Samantha Soreil
Samantha Soreil
25 Juil, 2019 - 12:35
salaire brut salaire net

Salaire brut, salaire net : comment s’y retrouver ?

Samantha Soreil

Comprendre la différence entre salaire brut et salaire net pour mieux anticiper la gestion de son budget, notamment dans le cadre d’une recherche d’emploi

L’article continue en dessous de cette annonce

Entre salaire brut et salaire net, il n’est pas évident de comprendre quelles sont les charges qui ont été retenues. Afin d’y voir plus clair, il n’est pas nécessaire d’être un expert en paie, mais simplement de bien cibler ce qui intéresse le salarié. Faisons le point.

Quelles sont les différences entre salaire brut et salaire net ?

On entend par salaire brut le salaire sur lequel s’accordent le salarié et l’employeur avant déduction des charges salariales correspondantes, c’est-à-dire des cotisations et taxes comme la CSG, la CRDS, les cotisations d’assurance maladie, assurance vieillesse, retraite, chômage.

Le salaire net correspond au salaire effectivement versé au salarié après déduction de ces cotisations.

Cotisations sociales : objectif, mode de calcul et particularités
Voir aussi Cotisations sociales : objectif, mode de calcul et particularités

Attention ! Ce salaire était jusqu’en 2018 net de cotisations sociales mais pas net fiscal. À partir de 2019, avec l’arrivée du prélèvement à la source pour l’impôt sur le revenu, le salarié perçoit un salaire net de tous prélèvements (sociaux et fiscaux).

Passer du brut au net ou inversement

Pour un salarié travaillant dans le secteur privé

Dans le secteur privé, le montant de ces charges correspond à peu près à 23 % du salaire brut pour un travail à temps plein.

Ainsi par exemple, à un salaire brut de 2 000 euros, aboutira à un salaire net de 1 540 euros.

Pour faire le calcul inverse, c’est-à-dire trouver quel est le salaire brut en fonction du salaire net, il suffit de faire le calcul suivant : salaire net divisé par 0,77 (si les charges sont de 23 %).

Du salaire brut au salaire net dans la fonction publique

Dans la fonction publique, les charges sont moins importantes (environ 15 %). Par conséquent, pour un salaire brut équivalent versé d’une part à un salarié du secteur privé et d’autre part à un salarié du secteur public, le second recevra une rémunération supérieure.

L’article continue en dessous de cette annonce

Salaire brut et salaire net, ce qui change avec le prélèvement à la source

Depuis l’entrée en vigueur du prélèvement à la source, l’impôt sur le revenu est prélevé directement sur le salaire net imposable, qui peut là encore être différent du salaire net.

Le net imposable va varier suivant le taux d’imposition qui sera appliqué au salarié en fonction de ses revenus mais aussi de sa situation familiale, de son nombre de parts, etc.

Sur la fiche de salaire, le revenu net avant impôt est toujours indiqué, ce qui permet de s’y retrouver sans avoir à se lancer dans les calculs !

Prélèvement à la source : mode d'emploi
Voir aussi Prélèvement à la source : mode d’emploi

Rechercher un emploi et calculer la rémunération mensuelle

La détermination du salaire brut et du salaire net n’est pas importante uniquement pour des questions de fiscalité, c’est un calcul qui doit pouvoir être fait rapidement lorsque l’on cherche à comparer des chiffres. Sur les offres d’emploi, tout devrait être harmonisé mais ce n’est pas toujours le cas : certaines entreprises annoncent un salaire net, d’autres au salaire brut, d’autres annoncent le salaire annuel tandis que parfois un chiffre mensuel est indiqué… Sans parler des cas où le 13ème mois ou certaines primes sont incluses dans les chiffres annoncés !

Il est fréquent que les offres d’emploi mentionnent le salaire proposé en salaire brut annuel. Pour savoir combien vous aurez à la fin du mois, il suffit de passer au salaire net (en multipliant par 0,77 si c’est un emploi dans le privé, par 0,85 s’il s’agit d’un poste dans la fonction publique). Ensuite, on divisera cette somme par 12, sauf s’il est précisé qu’un 13ème, voire un 14ème mois est ajouté et pris en compte dans ce chiffre.

Pour savoir à quoi correspond le montant annoncé, traduit en rémunération mensuelle brute puis nette versée sur le compte en banque du salarié, il convient de procéder de la façon suivante :

  • Diviser le salaire annuel brut par 12 (pour obtenir un salaire brut mensuel)
  • Retirer 23 % du salaire mensuel brut pour obtenir le salaire net mensuel.

Exemple : pour un salaire annuel brut de 30 000 euros, soit 2 500 euros bruts mensuels, le salarié percevra 1 925 euros nets par mois (30 000 / 12 – 23%).

Évaluer les avantages annexes au salaire

Au-delà du salaire net, qui correspond donc aux ressources qui seront mises à disposition du salarié chaque mois, il ne faut pas oublier de prendre en compte les avantages annexes nés du contrat de travail.

L’article continue en dessous de cette annonce

Lorsque l’on souhaite changer d’emploi ou comparer des offres, ces divers avantages doivent impérativement être pris en compte car parfois, ils ont un réel impact économique sur le salarié et ce n’est pas obligatoirement le plus offrant en termes de salaire qui permettra d’avoir le train de vie le plus élevé.

Le bénéfice d’une mutuelle d’entreprise, de titres restaurants, d’un Plan d’épargne entreprise (PEE), d’un véhicule de fonction, ou de prestations proposées par le comité d’entreprise par exemple (chèques cadeaux, etc.), contribue également à l’amélioration de la situation financière du salarié et est un point clef de la négociation.

À lire aussi :
Share Tweet Pin Email WhatsApp