie les mesures pour changer les modes de consommation ; à terme, il est notamment question de mettre fin au diesel.

À noter que la technologie hybride rechargeable est largement dominée par les constructeurs de voitures allemandes. En effet, dans l’Hexagone, la majorité des modèles vendus portent les logos d’Audi, de BMW, de Mercedes, de Porsche ou encore de Volkswagen. Les positionnements sont quelque peu divergents en ce qui concerne l’hybride classique : si Toyota et Lexus sont les cadors de ce secteur, PSA (Peugeot, Renault etc.) Honda, Kia et Land Rover parviennent tout de même à proposer des alternatives parallèles aux consommateurs.

Voiture hybride : fonctionnement et caractéristiques

Une voiture hybride a un fonctionnement bien distinct : on y trouve deux moteurs, le premier étant thermique et faisant office de moteur principal, ainsi qu’un second de type électrique. Techniquement, c’est le moteur à essence qui engendre le mouvement des roues, le moteur électrique étant là pour épauler le premier et l’aider à déplacer le véhicule à basse vitesse.

Généralement, en-deçà de 50 km/h, un véhicule hybride classique ne consomme pas de carburant. Ainsi, que cela soit dans les embouteillages, dans une zone limitée à 30 km/h ou en réalisant une manoeuvre dans un parking, le moteur thermique n’est pas sollicité. C’est le moteur électrique qui gère l’entraînement des roues, ce qui réduit les émissions de CO2.

Avantages et inconvénients d’une voiture hybride

Les voitures hybrides classiques présentent bien des avantages. Cela dit, elles ne sont pas dénuées d’inconvénients. En vous listant les points forts et points faibles de ce type de véhicule, nous pensons être à même de vous aider à faire le choix le plus pertinent possible.

Ce que l’on aime chez les voitures hybrides

  • La faible consommation de carburant en cycle mixte (en moyenne 5L /100 km pour une Toyota Yaris Hybride par exemple, contre 6,5L /100 km pour une Toyota Yaris non-hybride) ;
  • L’usage de l’énergie cinétique lors des phases de freinage et de décélaration, ce qui permet d’économiser de l’énergie ;
  • Le confort de conduite à basse vitesse dans les zones urbaines grâce au silence, à la facilité des manoeuvres et à la fluidité de propulsion de ce type de véhicule ;
  • Nul besoin de recharger la batterie d’une voiture hybride classique sur une prise de courant.

Ce que l’on n’aime pas chez les voitures hybrides

  • Surcoût de 5 000 € pour l’achat d’un véhicule hybride par rapport à son équivalent thermique ;
  • La capacité de la batterie est faible et il est impossible de rouler en mode 100 % électrique pendant plus de 10 km au-delà de 50 km/h ;
  • Usage abusif de l’essence comme énergie principale, si bien que finalement, la voiture hybride a un fonctionnement peu écologique ;
  • N’est plus éligible au fameux bonus écologique depuis 2017.

Voitures hybrides en 2019 : un bonus écologique à l’horizon ?

Comme en 2018, en 2019, aucun bonus n’est prévu pour l’achat d’une voiture hybride classique ou d’une voiture hybride rechargeable. Même si les constructeurs français avaient témoigné de leurs volonté d’offrir un coup de pouce aux ménages, il n’en sera rien. Rappelons que déjà en 2017, le champ d’action du bonus sur l’hybridation s’était réduit. Le bonus de 750 € alors concédé aux voitures hybrides dont l’émission de CO2 se situait entre 61 grammes et 110 grammes par kilomètre parcouru et dont le bloc électrique affichait une puissance supérieure ou égale à 10 kW sur 30 minutes fut tout simplement supprimé. Douze mois après, c’est le bonus de 1 000 € octroyé pour l’achat d’une voiture hybride rechargeable hors diesel qui fut aboli.

Malgré tout, rappelons qu’un bonus similaire à la prime à la conversion est offert aux automobilistes qui décident d’acheter une voiture hybride rechargeable. Le montant de la prime peut aller jusqu’à 80 % du montant d’acquisition du véhicule, dans la limite de 5 000 € pour un ménage non imposable, et de 2 500 € pour un ménage qui paye l’impôt sur le revenu.

L’article continue en dessous de cette annonce

Voiture hybride vs hybride rechargeable : quelles différences ?

Les lacunes des voitures hybrides classiques peuvent être palliées grâce au fonctionnement plus complet des véhicules hybrides rechargeables. Comme les premières, les véhicules Plug-In Hybrid ou « PHEV » se servent de deux moteurs, l’un étant thermique, l’autre étant électrique. Toutefois, le moteur électrique est plus puissant et sa batterie, qui supporte les recharges externes, offre une meilleure autonomie.

En raison des éléments cités plus haut, les voitures hybrides rechargeables peuvent rouler à des vitesses élevées sur de grandes distances à partir d’une énergie 100 % électrique et non-polluante. D’ailleurs, à bord des automobiles hybrides rechargeables, le conducteur a la possibilité de choisir un mode de pilotage tout-électrique ou hybride, au choix. Cela dit, la voiture hybride rechargeable la moins chère aura toujours un coût plus élevé qu’une voiture hybride classique.

Voiture hybride vs électrique : quelles distinctions ?

Contrairement à une voiture hybride, une voiture électrique ne dispose d’aucun réservoir à carburant. Par ailleurs, on n’y trouve aucun moteur à combustion. À la place, comme son nom l’indique, elle est équipée d’un moteur électrique autonome qui est associé à une batterie. Avec une voiture électrique, on peut parcourir des centaines de kilomètres sans recharge à la vitesse que l’on souhaite.

A lire aussi :