Morgane De Abrantes
Morgane De Abrantes
24 Jan, 2019 - 09:10
Est-ce utile de souscrire une assurance ski ?

Est-ce utile de souscrire une assurance ski ?

Morgane De Abrantes

L’assurance ski a un coût qui s’ajoutera aux dépenses classiques des sports d’hiver. Une couverture qui est peut-être déjà offerte par vos assurances.

L’article continue en dessous de cette annonce

Vous hésitez peut-être à souscrire une assurance ski (« assurance neige », « assurance sports d’hiver » ) avant de partir profiter de l’air de la montagne pendant les vacances. Que l’on soit novice ou roi des pistes, il y a toujours un risque, … des risques. Quelles garanties propose une assurance ski et est-ce nécessaire d’en souscrire une ?

Assurance ski : à quoi ça sert ?

L’assurance ski renvoie à un contrat spécifique qui vise à couvrir les risques liés à un séjour au ski. Les garanties proposées peuvent être très diverses, et même adaptées sur mesure aux besoins de l’assuré.

A savoir : ces forfaits peuvent être déclinés pour tous les sports de glisse (ski de piste, ski de fond, snowboard, raquettes, etc.).

Les dépenses spécifiques couvertes par l’assurance ski

Les contrats d’assurance ski couvrent des frais qui sont bien spécifiques.

Ce sera le cas notamment :

  • Des coûts des opérations de recherche en montagne (sauf cas du hors-piste)
  • Des dépenses d’intervention des personnels de secours sur les pistes (de l’ambulance à l’hélicoptère)
  • Du coût d’un rapatriement médical (sauf cas du hors-piste)
  • Les frais liés à la mise en œuvre de la responsabilité civile neige.

Souscrire une assurance ski : est-ce utile ?

Avant de signer un contrat d’assurance ski, il est recommandé de faire le tour des contrats d’assurance déjà souscrits pour vérifier leurs garanties : les contrats d’assurance de type assurance santé, assurance habitation ou encore assurance carte bancaires, peuvent parfois offrir des garanties mobilisables en cas d’accidents ou d’incidents lors d’un séjour au ski. Il serait dommage de faire doublon …

Ski et assurance santé

La mutuelle santé accordera les remboursements complémentaires liés aux dépenses de soins et/ou d’hospitalisation (selon les modalités prévues au contrat) indépendamment du fait qu’elles aient été engendrées à l’occasion d’un séjour au ski. Cependant, selon le contrat souscrit, la part restant à la charge de l’assuré (le ticket modérateur) pourra être plus ou moins importante.

Il n’est pas rare qu’en cas de jambes cassée par exemple, quelques centaines d’euros soient à la charge de l’assuré entre les frais d’appareillage (béquilles, etc), de kinésithérapie ou de rééducation…

L’article continue en dessous de cette annonce

Attention ! Certaines complémentaires santé ne prennent pas en charge les dépenses engagées à l’étranger !

Ski et assurance multirisques habitation

Le poste de dépenses le plus lourd en cas d’accidents lors d’un séjour au ski reste sans conteste le fait d’’appeler les secours sur les pistes : dans ce cas, ce sera du côté de l’assurance multirisques habitation qu’il faudra vérifier si une couverture n’est pas déjà proposée.

Certaines assurances remboursent les frais de déplacement entre le lieu où l’accident est survenu et le centre de soin, les frais liés à ces prestations de rapatriement n’étant pas des moindres !

A savoir : la couverture proposée par les assurances habitations est généralement moins importante que si l’on avait souscrit à une assurance ski spécifique.

Assurance carte bancaire

En cas d’accident, la plupart des cartes bancaires prévoient le remboursement, le plus souvent partiel, des frais engagés pour le transport entre le lieu de l’accident et le centre de soin. Les cartes plus haut de gamme (Visa premier, Gold MasterCard) proposent souvent des assurances complémentaires qu’il peut être utiles d’examiner avant le départ sur les pistes.

Enfin les contrats d’assurance carte bancaires peuvent également prendre en charge les cautions liées à la dégradation de matériel de ski, ou les dépenses liées à l’annulation de réservation de matériel ou de cours par exemple.

Responsabilité civile et accident causé sur les pistes de ski

Les contrats d’assurance responsabilité civile ont pour objet de couvrir les dommages causés aux tiers.

En cas d’accident résultant d’un fait ou d’une omission de la part de l’assuré ou d’un objet dont il a la garde, l’indemnisation de la victime sera assurée par le contrat d’assurance responsabilité civile selon les modalités souscrites.

L’article continue en dessous de cette annonce

Ski hors-piste et assurance : nécessité d’une couverture spécifique

Pour les adeptes du hors-piste, il faut savoir que les assurances personnelles ne prendront certainement pas les frais en charge en cas d’accident. Dans ce cas précis, il conviendra de souscrire un contrat d’assurance adapté à la pratique.

Attention : ces contrats d’assurance interviennent généralement dans la limite d’un montant prédéfini dans le contrat (et qui peut donc varier de centaines à quelques milliers d’euros).

Je souhaite souscrire une assurance ski : comment procéder ?

Séjours fréquents, garanties proposées par les autres contrats d’assurance déjà souscrits insuffisantes, … Pour les personnes qui souhaitent conclure un contrat d’assurance spécifique afin d’être (mieux) couvertes en cas d’accidents lors d’un séjour au ski, la marche à suivre pour trouver son assureur reste classique.

Le marché de l’assurance ski : de quoi comparer !

Le marché de l’assurance ski n’est pas aussi fourni que celui de l’assurance habitation, l’assurance animaux, etc. mais offre néanmoins matière à comparer ! Comparer est nécessaire pour trouver le meilleur rapport garanties-prix.

Certains noms se distinguent sur ce segment de marché, ce sera le cas notamment de Skipassur, Assurski, Carré neige , etc.

Les compagnies classiques fournissent également ce type de contrats (Axa, Europ Assistance, Macif, etc.).

Pour comparer les différentes offres proposées, rien de mieux que d’utiliser les comparateurs en ligne (lelynx.fr, assurland.fr, …). Ces outils ne peuvent toutefois répondre à des demandes très spécifiques, pour cela il conviendra de contacter directement des compagnies d’assurances.

Quelques repères sur les tarifs pratiqués

Les coûts moyens constatés tournent généralement autour d’une quinzaine d’euros par semaine. Plus la couverture des risques sera étendue et/ou sur mesure, plus le coût sera élevé. Ce montant peut paraître certes dérisoire par rapport aux coûts que représente un séjour au ski, mais l’assurance ski peut représenter un poste de dépenses conséquent si sa souscription est systématique à chaque saison.

L’article continue en dessous de cette annonce

A lire aussi :

Share Tweet Pin Email WhatsApp